22 mars 2019

Anjela Duval (1905 – 1981) : Papillon et abeille / Balafenn ha Gwenanenn

  Papillon et abeille   - S’il fait beau Dit le papillon volage S’il fait beau Je battrai bientôt la campagne. - Et moi, dit l’abeille Au papillon écervelé Je me mettrai au travail           S’il fait beau.   Juin 1967   Traduit du breton par Paol Keineg Du même auteur : Poèmes de jour, poèmes de nuit / Barzhonegoù noz, barzhonegoù deiz (01/06/2014) La feuille / An delienn (22/03/2017) Dans le bois / Er c’hoad (21/03/2018)   Balafenn ha... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2018

Anjela Duval (1905 – 1981) : Dans le bois / Er c’hoad

  Dans le bois   Sur le tapis mou du bois Avancer à pas de velours S’asseoir à votre pied Dans le clair-obscur et le silence. Loin des querelles du monde. Ecouter le bruissement de votre feuillage… Et caresser alternativement De la main et de l’œil… Vous appelez à voix basse Par vos noms merveilleux : Chêne blanc. Tremble Erable. Charme Bourdaine. Osier. Bouleau blanc Mes mille amis muets !… 2 décembre 1967   Traduit du breton par Paol Keineg Du même auteur : Poèmes de jour, poèmes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2017

Anjela Duval (1905 -1981) : La feuille / An delienn

  La feuille   Des deux côtés du Léguer noir Les rangs de peupliers minces Jettent au ciel leurs mâts droits. De-ci de-là un frêne : Tulle vert qui tremble dans les souffles. La surface tranquille de l’eau : miroir clair Qui renvoie l’image : Moutons d’un blanc exquis dans le ciel bleu Et arc-de-triomphe des grands arbres. Face à face de l’abîme et de l’espace.   Une feuille rousse tombe de l’espace. Une feuille rousse sort de l’abîme. À la même vitesse : lentes, de biais Toutes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 juin 2014

Anjela Duval (1905 - 1981) : poèmes de nuit, poèmes de jour / Barzhonegoù noz, Barzhonegoù deiz

  Poèmes de nuit, poèmes de jour   Si j’écris à l’ombre de ma lampe Des vers maladroits et creux Avec ce petit outil mal assuré dans ma main lasse Si j’écris le soir au dos d’enveloppes Des poèmes humbles : camelote Où l’on ne trouve que des fleurs sauvages… Et quelques miettes d’amour. Car tout cela je le fais pour ceux que j’aime.   Mais j’écris, moi, d’autres poèmes Et ce n’est pas à l’ombre de ma lampe Mais à la lumière du soleil Ce n’est pas au dos d’enveloppes Mais sur la poitrine nue de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :