09 août 2018

Joachim du Bellay (1522 – 1560) : D’un vanneur de blé aux vents

  D'un vanneur de blé aux vents   A vous, troupe légère, Qui d'aile passagère Par le monde volez, Et d'un sifflant murmure L'ombrageuse verdure Doucement ébranlez :     J'offre ces violettes, Ces lis et ces fleurettes, Et ces roses ici, Ces vermeillettes roses, Tout fraîchement écloses, Et ces oeillets aussi.     De votre douce haleine Éventez cette plaine, Éventez ce séjour, Ce pendant que j'ahanne A mon blé que je vanne A la chaleur du jour.   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 août 2017

Joachim Du Bellay (1522 – 1560) : « J'aime la liberté…

  J'aime la liberté, et languis en service, Je n'aime point la Cour, et me faut courtiser, Je n'aime la feintise, et me faut déguiser, J'aime simplicité, et n'apprends que malice ; Je n'adore les biens, et sers à l'avarice, Je n'aime les honneurs, et me les faut priser, Je veux garder ma foi, et me la faut briser, Je cherche la vertu, et ne trouve que vice ; Je cherche le repos, et trouver ne le puis, J'embrasse le plaisir, et n'éprouve qu'ennuis, Je n'aime à discourir, en raison je me fonde ; J'ai le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2016

Joachim du Bellay (1522 – 1560) : « Las où est maintenant ce mépris de Fortune ?... »

  Las où est maintenant ce mépris de Fortune ? Où est ce cœur vainqueur de toute adversité, Cet honnête désir de l’immortalité, Et cette honnête flamme au peuple non commune ?   Où sont ces doux plaisirs, qu’au soir sous la nuit brune Les Muses me donnaient, alors qu’en liberté Dessus le vert tapis d’un rivage écarté Je les menais danser aux rayons de la Lune ?   Maintenant la Fortune est maîtresse de moi, Et mon cœur, qui soulait être maître de soi, Est serf de mille maux et regrets qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2015

Joachim Du Bellay (1522 - 1560) : « Déjà la nuit en son parc… »

  Déjà la nuit en son parc amassait Un grand troupeau d'étoiles vagabondes, Et, pour entrer aux cavernes profondes, Fuyant le jour, ses noirs chevaux chassait ; Déjà le ciel aux Indes rougissait, Et l'aube encor de ses tresses tant blondes Faisant grêler mille perlettes rondes, De ses trésors les prés enrichissait : Quand d'occident, comme une étoile vive, Je vis sortir dessus ta verte rive, O fleuve mien ! une nymphe en riant. Alors, voyant cette nouvelle Aurore, Le jour honteux d'un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2014

Joachim Du Bellay (1522 - 1560) : Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,   Ou comme celui-là qui conquit la toison,   Et puis est retourné, plein d’usage et raison,   Vivre entre ses parents le reste de son âge !     Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village  Fumer la cheminée, et en quelle saison, Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,  Qui m’est une province, et beaucoup d’avantage ?      Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :