13 octobre 2017

Bernard Delvaille (1931 – 2006) : Elégie

  Elégie   J’aime la mer et ses teintes de songe un peu trop vert juste assez bleu violet au soir qui vient si tristement dans une odeur de sable froid à l’heure où dans l’estuaire aux pétroliers avancent les bateaux sous les nuages à la Boudin   Un soir de pluie sur les pelouses de l’hôtel Skodsborg Söbad nous longions des vitrines mortes des confiseurs Le casino  avait éteint la rouge ferveur de ses fuchsias les villas s’endormaient dans un brouillard très Kierkegaard lentement s’éclairaient les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 octobre 2016

Bernard Delvaille (1931 – 2006) : Amsterdam – Rembrandtsplein

  Amsterdam – Rembrandtsplein   Je mourrai sous le ciel de l’aube tel un enfant sans cœur dans les reflets froids du matin ô solitude sans un cri sans une larme d’autrui à l’heure où les dahlias se fanent abandonné des oiseaux Je mourrai sur mon lit défait en noir et blanc dans l’appel des bateaux du rêve comme j’ai vécu avide et las triste et blessé coupable n’ayant pas su prolonger dans l’eau l’ombre d’un étoile ô solitude Je mourrai dans l’odeur des lilas à l’instant du dernier blues dans les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 septembre 2014

Bernard Delvaille (1931 – 2006) : « J’ai laissé tant d’amour dans les villes d’Europe… »

  A William Cliff   J'ai  laissé  tant  d'amour  dans  les  villes  d'Europe que  je  ne  sais  plus  bien  si  j'ai  aimé  un  jour un  visage  un  regard  un  sourire  une  épaule  ou  vos  rues villes  vos  rues  à  l'heure  froide  où  je  suis  seul rentrant  au  long  des  parcs  des  quais  sous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 21:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :