25 mars 2018

Zbiniew Chojnowski (1962 -) : Basia

  Basia   Elle avait les cheveux noirs, les yeux cernés, s’habillait en silence, attendait chaque matin l’autobus sous un tilleul, comme moi aujourd’hui. Mais c’est elle qui n’est plus là. Sniardwy, 1993 Traduit du Polonais par Frédérique Laurent In, « Terra nullius, une anthologie de la poésie contemporaine de Varmie et Mazurie ». Editions Folle Avoine, 35023 Bédée, 2004 Du même auteur : « Nous marchions dans le souffle du printemps… » (25/03/2016) Lac gelé (25/03/2017)
Posté par bernard22 à 00:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 mars 2017

Zbigniew Chojnowski (1962 - ) : Lac gelé

  Lac gelé   Tu entends la glace qui cède comme un grondement las qui repose au fond des eaux. Comme la mère d’Helmut jusqu’au printemps dernier, tombée d’un traîneau qui rejoignait le rivage. De son corps sortaient des anguilles. Tu lèves les bras au ciel, dos au vent, tu glisses sur l’onde noire, comme on parcourt l’éternité. Te lances à la poursuite d’un trou laissé dans la glace, glace où les pêcheurs d’Ortakow, par temps de gel, retirent leurs filets argentés de gardons et de brêmes.   Sniardwy,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mars 2016

Zbiniew Chojnowski (1962 - ) : « Nous marchions dans le souffle du printemps… »

  Nous marchions dans le souffle du printemps ourdi de graminées tout proches, des boutons d’or éclataient un à un, dessinaient des rubans dorés. De l’hirondelle qui fendait l’air tombait douce la pluie. Sur le chemin de traverse, entre les deux villages de Boze et de Palestyna, le Ciel et la Terre s’écartaient, la lumière devenait diaphane, et nul d’entre nous, dans ces frémissements, ne demeurait en son Tout.   Cztery strony domu, 1996.   Traduit du polonais par Frédérique Laurent In, « Terra... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :