01 septembre 2021

Hervé Carn (1949 -) : Le bruit du galop (II)

  ------------------------------ Vive la brume dis-tu Dans l’après-midi uniforme A peine troué des cimes des arbres Car la brume est un linceul Amical délicat humide Des sueurs de l’amour Des travaux des champs Dans la présence de la caresse Et puis le temps abandonne Son pouvoir à l’atone embellie D’un vide protecteur Qui laisse les pleurs En suspens comme le rire On n’attend plus le soir Il est déjà là au coeur Du même enclos Des rêves et du trépas   Le vide muet appelle Une voix impossible Qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2021

Hervé Carn (1949 -) : Le bruit du galop (I)

Le bruit du galop (I) A Bernard Noël     Le pays que j’aime Est aimé pour ses rives Son océan ses écharpes De pluies qui ruissellent Sous les coups des meurtrissures On célèbre son air Dans les airs de valse De flûte de musette On célèbre ses femmes Au port altier à la peau douce On aimerait y vivre On ne fait qu’y exister On se pousse vers le bord Du précipice d’où se jettent Les garçons pour les pièces D’une monnaie invisible Que les dieux effacent en riant       J’aime ce pays... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2020

Hervé Carn (1949 -) : Ce monde est un désert

  Ce monde est un désert   Que nous reste-t-il dans le fond De nos âmes quand le désert Bruisse des vilaines plaies du vent Des traces de sang des cris édentés Des hommes qu’on égorge Des rivières taries empoisonnées   Que nous reste-t-il devant nous Aux matins des réveils que les oiseaux Peinent à colorer de leurs plumes A rafraîchir de leurs chants Dans ce désert qu’est le monde Devenu ou l’était-il depuis longtemps.   Et nous hommes de peu de foi De trop peu d’attention aux autres Hommes aux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2015

Hervé Carn (1949 - ) : Mélancolie de Juillet

Mélancolie de Juillet (en pensant à Stefan George) 1ère version   Tu ne sais rien d’Henriette Mon cher Gérard (*) Moi guère plus il faut le dire Je l’ai vue il y a des années Dans les forêts joyeuses Des Pâques de l’Est Quand la neige s’accroche à la terre Avant de filer dans les rus En une eau vive * Elle marchait avec un type Qui était trop pressé Qui se retournait sur Henriette La hélait la bousculait Et le corps d’Henriette Se penchait vers la terre Puis ses jambes se hissaient Se juchaient sur les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :