26 janvier 2018

Aimé Césaire (1913 – 2008) : « Soleil serpent… »

  œil fascinant mon œil et la mer pouilleuse d’îles craquant aux doigts des roses lance-flamme et mon corps intact de foudroyé l’eau exhausse les carcasses de lumière perdues dans le couloir sans pompe des tourbillons de glaçons auréolent le cœur fumant des corbeaux nos cœurs c’est la voix des foudres apprivoisées tournant sur leurs gonds de lézarde transmission d’anolis au paysage de verres cassés c’est les fleurs vampires à la relève des orchidées élixir du feu central feu juste feu manguier de nuit couvert... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2017

Aimé Césaire (1913 – 2008) : Fragments d’un poème

  Fragments d’un poème   Je dis qu'il faut être voyant se faire voyant Rimbaud ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2016

Aimé Césaire (1913 -2008) : Et les chiens se taisaient

    Et les chiens se taisaient   (….) Le rebelle Femme prends garde, il y a un beau pays qu’ils ont gâté de larves    dévergondé hors saison un monde d’éclats de fleurs salis de vieilles affiches une maison de tuiles cassées de feuilles arrachées sans tempête pas encore pas encore je ne reviendrai que grave l’amour luira dans nos yeux de grange incendiée comme un oiseau ivre un peloton d’exécution pas encore pas encore je ne reviendrai qu’avec ma bonne prise de contrebande l’amour vivant... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2015

Aimé Césaire (19013 -2008) : En guise de manifeste littéraire

En guise de manifeste littéraire                                                                                            A André Breton   Inutile de durcir sur notre passage, plus butyreuses que des lunes, vos faces de  tréponème pâle   Inutile d’apitoyer pour nous l’indécence de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2014

Aimé Césaire (1913 - 2008) :" Je retrouverais le secret des grandes communications..."

         Je retrouverais le secret des grandes communications et des grandes combustions. Je dirais orage. Je dirais fleuve. Je dirais tornade. Je dirais feuille. Je dirais arbre.  Je serais mouillé de toutes les pluies,humecté de toutes les rosées. Je roulerais comme du sang frénétique sur le courant lent de l'oeil des mots en chevaux fous en enfants frais en caillots en couvre-feu en vestiges de temple en pierres précieuses assez loin pour décourageur les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :