23 août 2017

Luc Bérimont (1915 – 1983) : Ami Cadou

  Ami Cadou   Tu m’avais entraîné par un grand jour de lune Au travers des prairies, des villages, des bois. De hideux cris d’enfants, parfois, stridaient des herbes : On étranglait la nuit dans la gorge d’un chat.   Un matin de vent pur, de soleil en médaille Vint durcir nos souliers rongés par les brouillards. Nous eûmes, peu après, les jambes sous la table En un lieu qui sentait le terrier de renard.   La lumière tremblait, âcre vin blanc d’auberge Sur les forêts pelées d’où nous étions... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2016

Luc Bérimont (1915-1983) : Remouleur

  Remouleur   Septembre avait l’ardeur d’un chien roux dans les vignes Une flamme tremblait au bord de la maison Maintenant, c’est le vent qui dévale les combes Les arbres calcinés qui rongent les gazons.   La pluie pieds nus, la pluie rôdeuse d’avant l’aube Marche sur les hangars et les troupeaux transis, La fenêtre capture un vol d’oiseaux sauvages Qui rament des forêts de bronze dans l’air gris.   Il ne restera rien que le pain, que la neige Que le Layon gelé dans le bas du coteau ; Le ciel des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2015

Luc Bérimont (1915 – 1983) : « Je ne suis pas d’ici,… »

    Je ne suis pas d’ici, je partirai demain Je laisserai les bois éblouis par l’aurore La Loire, qui mangeait dans le creux de ma main Le sang blessé des fruits sur les bols de faïence.   Je ne suis pas d’ici. Je laisserai la terre Charbonner comme un cœur usé par son trésor ; Je n’écouterai plus le cri des taureaux vers Le vent d’aube, éveillé par les voix des fermières.   Je ne suis pas d’ici, je suis déjà parti Je sommeille à pleins yeux le pays des prairies, Les perdreaux dépliés dans la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :