18 février 2020

Théodore Agrippa d’Aubigné (1551 – 1630) : « Je sens bannir ma peur... »

  Je sens bannir ma peur et le mal que j'endure, Couché au doux abri d'un myrte et d'un cyprès, Qui de leurs verts rameaux s'accolant près à près Encourtinent(1) la fleur qui mon chevet azure !   Oyant virer au fil d'un musicien murmure Milles nymphes d'argent, qui de leurs flots secrets Bebrouillent(2) en riant les perles dans les prés, Et font les diamants rouler à l'aventure.   Ce bosquet de vert-brun qui cette onde obscurcit, D'échos harmonieux et de chants retentit. Ô séjour aimable ! ô repos... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 février 2019

Théodore Agrippa d’Aubigné (1552 – 1630) : « Les rois, qui sont du peuple... »

  Les rois, qui sont du peuple et les rois et les pères Du troupeau domestique sont les loups sanguinaires ; Ils sont l’ire allumée et les verges de Dieu, La crainte des vivants ; ils succèdent au lieu Des héritiers des morts ; ravisseurs de pucelles, Adultères, souillant les couches des plus belles Des maris assommés, ou bannis pour leur bien, Ils courent sans repos, et quand ils n’ont plus rien Pour souler l’avarice, ils cherchent autre sorte Qui contente l’esprit d’une ordure plus forte. Les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :