15 septembre 2019

Walther von Der Vogelweide (vers 1170 – vers 1230) : « Quand les fleurs... » / « Sô die bluomen ... »

  16.XVI   Quand les fleurs percent le gazon comme si elles riaient aux rayons changeants du soleil, à l’aube d’un matin de mai, quand les petits oiseaux chantent si joliment le plus bel air qu’ils savent, quel ravissement peut se comparer à celui-là ? N’est-ce pas déjà à moitié le paradis ? S’il faut dire ce qu’on peut lui comparer, je vous dirai ce qui souvent a bien plus ravi mes yeux et les ravirait encore si je pouvais le voir.   Là où une noble dame, belle et sans reproche, bien vêtue... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2019

Heinrich Von Morungen (1150 – 1180) : « Jamais, saisi d’une telle allégresse... » / In sô hôher swebender wunne ..

  12.II Jamais, saisi d’une telle allégresse, ne s’est mon cœur envolé si haut. Je vais comme si je pouvais en pensée voltiger sans cesse autour d’elle, depuis qu’elle m’a fait l’accueil réconfortant qui s’est exhalé dans mon âme et m’a pénétré jusques au fond du cœur.   Tout ce que je vois de charmant doit se refléter dans l’extase que j’éprouve. Que ma joie salue l’air et la terre, les bois et les prés. Il m’est venu un espoir joyeux et une confiance exquise qui exaltent mon âme.   Louée la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 avril 2018

Heinrich Von Morungen (1150 – 1222) : « Des regards douloureux... » / « Leitlîche blicke... »

  12.I   Des regards douloureux et une profonde douleur ont presque ruiné mon cœur et ma vie. Ma vieille détresse, je l’exhalerais de nouveau si je ne craignais pas la colère des moqueurs. Mais si je chante pour celle qui me ravissait naguère, que personne par Dieu ne mette en doute ma loyauté, car je suis né pour chanter.   Plus d’un dira : « Or voyez comme il chante ! S’il souffrait, il se comporterait autrement. » Celui-là ne peut savoir quel mal me tourmente. Maintenant je fais ce... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2017

Dietmar von Aist (1150 – 1180) : « En haut sur un tilleul… » / « Ûf der linden obene… »

  6.I   En haut sur un tilleul chantait un oiselet. A l’orée du bois il élevait sa voix. Alors mon cœur prit son essor à nouveau vers un endroit connu. Là je vis des roses : elles éveillent en moi maintes pensées qui vont vers une dame.   - Il y a bien mille ans, je crois, que les bras du bien-aimé ne m’ont serrée. Sans que je n’y sois pour rien il m’évite toujours. Depuis que je n’ai plus vu les fleurs ni entendu les oiseaux, brève a été ma joie et sans bornes ma peine !   6. II   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2016

Der Burggraf von Regensburg (1150-1170) : « Je suis avec constance… » / « Ich bin mit rehter staete…” (24/10/2016)

  Je suis avec constance dévouée à un noble chevalier, Comme mon cœur se réjouit quand je le tiens enlacé. Qui par ses hautes qualités se fait aimer de tout le monde peut- être en proie à une      joyeuse fierté. Eux tous ne peuvent m’enlever celui que depuis longtemps j’ai élu avec une vraie constance en mon cœur et qui m’a      fait connaître tant de joies. Dussent-ils en tomber raides morts de dépit, il me sera cher à jamais. Tous leurs efforts sont vains.   Traduit du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2016

Der von Kürenberg (1150 -1160) : « J’étais, tard dans la nuit… » / « Ich stuont mir… »

  J’étais, tard dans la nuit, debout près d’un créneau. Là j’entendis un chevalier qui chantait merveilleusement sur un air de Kürenberg, parmi la foule. Qu’il quitte le pays, ou il faut qu’il m’appartienne !   Qu’on me donne au plus vite mon cheval et mon harnois, car à cause d’une dame il faut que je quitte ce pays. Elle voudrait me contraindre à être son ami ; elle sera pour toujours privé de mon amour.   Traduit du moyen-haut allemand par Danielle Buschinger, Marie-Renée Diot Et Wolfgang... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :