04 février 2021

Kobayashi Issa / 小林 一茶 (1703 – 1826) : « Le papillon bat des ailes... »

  Le papillon bat des ailes comme s’il désespérait de ce monde   Traduit du japonais par Roger Munier In, « Haïkus des quatre saisons » Editions du Seuil, 2010 Du même auteur :  « quiétude… » (04/02/2016) « Première cigale… » (04/02/2017) « Ah ! pouvoir être … » (04/02/2018) « Un monde de douleurs... » (04/02/2019) « Couvert de papillons... » (04/02/2020)
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2020

Yokoi Yayū / 横井 也有 (1702 – 1783) : « Changement de domestiques... »

  Changement de domestiques - le balai accroché à une autre place   Traduit du japonais par Roger Munier In, « Haïkus des quatre saisons » Editions du Seuil, 2010
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2020

Matsuo Bashō / 芭蕉 松尾 : (1644 – 1694) : « De quel arbre en fleur... »

Basho vu par Tsukioka Yoshitoshi     De quel arbre en fleur je ne sais mais quel parfum !   Traduit du japonais par Roger Munier In, « Haïkus des quatre saisons » Editions du Seuil, 2010 Du même auteur : « Départ du printemps… » / 行春や鳥啼魚の目は泪 11/08/2014)   « Elles vont mourir… » (16/07/2016) « Usé par le temps… » (23/07/2017) « Puissé-je à la rosée... » (16/07/2018) « Des tréfonds de la pivoine... » (11/07/2019)
Posté par bernard22 à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2020

Nakahara Chûya / 中原 中也 (1907 – 1937) : Automne aveugle

Automne aveugle   I Le vent se lève, les vagues grondent,        Et devant l’infini j’agite les bras.   Entre-temps minuscule une fleur écarlate a surgi,        Qui elle aussi finit par se briser.   Le vent se lève, les vagues grondent,        Et devant l’infini j’agite les bras.   Las ! songeant à cela même qui à jamais ne reviendra        Combien d’affreux soupirs n’aurai-je... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 juin 2020

Yosa Buson / 与謝 蕪村 (1716 – 1783) : « Cheminant par…»

  Cheminant par la vaste lande les hauts nuages pèsent sur moi   Traduit du japonais par Roger Munier In, « Haïkus des quatre saisons » Editions du Seuil, 2010 Du même auteur :  « Par ici, par là… » (21/06/2016) « Mes os mêmes… » (21/06/2017) Rien d’autre aujourd’hui... » (21/06/2018) « Braises… » (21/06/19)
Posté par bernard22 à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2020

Ihara Saikaku / 井原 西鶴 (1642 – 1693) : « Changement d’habits... »

  Changement d’habits – le printemps a disparu dans la grande malle   Traduit du japonais par Roger Munier In, « Haïkus des quatre saisons » Editions du Seuil, 2010
Posté par bernard22 à 01:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 février 2020

Kubota Kuhonta (1881-1926) : « Affalé au sol ... »

    Affalé au sol le cerf volant était sans âme   Traduit du japonais par Roger Munier in, « Haïkus des quatre saisons » Editions du seuil, 2010
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 février 2020

Shikishi Naishinnô / 式子内親王 (1149 – 1201) : « La brume du soir... »

  La brume du soir se noue au fond de mon cœur Et l’automne comme moi s’avance vers l’hiver   Traduit du japonais par Yves-Marie Allioux In, « Poèmes de tous les jours. Anthologie proposée par Ôoka Makoto » Editions Philippe Picquier,1993   N. B .  Naishinno signifie Princesse impériale
Posté par bernard22 à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2020

Kobayashi Issa / 小林 一茶 (1763 – 1826) : « Couvert de papillons... »

  Couvert de papillons l’arbre mort est en fleurs !   Traduit du japonais par Corinne Atlan et Zéno Bianu in, « Haiku. Anthologie du poème court japonais » Editions Gallimard (Poésie), 2002 Du même auteur :  « quiétude… » (04/02/2016) « Première cigale… » (04/02/2017) « Ah ! pouvoir être … » (04/02/2018) « Un monde de douleurs... » (04/02/2019) « Le papillon bat des ailes... » (04/02/2021)    
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2019

Kakinomoto No Hitomaro / 柿本 人麻呂 (662 – 710) : L’océan du ciel

  L’océan du ciel                       Sur l’océan du ciel Les nuages en vain se dressent            Et la lune, frêle esquif,      A travers la forêt d’étoiles Fait rame, sombre, et disparaît.   Traduit du japonais par Michel Revon in, « Anthologie de la littérature japonaise des origines au XXème siècle » Editions Delagrave,1910 Du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :