02 juin 2020

Attila József (1905 - 1937) : « Dans un ciel couleur de métal... »

Attila Joszef, par Vince Korda. Paris, 1927. Musée littéraire Petofi, Budapest.   Dans un ciel couleur de métal, l’éclat froid d’une dynamo. Oh silence de ma bonne étoile ! De mes dents, l’étincelle d’un mot –   En moi le passé comme une pierre tombe dans l’infini silencieux. Le temps s’enfuit, pâle et muet. Lueur d’une lame : mes cheveux –   Ma moustache rampe, alourdie, chenille sur ma bouche éteinte. Mal au coeur, les mots ont tiédi. Mais qui serait là pour entendre –   Traduit du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2018

Attila József (1905 – 1937) : Lentement, pensivement

  Lentement, pensivement   A la fin, l’homme atteint le sable d’une plaine triste et trempée, il s’étend là, le regard vague, acquiesce sans jamais espérer.   Et moi je m’efforce souvent de regarder le monde sans tricher. Les coups d’une hache d’argent jouent dans les feuilles du peuplier.   Mon cœur est sur la branche de rien, perché, grêle, il tremble sans bruit, les astres doucement s’assemblent pour regarder mon cœur la nuit.   Traduit du hongrois par Alice Zeniter in, Alice... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :