28 octobre 2015

Gu Cheng / 顾城 ou 顧城 (1957 – 1993) : Fantaisie de la vie

  Fantaisie de la vie   Déposer mes rêves mes illusions dans un long coquillage la voile tissée par les branches du saule rôde encore autour de la stridulation des cigales tirer la drisse le vent gonfle les voiles de la brume matinale je prends la mer   sans but flotter dans le ciel bleu laisser les cascades de lumière teindre en noir ma peau   le soleil est mon haleur il me tire avec les cordes de sa chaude lumière pas à pas il parcourt ses douze heures de route poussé par le vent je vais à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2015

Song Lin / 宋林 ( 1959 - ) : Lire la nuit

      Lire la nuit   La nuit godille, rame au-delà du mur dans l’air flotte le bleu des rêves le bureau immense coquillage doucement se referme   le dauphin parle une langue inconnue de moi il s’élève au-dessus de l’eau colonne élancée pulvérise l’alphabet mouvant des étoiles   cette lumière enivrante, mystique s’infiltre dans les crânes, d’étranges minéraux noirs disent le poème des éléments   la nuit, la tôle heurtée par des poissons volants fait vibrer l’univers. Je suis comme... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2015

Du Fu / 杜甫 (712 – 770) : Village près d’une rivière

      Village près d’une rivière   Eau claire, méandres qui enserrent le village. Longues journées d’été où tout est poésie. Sans crainte, vont et viennent les couples d’hirondelles ; Les mouettes, les unes contre les autres, dans l’étang. Ma vieille épouse dessine un échiquier sur papier. Mon fils, pour pêcher, tord son hameçon d’une aiguille. Souvent malade, je cherche les plantes qui guérissent : Quoi d’autres peut-il désirer, mon humble corps ?   Traduit du chinois par... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2015

Shū Ting / 舒婷 (1952 - ) : ? !

    ? !   Alors c’est vrai tu veux m’attendre attendre que j’aie semé le grain de mon panier attendre que j’aie ramené à la maison les abeilles égarées attendre que sur les bateaux, dans les villages, dans les usines                on ait allumé torches et lampes à huile attendre que j’aie lu les fenêtres brillantes ou obscures                et que j’ai fini de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juillet 2015

Shizhi / 食指(1948 - ) : Colère

  Colère    Ma colère déjà n’est plus ce torrent de larmes ni ce feu ravageur impossible à endiguer surtout je ne compte pas qu’on m’aide à me venger même si autrefois il y eut de tels moments ma colère n’est plus révolte contre l’injustice ni besoin inlassable de faire entendre raison surtout pas par des cris à gorge déployée même si autrefois il y eut de tels moments bien que mon visage garde encore un air enfantin même si je ne puis dire encore ma force dans mon cœur non mâture la colère est déjà... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2015

Chao Chongzhi /晁冲之(1072 - ?) : « Ma demeure est près de la mer… »

A Ya Ts’ing   Ma demeure est près de la mer, Votre pavillon est près de la rivière. Les larmes que je vous destine Y remontent avec la marée.   Traduit du chinois par Patricia Guillermaz In « La poésie chinoise des origine à la révolution » Editions Gérard et C° (Marabout Université), Verviers (Belgique), 1966  
Posté par bernard22 à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2015

Mang Ke - 芒克 (1951 - ) : Le temps sans le temps

  Le temps sans le temps       Section II   1   L’ouragan sur la falaise a passé  affûtant ses couteaux  un bruit sourd  la nuit lourde s’abat  seule visible  cette grande chose écorchée  éventrée puis un morceau de chair rouge  qui roule…  le soleil vient de naître  mais sa lumière usée déjà  traîne sur la terre, courbée sur un bâton  2   Tiré de l’eau du rêve je grimpe sur la rive  mon corps épuisé ruisselle ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2014

Jiang He / 江河 (1949 - ) : Poème inachevé

    Poème inachevé 1 . Histoire millénaire   Je suis cloué au mur de la prison le temps noir se condense  corbeaux qui se rassemblent en groupe de chaque coin du monde de toutes les nuits de l’Histoire et lacèrent à mort un à un les héros sur ce pan de mur la souffrance des héros se transforme en pierre plus solitaire que les montagnes afin d’ouvrir un chemin et de créer afin de donner à leur race un caractère les héros se font crucifier le vent érode la pluie fouette des images indécises... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2014

Gu Cheng / 顾城 ou 顧城 (1957 – 1993) : Le proche et le lointain

    Le proche et le lointain   Toi qui tour à tour me regarde, regarde les nuages,   je te sens, quand tu me regardes, si lointain, quand tu regardes les nuages, si proche 1980   Traduit du chinois par Hsiung Pingming In, « le ciel en fuite, anthologie de la nouvelle poésie chinoise », Editions Circé, 2004         Du même auteur : Fantaisie de la vie (28/10/2015) Je suis un enfant capricieux et fantasque (28/10/2016) La terre est courbe (28/10/2017)... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 septembre 2014

Lin Yaode / 林 燿德 (1962 – 1996) : Le terminal

  Le terminal   ………………………………Je m’égare dans l’océan de chiffres sur l’écran des rangées de signes               émergent et plongent comme un rideau baissé sur le monde face au terminal mon esprit s’éparpille en grains menus sur l’écran à l’intérieur du terminal des connexions subtiles en font le reliquaire d’une sagesse cachée   heures supplémentaires. Je flâne dans les rues nocturnes sans pouvoir évacuer les programmes gravés sans pitié... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :