02 avril 2017

Ma Kiang Lan (XVIème siècle) : l’orchidée que j’ai peinte

  L’orchidée que j’ai peinte     (1)  D'où vient ce vent tout chargé de parfum ? Pour l'accueillir, devant mon rideau, je brave le       froid du printemps. Je suis trop pauvre pour m'acheter des orchidées, Aussi j'en peins une sur une feuille de papier.    (2) D'une vraie fleur solitaire sur sa tige Nul n'a pitié. Mais celle que j'ai peinte, Ne craint ni le vent froid ni la pluie oblique.    Traduit du chinois par Patricia Guillermaz In,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2017

Mang Ke /芒克 (1951 -) : Vent à fleur d’eau

  Vent à fleur d’eau   Le vent à fleur d’eau laisse une odeur masculine monte sur la rive ruisselle se presse vers l’ombre verte malgré son extrême langueur et là se pare d’un vêtement s’arrête se retourne et l’onde apaisée découvre sa gorge tendre nénuphars sur le point d’éclore ne sont-ils pas turgescents gonflés de désirs   Traduit du chinois par Chantal Chen-Andro In, "Le Ciel en fuite. Anthologie de la nouvelle poésie chinoise" Editions Circé, 2004 Du même auteur : Le temps sans le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2017

Zu Shuzhen / 朱淑真 (1135 – 1180) : Sur l’air « Sheng tsa tse »

  Sur l’air « Sheng Tsa Tse »   L’an dernier, à la Fête des Lanternes, Le marché aux fleurs avait l’éclat du jour. Quand la lune monta au bout des saules, Après le crépuscule, j’allais retrouver mon bien-aimé.   Cette année-ci, à la même Fête, Ni lune ni lanternes n’ont changé. Mais je ne vois plus l’ami de l’an passé Et les pleurs trempent la manche de ma robe.   Traduit du chinois par Patricia Guillermaz In, « La poésie chinoise des origines à la révolution » Editions... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2016

Du Fu / 杜甫 (712 – 770) : Vers brisés

  Vers brisés   Fleuve rapide où la lune        déplace les pierres Torrent pur où le nuage        rapproche les fleurs. L’oiseau se pose il connaît        la route habituelle Pour la voile de passage        quel gîte ce soir ?   Traduit du chinois par Jean-Pierre Diény In, Jean-Pierre Diény « Jeux de montagnes et d’eaux, quatrains et huitains de Chine » Editions... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2016

Gu Cheng / 顾城 ou 顧城 (1957 – 1993) : Je suis un enfant capricieux et fantasque

  Je suis un enfant capricieux et fantasque        Je voudrais peindre des fenêtres sur toute la terre pour que les yeux habitués à l’obscurité s'habituent à la lumière     Peut-être suis-je un enfant gâté par sa mère capricieux et fantasque   Je voudrais que chaque instant soit aussi beau qu’un crayon de couleur je voudrais pouvoir peindre sur la feuille blanche adorée peindre gauchement la liberté peindre des yeux qui jamais ne connaîtraient les larmes, un pan de ciel... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2016

Li Bai (ou Li Po)/ 李白 (701 – 762 ) : Chant de Qiupu

  Chant de Qiupu Qiupu ge   Trois mille toises de cheveux blancs, Pareillement long est mon chagrin. J’ignore, face au miroir brillant, D’où ce givre d’automne provient.   Traduit du chinois par Florence Hu – Sterk In, « L’apogée de la poésie chinoise. Li bai et Du Fu » Editions You Feng, 2000   Du même auteur : En cherchant Maître Yong-Tsouen à son ermitage : (23/10/2017) Accompagnant un ami (23/10/2018) Réveil de l’ivresse (22/10/2019)    
Posté par bernard22 à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2016

Song Lin / 宋林 (1959 - ) : Vestibule

      Vestibule   A présent, la porte grand ouverte est ange de blancheur. Une fois encore, nous émigrons. Le souffle de la mer se fait plus proche, la nuit, les sons tristes d’un sifflet comme chant de sirène   arrivent sur l’oreiller. Quand le soleil mouillé d’un bond      se lève, avec le manuscrit en rêve, difficile à saisir, ils deviennent écume, symboles privés de magie, déjà se font sujet de conversation intime.   Je fixe le vestibule (après avoir placés au mur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2016

Shū Ting / 舒婷 (1952 - ) : Au chêne

Au chêne   Je t’aimerais… non comme font les fleurs de givre grimpantes qui t’empruntent ta plus haute branche pour te faire valoir ; je t’aimerais… non comme fait l’oiseau enamouré qui rabâche pour ton ombre un chant pur ; je ne m’en tiendrai pas à imiter la source qui a longueur d’année offre la fraîcheur de sa consolation ; ni les sommets périlleux qui te rehaussent, font sortir ta dignité. Ou même la lumière. ou même la pluie. Non, tout cela ne suffirait pas ! Je devrais être un pied de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2016

Wang Ji / 王老吉 (585 -644 ) : Le cannelier au printemps

  Le cannelier au printemps (Dialogue)   Au printemps je dis au cannelier : - Pêchers et pruniers sont en fleurs. L’année atteint partout sa plénitude Pourquoi seul ne pas vous épanouir ?   Le cannelier me répond : - Fleurs du printemps ne dure guère. Quand vent et givre les abattront, Savez-vous que je fleurirai seul ?   Traduit du chinois par Patricia Guillermaz In, « La poésie chinoise des origines à la révolution » Editions Gérard & C° (Marabout Université),... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2016

Wen Yiduo / 聞一多 (1899- 1946) : Peut-être

  Peut-être (Chant funèbre)   Peut-être es-tu vraiment lasse de pleurer, Peut-être, peut-être devrais-tu dormir un peu, Alors, que les engoulevents cessent de tousser Les grenouilles de coasser, les noctules de voler.   Défense au soleil de relever les stores de tes yeux, Défense à la brise de brosser tes sourcils, Personne ne doit te réveiller, Ouvrons l’ombre d’un pin pour couvrir ton sommeil.   Peut-être entends-tu les vers remuer la terre, Les radicelles des herbes grêles aspirer l’eau, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :