31 mars 2020

Nizar Quabbani (1923 – 1998) / نـزار قـبـّانـي : « Quand je t’ai dit : / « Je t’aime »... »

  - 3 - Quand je t’ai dit : « Je t’aime » je savais... que je menais un coup d’Etat contre les coutumes de la tribu que je sonnais les cloches du scandale je voulais prendre le pouvoir pour rendre les forêts du monde plus feuillues les mers du monde plus bleues les enfants du monde plus innocents je voulais... mettre fin à l’ère de la barbarie et tuer le dernier Calife j’avais l’intention – quand je t’ai aimée – de briser les portes du harem de sauver les seins des femmes... des dents des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2019

Nazih’Abu Afash (1966 -) /نزيه أبو عفش : Rendez-vous

  Rendez-vous   Commandez aux feux de rester toujours verts commandez aux trottoirs de n’être point saturés de pas commandez à la pluie d’être plus tendre commandez aux grenades... commandez aux volcans... et aux fils barbelés... ma bien aimée attend et moi je cours vers elle. 1975   Traduit de l’arabe par Saleh Diab in, « Poésie syrienne contemporaine. Edition bilingue » Le Castor Astral éditeur, 2018 Du même auteur : La porte de l’étable (10/08/2018)  
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2018

Nazih’ Abu Afash (1966-) /نزيه أبو عفش : La porte de l’étable

  La porte de l’étable   Prenez la terre et ce qu’il y a dessus et laissez-nous le nuage... prenez les cieux et ce qu’il y a dessous et laissez-nous le babil de l’oiseau prenez le fruit et la branche la rumeur verte dans la feuille de la vie... et laissez-nous l’ombre de l’arbre prenez la maison le jardin la clôture les chandeliers de l’autel et la longe de l’ânon le rire du ruisseau et la chambre à coucher de la chèvre prenez toute chose, toute chose... et laissez-nous la porte de l’étable... afin que nous y... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :