10 février 2015

Charles Bukowski : (1920 – 1994) : "elle me disait : tu es une vraie bête... / you’re a beast, she said"

  elle me disait : tu es une vraie bête avec ton gros ventre blanc et tes pieds velus. tu ne coupes jamais tes ongles et tu as des mains rondes et souples comme un chat et ton pif rouge brille comme un phare mais tu as les plus belles couilles que j’ai jamais vues. tu lâches ton foutre comme une baleine lâche son jet.   bête, tu es ma bête, et que je t’embrasse et que je t’embrasse : qu’est-ce que tu prends pour ton petit déjeuner ?   Traduit de l’américain par Gérard Guéguan In,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2015

Jack Kerouac (1922 -1969): Mexico City Blues (1er-2ème Chorus / 1st–10th Chorus)

MEXICO CITY BLUES (1er - 10ème Chorus)   NOTE   Je veux être considéré comme un poète de jazz  soufflant un long blues au cours d’une jam-session un dimanche après-midi. Je prends 242 chorus ; mes idées varient et parfois roulent de chorus à chorus ou du milieu d’un chorus jusqu’au milieu du chorus suivant.   1er Chorus   Butte Magie de l’Ignorance Butte Magie Est la même que pas-Butte              Le tout une lumière ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2015

Walt Whitman (1819 – 1892) : Descendance d'Adam / Children of Adam

        Descendance d’Adam   JUSQU’AU JARDIN LE MONDE   Jusqu’au jardin le monde montant à nouveau, Puissance d’époux, de filles, de fils en prélude, Etant ou signifiant l’amour et la vie de leurs corps, Voyez comme est curieuse ma résurrection, j’ai dormi Mais la ronde des cycles en son vaste manège m’a ramené Vers vous, je suis mûr, amoureux, tout est beau, tout m’étonne, M’émerveillent plus que tout mes membres et ce feu frémissant qui y court,      expliquez-moi... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2015

Jennifer Clement (1960 - ) : Tiens ma robe

Tiens ma robe   J’accrocherai mes vêtements près de tes complets – les manches encore moulées se toucheront comme des bras.   Lorsque nous serons tous deux assis à lire, ma page tournera en réponse à la tienne   Mon souffle embuera ton miroir, nous laverons nos mains avec le même savon.   Et tu tiendras ma robe afin que je puisse y pénétrer.     Traduit de l’anglais par Marie Evangéline Arsenault In, «l’Inconnu et le marin de Newton », Editions Ecrits des Forges (Québec),... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2014

Stephen Crane (1871 – 1900): La guerre est aimable / War is kind

    La guerre est aimable   1 Ne pleure pas jeune fille, la guerre est aimable. Même si ton bien-aimé a tendu ses bras affolés vers le ciel Et que son coursier terrifié s’est enfui, Ne pleure pas. La guerre est aimable.          Tambours rauques et tonnants de la guerre,      Petites âmes assoiffées de batailles ;      Ces hommes étaient nés pour les manoeuvres et pour la mort      La mystérieuse gloire... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2014

Robert Creeley (1926 – 2005) : « Est-ce que tu penses... » / " Do you think that if ..."

  Est-ce que tu penses que si tu fais un jour ce que tu veux faire tu voudras ne pas le faire.   Est-ce que tu penses que si il y a une pomme sur la table et que quelqu'un la mange, elle  n'y sera plus.   Est-ce que tu penses que si deux personnes s'aiment l'une et l'autre, il faut que l'une ou l'autre soit moins amoureuse que l'autre à un moment donné dans une relation heureuse par ailleurs.   Est-ce que tu penses que si tu prends un jour une bouffée d'oxygène, tu ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2014

Richard Brautigan ( 1935 – 1984) : 30 Cents, Deux Tickets, Amour / 30 Cents, Two Transfers, Love

        30 Cents, Deux Tickets, Amour / 30 Cents, Two Transfers, Love    Je pensais à toi très fort  en montant dans le bus j’en ai eu pour trente Cents  et j’ai demandé deux tickets           au conducteur avant de réaliser que           j’étais tout seul.     Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Niclos Richard, Frédéric Lasaygues in, Richard Brautigan : « Il pleut... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :