27 mars 2017

Jack Kerouac (1922 – 1969) : 127ème chorus / 127th chorus

  127ème chorus   Nul ne connaît l’autre côté         de ma maison, Mon coin où je suis né,             guitares poussiéreuses De ma pauv’e pt’it rue fatiguée         où mes petits pieds Piétinaient et cajolaient         mes sœurs tandis Que j’attendais le coucher de         l’après-midi le cri De maman me ramenant au ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2017

Jennifer Clement (1960 - ) : Pour une jumelle qui n’a jamais eu de robe de soie

  Pour une jumelle qui n’a jamais eu de robe de soie   Peut-être que je vis deux vies une pour elle et une pour moi et que je ne regarde jamais dans les miroirs.   Qui est la femme qui monte à cheval se coupe le visage avec ses bagues joue au poker chante Haendel et collectionne les pierres ?   Qui est la femme qui aime les choses brisées mange des orchidées qui ne dort ni ne rêve et goûte la rosée et le sang ?   Qui est la femme qui dessine les lignes de sa main et cherche... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2017

Walt Whitman (1819 – 1892) : Chanson de moi - même / Song of myself

 Chanson de moi-même   1 Je me célèbre moi-même, me chante moi-même, Toi tu assumeras tout ce que j'assumerai, Car les atomes qui sont les miens ne t'appartiennent pas moins.   Je flâne, j’invite mon âme à la flânerie, Flânant, m'incline sur une tige d'herbe d'été que j'observe à loisir.   Ma langue, l'ensemble des atomes de mon sang, façonnés par le sol d'ici même,       l'air d'ici même, Ma naissance, ici même, de parents eux-même nés ici, comme les parents de leurs ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2016

Jean Toomer (1894 – 1967) : Chant de la moisson / Harvest song

  Chant de la moisson    Je suis un moissonneur dont les muscles se reposent au coucher du soleil. Toutes mes avoines sont coupées. Mais je suis trop glacé et trop fatigué pour les lier, et j’ai faim. Je craque un grain entre mes dents. Je ne le goûte pas. J’ai été dans les champs toute la journée. Ma gorge est sèche.   J’ai faim.   Mes yeux sont collés avec la poussière des champs d’avoine au      temps de la récolte. Je suis un homme aveugle qui regarde fixement les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2016

John Ashbery (1927 - ) : La seule chose susceptible de sauver l’Amérique / The one thing that can save America

  La seule chose susceptible de sauver l’Amérique   Y a-t-il rien de central ? Vergers lancés au petit bonheur la terre, Forêts urbaines, pépinières rustiques, collines pas plus hautes que le genou ? Et ces noms de lieux, centraux eux aussi ? Elm Grove, Adcock Corner, Story Book Farm ? Défilant à toute allure à hauteur d’oeil S’incrustant de force dans le regard jusqu’à plus soif, Merci, çà suffit comme çà merci. Et maintenant, au tour du paysage à demi nocturne, Plaines humides, banlieues... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2016

Allen Ginsberg (1926 – 1997) : Kaddish (I)

    Kaddish A Naomi Ginsberg 1894 -1956   I   Etrange tout à coup de penser à toi, partie sans corset ni yeux,      et moi qui marche sur le trottoir ensoleillé Greenwich Village centre ville Manhattan, midi d’hiver clair, ne me suis pas couché      de la nuit, ai parlé, ai parlé, ai lu le Kaddish à haute voix, ai      écouté Ray Charles gueulant son blues tue-tête comme un      sourd sur le pick-up   rythme... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 octobre 2016

Sylvia Plath (1932 - 1963) : Lettre d’amour / Love letter

  Lettre d’amour   Pas facile de formuler ce que tu as changé pour moi Si je suis en vie maintenant, j’étais morte alors, Bien que, comme une pierre, sans que cela ne m’inquiète, Et je restais là sans bouger selon mon habitude. Tu ne m’as pas simplement un peu poussée du pied, non – Ni même laissée régler mon petit œil nu A nouveau vers le ciel, sans espoir, évidemment, De pouvoir appréhender le bleu, ou les étoiles.   Ce n’était pas cà. Je dormais, disons : un serpent Masqué parmi les roches noires... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mai 2016

James Weldon Johnson (1871 – 1938) : La création du monde / The creation

  La création du monde   Alors Dieu franchit les portes de l’espace. Il regarda autour de lui et dit : Je suis seul – Je vais fabriquer un monde.   Et aussi loin que l’œil de Dieu pouvait voir, Les ténèbres couvraient toutes choses, Plus noires que cent minuits Là-bas, dans un marais de cyprès.   Alors Dieu sourit, Et la lumière éclata, Et les ténèbres roulèrent d’un côté Et la lumière étincela de l’autre, Et dieu dit : Voilà qui est bien !   Alors Dieu se pencha et prit la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2016

Jennifer Clement (1960 - ) : Voyageurs

  Voyageurs pour le capitaine George N. Sibley   Nous avons besoin du paysage inconnu où la lune est une proie chassée comme un jaguar, un ours, un écureuil,      et la nuit est trouée d’une flèche empoisonnée      noire de curare. Les chants résonnent comme la pluie, les poissons nagent dans l’air et les comètes, comètes à queues de mercure, déchirent le ciel, éparpillant pierres de lune, cendres argentées et la plainte d’un million d’ailes d’insectes. Nous sommes ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2016

Charles Bukowski (1920 – 1994) : L’écrasement / The crunch

  L’écrasement    trop grand trop petit   trop gros trop maigre ou rien du tout.   rires ou larmes   haineux amoureux   des inconnus avec des gueules passées à la limaille de plomb   des soudards qui parcourent des rues en ruines qui agitent des bouteilles et qui, baïonnettes au canon, violent des vierges   ou un vieux type dans une pièce misérable avec une photographie de M. Monroe.   il y a dans ce monde une solitude si grande que vous pouvez la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :