27 septembre 2021

Richard Brautigan (1935 – 1984) : Poème d’amour / Love poem

  Poème d’amour             C’est si bon de se réveiller le matin           tout seul et de ne pas avoir à dire à quelqu’un           que tu l’aimes alors que tu ne l’aimes           plus   Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Niclos Richard, Frédéric Lasaygues in, Richard Brautigan : « Il pleut en amour »  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2021

Jack Kerouac (1922 – 1969) : Mexico city blues (51 – 61ème Chorus) / 51 – 61st Chorus)

                                                                                               Jack Kerouac, 1943   MEXICO CITY BLUES (51-61ème Chorus)   51ème Chorus   L’Amérique est un rêve tolérable Pourvu que vous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2021

Langston Hughes (1902 – 1967) : Le Blues Inconsolable / The weary Blues

Le Blues Inconsolable   Fredonnant syncopé un air nonchalant Il chantait un air doux en se balaçant d’arrière en avant                       J’l’écoutais jouer, le Nègre En descendant la Lenox avenue l’autre nuit Sous la pâleur terne blafarde d’un vieux bec de gaz                       Il s’balançait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2021

Ezra Pound (1885 – 1972) : « Qui, mort, garde son esprit entier... » / « Who even dead, yet hath his mind entire... »

 Canto XLVII   Qui, mort, garde son esprit entier ! Ce bruit vint dans l’obscurité D’abord dois-tu descendre                                              en enfer A la charmille de Proserpine fille de Cérès, Traversant le noir surplombant, pour voir Tirésias, Qui fut aveugle, une ombre, qui est... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2021

Walt Whitman (1819 – 1892) : Salut au monde !

  Salut au monde !   1 Oui, prends ma main Walt Whitman ! Vois-tu la miraculeuse chaîne de merveilles ? tous ces spectacles, tous ces      bruits ? Toutes ces mailles interminablement tressées entre elles, agrafées l’une à         l’autre, Chacune renvoyant a la prochaine, partageant avec toutes les autres l’univers ! Dis-moi ce qui s’épanouit en toi Walt Whitman ? Dis-moi l’humidité des vagues et des terreaux en toi Walt... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2021

Lawrence Ferlinghetti (1919 -2021) : Un Coney Island de l’esprit (1 – 6) / A Coney Island of the mind (1 – 6)

  Un Coney Island de l’esprit (1 – 6)             Le titre de ce recueil est emprunté à INTO THE NIGHT LIFE de Henry Miller. Il est           utilisé hors contexte, mais exprime ce que je ressentais vis à vis de ces poèmes lorsque           je les ai écrits : comme s’ils étaient, mis ensemble, une sorte de Coney Island de l’esprit, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2020

Alicia Suskin Ostriker (1937 -) : Huitième et treizième / The Eighth and Thirteenth

  Huitième et Treizième     La Huitième de Chostakovitch, Mise en musique du comble De l’horreur qu’offre l’histoire, A été rediffusée hier soir Sur les ondes nationales. Seule Devant mon vin, j’ai bu Cette sombre symphonie Jusqu’à la lie sordide. Le compositeur Accentue les tierces mineures, l’avalanche Des cuivres s’abat sur l’ensemble en grumes Tout juste retranchées de leur forêt, qu’emportent Courant et chant de bateliers. Comme des corbeaux  Qui sentent venir la viande, Les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2020

Allen Ginsberg (1926 – 1997) : Song

       Song   Le poids du monde           est amour. Sous le fardeau           de solitude, sous le fardeau           d’insatisfaction             le poids, le poids que nous portons           est amour.   Qui peu nier ? ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 septembre 2020

Richard Brautigan (1935 – 1984) : Tous surveillés par de machines d’amour et de grâce / All Watched Over by Machines of Loving G

  Tous surveillés par de machines d’amour et de grâce   Il me plaît d’imaginer (et le plus tôt sera le mieux !) une prairie cybernétique où mammifères et ordinateurs vivent ensemble dans une harmonie mutuellement programmée comme de l’eau pure effleurant un ciel serein.   Il me plaît d’imaginer           (tout de suite s’il vous plaît !) une forêt cybernétique peuplée de pins et d’électronique où le cerf flâne en paix au milieu des ordinateurs ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2020

Jack Kerouac (1922 – 1969) : Mexico City Blues (41ème – 50ème Chorus / 41st - 50th Chorus)

Jack Kerouac par  Tom Palumbo vers 1956.   MEXICO CITY BLUES (41ème – 50ème Chorus)   41éme Chorus   L’autre partie de votre esprit Où tout est raffiné A de minces gueulants de lièvres Doit être dans la caverne        quelque part   Mais quelle est la nature propre        de son emplacement ? Nadia, nadir, naparinirvana        ni parinirvana Mais très Excellent & Sage, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :