18 juillet 2015

Emily Jane Brontë (1818 – 1848) : Il devrait n’être point de désespoir pour toi / There should be no despair for you

  Il devrait n’être point de désespoir pour toi Tant que brûle la nuit les étoiles, Tant que le soir répand sa rosée silencieuse, Que le soleil dore le matin. Il devrait n’être point de désespoir, même si les larmes Ruissellent comme une rivière : Les plus chères de tes années sont-elles pas Autour de ton cœur à jamais ? Ceux-ci pleurent, tu pleures, il doit en être ainsi ; Les vents soupirent comme tu soupires, Et l’Hiver en flocons déverse son chagrin Là où gisent les feuilles d’automne. Pourtant elles revivent,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2015

David Herbert Lawrence (1885 – 1930) : La nef de mort / The ship of death

    La Nef de mort   I   Or c’est l'automne et la tombée des fruits et le long voyage vers l'oubli. --------------------------- II Avez-vous construit votre navire de la mort, ah, l’avez-vous fait ? Ah, construisez votre nef de mort, vous en aurez besoin.   Le gel cruel approche, et vont tomber les pommes dru, à bruit de tonnerre, sur la terre durcie.   Et la mort est dans l'air comme une odeur de cendre! Ne la sentez-vous pas?   Et dans le corps meurtri, l'âme s’effraie,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 avril 2015

William Blake (1757 – 1827) : “ L’alouette, sur son lit de terre… / The Lark, sitting upon his earthy bed…”

------------------ L’alouette,  sur son lit de terre, dès que le matin point Ecoute en silence ; puis, s’élançant du champ de blé qui    ondule, à pleine voix Conduit le chœur du jour : son trille éperdu Montant sur les ailes de la lumière dans le vaste Espace Retentit en écho dans l’adorable azur et la brillante Sphère    des cieux. Sa gorge étroite lutte avec l’inspiration ; toutes les plumes De sa gorge, de sa poitrine, de ses ailes vibrent du souffle    Divin. Toute... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2015

Dylan Thomas (1914 -1953) : La lumière point là où le soleil ne brille pas

La lumière point là où le soleil ne brille pas   La lumière point là où le soleil ne brille pas Là où la mer ne s’étend pas, les eaux du cœur Epandent leurs marées. Et, spectres brisés, des vers luisants plein la tête, Les choses de lumière Passent à travers la chair là où la chair n’habille pas les os.   Une chandelle dans les cuisses Echauffe la jeunesse et la graine et brûle les graines de la vie. Là où la graine ne lève pas Le fruit de l’homme s’ouvre dans les étoiles Brillant comme une figue. Là où la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 février 2015

William Shakespeare (1564 – 1616) : « C’est quand mon œil est clos… » / "When most I wink..."

C’est quand mon œil est clos qu’il voit le mieux encor : Il regarde le jour choses dont il n’a cure Mais se pose sur toi en rêve quand je dors Et, clair obscurément, s’éclaire en l’ombre obscure. O toi dont l’ombre donne aux ombres la clarté, Quel régal donnerait de ton ombre la forme Au jour clair, par tes feux bien plus clairs éclairé, Quand luit si vivement ton ombre aux yeux qui dorment ! Quel comble pour mes yeux s’ils te voyaient ainsi Au jour vivant, quand vient ta belle ombre imparfaite Percer mon lourd... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 décembre 2014

Percy Bysshe Shelley (1792 – 1822) : « Il y eut une créature… »

Il y eut une créature que mon esprit souvent Rencontrait dans ses errances visionnaires, bien loin, là-haut Dans le clair printemps doré de mon aurore adolescente, Sur les îles féeriques de pelouse au soleil, Parmi les montagnes enchantées et les antres De sommeil divin, et sur les vagues semblables à l’air Du rêve au niveau de merveille, dont la tremblante surface Supportait ses pas légers ; - sur un rivage imaginé, Sous le bec gris de quelque promontoire, Elle me rencontrait, enrobée de si excessive gloire Que je ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2014

Samantha Wynne - Rhydderch (1966 - ) : Il fait partie des meubles

Il fait partie des meubles   Depuis que je l’ai fait empailler et monté sous vitrine mon mari est vraiment devenu ce qu’il a toujours été : une pièce de mobilier. Toujours assis en silence à scruter par la fenêtre, je me suis assurée qu’il puisse le faire en permanence je sais qu’il m’en saurait gré, il a toujours voulu faire étalage dans son plus beau paletot attirer l’attention. Ca lui convient : il est bien mieux éviscéré plutôt qu’à déblatérer     Traduit de l’anglais par Eve Lerner ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2014

Kenneth White(1936 - ) : « et aussi l’effort… »

  et aussi                                   l’effort                       de saisir et de dire                                    cela  tout le foisonnant univers ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :