09 septembre 2017

Percy Bysshe Shelley (1792 – 1822) : L’Île / The Isle

  L’île   Il y avait un petit îlot en pelouse D’anémones et de violettes      Comme en mosaïque couvert : Et son toit était de fleurs et de feuilles Que l’haleine de l’été entrelace, Où ni soleil, ni averse, ni brise Ne percent les pins ni les plus hauts arbres,      Chaque gemme gravée. Entourée de mainte vague azurée      L’abîme bleu d’un lac.   Traduit de l’anglais par André Fontainas In, Stephen Spender :« Shelley » ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2017

Kenneth White (1936 -) : Théorie

  Théorie   1 Chambre blanche dans la pénombre dehors : le tumulte des rocs, le silence incertain de la mer. C’est là   2 Forme brute, fissurée, ce quartz né du chaos, lavé, rejeté par le flux et dans l’espace clément, contemplé   3 Lancée – la première pierre ; mais seulement le geste, et la gerbe qui n’est ni argent, ni blancheur, ni cristal - inutile de lire les cercles toujours plus larges   4 Ayant saisi le sens ultime, l’orateur aux douze mots marche sur la grève me... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2017

Emily Jane Brontë (1818 – 1848 ) : « Mon plus grand bonheur… » / “I’m happiest whan most away…”

  Mon plus grand bonheur, c'est qu'au loin Mon âme fuie sa demeure d'argile, Par une nuit qu'il vente, que la lune est claire, Que l’œil peut parcourir des mondes de lumière —   Que je ne suis plus, qu'il n'est rien — Terre ni mer ni ciel sans nuages — Hormis un esprit en voyage Dans l'immensité infinie.   Traduit de l’anglais par Pierre Leyris, In, Emily Bronte : Poèmes (1836 – 1846) Editions Gallimard, 1963       Ah, la joie éperdue de pouvoir m’en aller Et d’arracher... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juin 2017

David-Herbert Lawrence (1885 – 1930) : Ombres / Shadows

    Ombres   Et si ce soir mon âme peut trouver sa paix dans le sommeil et sombrer dans le bon oubli, et au matin s’éveiller comme une fleur qui s’ouvre alors j’ai été de nouveau trempé en Dieu, et créé de nouveau. Et si, tandis que tournent les semaines dans l’obscur de la lune mon esprit s’obscurcit et s’éteint et qu’une douce étrange nuit pénètre mes mouvements mes pensées mes paroles alors je saurai que je marche toujours avec Dieu, nous sommes tout proches maintenant que la lune est ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2016

Kenneth White (1936 - ) : Lettre à un vieux calligraphe

  Lettre à un vieux calligraphe   Cent jours passés par les grèves et les montagnes   à l’affût du héron et du cormoran   puis écrire ceci à la lisière du monde   dans un silence devenu une seconde nature   et connaître à la fin dedans le crâne, dedans les os   le sentier du vide   Traduit de l'anglais par Philippe Jaworski et l’auteur Terre de diamant. Édition bilingue, Alfred Eibel Editeur, Lausanne, 1977 Du même auteur : « et aussi l'effort… »... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2016

Emily Jane Brontë (1818 – 1848) : Le soleil est couché / The sun has set

      Le soleil est couché, à présent l’herbe longue Oscille, languissante, dans le vent du soir ; L’oiseau s’est envolé de cette pierre grise Pour trouver quelque chaud recoin où se blottir.   Il n’est rien, dans tout ce paysage désert, Qui vienne frapper mon regard ou mon oreille, Si ce n’est que le vent, là-bas, Accourt en soupirant sur la mer de bruyères. Août 1837   Traduit de l’anglais par Pierre Leyris, 1n, « Emily Jane Brontë, Poèmes 1836 – 1846, Edition bilingue... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2016

David – Herbert Lawrence (1885 -1930) : Désir de printemps / Craving for spring

  Désir de printemps   Je voudrais que ce fût le printemps dans le monde.   Que le printemps soit ! Viens, bouillonnement, ondée montante de sève ! Viens, flux de création ! Viens, vie ! monte à travers toute cette décomposition, Viens, balaie ces exquises, ces sinistres premières fleurs, qui sont plutôt dernières fleurs ! Viens, dégèle leur froid présage, dissous-les : perce-neige, raideurs, exhalaisons veinées de mort des crocus, blancs,      violets, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2016

Dylan Thomas (1914- 1953) : La colline aux fougères / Fern Hill

  La colline aux fougères    Alors j’allais jeune et souple sous les branches des pommiers Près de la maison berçante et heureux comme l’herbe est verte,           La nuit au-dessus la vallée étoilée,                Le temps me laissait clamer et gravir                 Doré dans les beaux jours de ses yeux, Et honoré parmi les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 février 2016

William Shakespeare (1564 – 1616) : « Lorsque quarante hivers… » / «When forty winters… »

  Lorsque quarante hivers auront battu ton front Et labouré profond le champ de ta beauté, Ton fier pourpoint de jeunesse, tant admiré, Sera guenille dont on fera peu de cas.   A qui demanderait alors : où donc est-elle Ta beauté, ton trésor des jours ardents, où donc ? Répondre qu’ils sont enfouis dans tes yeux caves Serait honte sans merci, louange de misère.   Combien plus nous louerions l’emploi de ta beauté Si ta réponse était : « Ce bel enfant que j’ai Pour moi sera garant,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2015

Kenneth White (1936 - ) : La porte de l’ouest

  La porte de l’Ouest   L’échappée, ah – cette lueur bleue sombre le long du fleuve puis l’éclair d’ambre doré puis encore la lueur bleue sombre tout le long du fleuve (vieux rafiot noir là-bas traînant près d’un gros paquebot blanc) et les nuages filant bas au-dessus des vagues grises aux crêtes écumantes (ah cette course qui se brise) et    en-haut le vol noir des goëlands   Puis les collines, fougères rousses entre - mêlées et les ronces et les roses sauvages et le houx rouge – sacré dans... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :