30 décembre 2021

Dylan Thomas (1914 – 1953) : Amour dans l’asile / Love in the asylum

Statue de Dylan Thomas par John Doubleday, à Swansea   Amour dans l’asile             Une étrangère est venue Partager ma chambre dans la maison folle           Une fille, oiseau dément   Verrouillant la nuit de la porte avec son bras de plumes,           Droite dans le lit-labyrinthe Elle leurre la maison à l’épreuve du ciel avec des nuages   Et elle leurre la chambre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 juin 2021

Ronald Stuart Thomas (1913 – 2000) : Un paysan / A Peasant

  Un paysan   Son nom Iago Prytherch mais, convenons-en, rien Qu’un homme ordinaire des montagnes pelées de Galles Qui pousse quelques moutons dans une brèche de nuages. Arracher les betteraves en prenant soin de détacher De l’os jaune la peau verte, un sourire idiot De satisfaction sur les lèvres, barater la terre brute Et la changer en une mer empesée de nuages scintillant Dans le vent : ainsi passe-t-il ses jours, sa joie postillonnante Plus rare que le soleil qui lézarde les joues Du ciel décharné une... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2020

Dylan Thomas (1914 – 1953) : Le bossu du parc / The hunchback in the park

  Le bossu du parc   Le bossu du parc Un monsieur solitaire Libérait les eaux et les arbres Dès que s’ouvrait la serrure Du jardin qui les retenait Et jusqu’à la sombre note De la cloche du dimanche soir.   Mangeant du pain dans du papier journal Buvant de l’eau dans la coupe enchaînée Que les enfants remplissaient de gravier Dans la fontaine du bassin où je lançais mon voilier La nuit, il dormait dans une niche Mais personne ne l’enchaînait.   Comme les oiseaux du parc Il arrivait tôt Comme... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2020

Ronald Stuart Thomas (1913 - 2000) : Dans les collines galloises / The welsh hill country

  Dans les collines galloises   Trop loin pour que vous voyiez La douve, le piétin et le gros asticot Qui sorti des petits os ronge la peau. Les moutons paissent à Bwlch-y-Fedwen, Disposés dans la tradition romantique Sur arrière-plan de pierre dénudée.   Trop loin pour que vous voyiez La mousse, la moisissure sur les cheminées froides, Les orties traversant les portes défoncées, Les maisons sont vides à Nant-yr-Eira, Il y a des trous dans les toits, le chaume c’est le soleil, Et les champs s’en... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2019

Dylan Thomas (1914 – 1953) : “ La force qui pousse la fleur... ”/ “ The force that through the green…”

  La force qui pousse la fleur dans la verdeur Pousse ma verdeur ; qui dévaste les racines des arbres Est mon dévastateur. Et je suis muet pour dire la rose tordue Ma jeunesse courbée par la même fièvre hivernale.   La force qui pousse l’eau parmi les rocs Pousse mon sang rouge, tarit les eaux jaillissantes. Fige les miennes en cire. Et je suis muet pour puiser à mes veines Comme la même bouche puise au torrent de montagne.   La main qui fait tourbillonner les eaux dans la mare Trouble le sable... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2018

Dylan Thomas (1914 – 1953) : De son anniversaire / On his birhtday

  De son anniversaire             Dans le soleil graine-de-moutarde Près d’une rivière toute pentue et d’une mer-toboggan           Où les cormorans paniquent, Dans sa maison sur échasses, parmi becs           Et palabres d’oiseaux Ce jour grain-de-sable dans la tombe courbe           De la baie, il célèbre et rejette Son âge de vent,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2017

Dylan Thomas (1914-1953) : « Surtout quand le vent d’octobre… » / Especially when the October wind…”

  Surtout quand le vent d’octobre Avec ses doigts de givre flagelle mes cheveux, Pris aux griffes du soleil je marche sur le feu Et jette sur la terre la griffe de mon ombre, Par le bord de mer, j’entends bruire les oiseaux, Et tousser le corbeau dans les ramées d’hiver, Mon cœur palpitant qui frissonne à ses paroles Epanche le sang des syllabes et draine ce qu’elle dit.   Emmuré moi aussi dans une tour de mots, je trace Sur l’horizon qui marche comme les arbres Les profils verbeux de femmes et dans le parc ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2016

Dylan Thomas (1914- 1953) : La colline aux fougères / Fern Hill

  La colline aux fougères    Alors j’allais jeune et souple sous les branches des pommiers Près de la maison berçante et heureux comme l’herbe est verte,           La nuit au-dessus la vallée étoilée,                Le temps me laissait clamer et gravir                 Doré dans les beaux jours de ses yeux, Et honoré parmi les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2015

Dylan Thomas (1914 -1953) : La lumière point là où le soleil ne brille pas

La lumière point là où le soleil ne brille pas   La lumière point là où le soleil ne brille pas Là où la mer ne s’étend pas, les eaux du cœur Epandent leurs marées. Et, spectres brisés, des vers luisants plein la tête, Les choses de lumière Passent à travers la chair là où la chair n’habille pas les os.   Une chandelle dans les cuisses Echauffe la jeunesse et la graine et brûle les graines de la vie. Là où la graine ne lève pas Le fruit de l’homme s’ouvre dans les étoiles Brillant comme une figue. Là où la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :