20 mai 2015

Pierre de Ronsard (1524 – 1585) : « Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose… »

  Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose, En sa belle jeunesse, en sa première fleur, Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur, Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose ;   La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose, Embaumant les jardins et les arbres d’odeur ; Mais, battue ou de pluie, ou d’excessive ardeur, Languissante elle meurt feuille à feuille déclose.   Ainsi en ta première et jeune nouveauté, Quand la Terre et le Ciel honoraient ta beauté, La Parque t’a... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2015

Paul Eluard (1895 – 1952) : Nuits partagées

  Nuits partagées        Au terme d’un long voyage, je revois toujours ce corridor, cette taupe, cette ombre chaude à qui l’écume de mer prescrit des courants d’air pur comme de tous petits enfants, je revois toujours la chambre où je venais rompre avec toi le pain de nos désirs, je revois toujours ta pâleur dévêtue qui, le matin, fait corps avec les étoiles qui disparaissent. Je sais que je vais encore fermer les yeux pour retrouver les couleurs et les formes conventionnelles qui me permettent... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2015

Angel González (1925 - 2008) : Monde inquiétant

Monde inquiétant   Monde inquiétant surgit brusquement.   J’ai peur de la lune embaumée dans les eaux du fleuve de la forêt silencieuse qui égratigne de ses branches le ventre de la pluie, des oiseaux qui hurlent dans le tunnel de la nuit et de tout ce qui subitement fait un geste et sourit pour disparaître aussitôt.   Au sein de la cruelle retraite des choses qui se précipitent en désordre vers le néant et la cendre, mon cœur naufrage dans l’inquiétude du destin du monde qui la cerne. Où vont... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2015

Ueshima Onitsura /上島鬼貫 (1661 – 1738) : « Avec le cormoran… »

  Avec le cormoran Mon âme dans l’eau Plonge   Traduit du japonais par Maurice Coyaud 1n, "Fourmis sans ombre, le livre du Haiku" Editions Phébus, 1978
Posté par bernard22 à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2015

Yvon Le Men (1953 - ) : « Ma mère… »

  Ma mère     Elle est assise dans ses quarante kilos devant la mer   vaste comme les questions qu’elle se pose   j’imagine devant la mort.     Elle est assise sous ses yeux et sous le ciel   ses yeux regardent et gardent ce qu’ils regardent   dans sa main qu’elle dépliera de l’autre côté   comme un enfant montre ses billes au soleil et à ses copains   Elle entraîne ses yeux à l’horizon   elle s’entraîne au point de non – retour.   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2015

François Cheng (1929 - ) : « L'infini n'est autre… »

  L'infini n'est autre Que le va-et-vient  Entre ce qui s'offre Et ce qui se cherche. Va-et-vient sans fin Entre arbre et oiseau,   Entre source et nuage.     François Cheng, Kim en Joong : Quand les âmes se font chant  Bayard, 2014   Du même auteur : « Du pied à la pierre… » (15/05/14) « Ce qui est donné… » (15/05/16)   « Demeure ici… » (15/05/2017)
Posté par bernard22 à 13:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2015

Guillaume Apollinaire (1880 – 1918) : Le pont Mirabeau

    Le pont Mirabeau   Sous le pont Mirabeau coule la Seine        Et nos amours    Faut-il qu’il m’en souvienne La joie venait toujours après la peine.         Vienne la nuit sonne l’heure        Les jours s’en vont je demeure   Les mains dans les mains restons face à face        Tandis que sous    Le pont de nos bras passe   Des éternels regards l’onde si... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2015

José Maria de Heredia (1842 - 1905) : Maris stella

Maris stella    Sous les coiffes de lin, toutes, croisant leurs bras  Vêtus de laine rude ou de mince percale,  Les femmes, à genoux sur le roc de la cale,  Regardent l'Océan blanchir l'île de Batz.   Les hommes, pères, fils, maris, amants, là-bas,  Avec ceux de Paimpol, d'Audierne et de Cancale,  Vers le Nord, sont partis pour la lointaine escale.  Que de hardis pêcheurs qui ne reviendront pas !   Par-dessus la rumeur de la mer et des côtes  Le chant plaintif... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2015

Charles Baudelaire (1821 – 1867) : Le voyage

  Le Voyage  À Maxime Du Camp                                  I    Pour l'enfant, amoureux de cartes et d'estampes,  L'univers est égal à son vaste appétit.  Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !  Aux yeux du souvenir que le monde est petit !   Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,  Le coeur gros de rancune et de désirs amers,  Et nous allons, suivant le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 mai 2015

Jacques Chessex (1934 – 2009) : 13 Janvier 1976

13 Janvier 1976   Visage revenu de la mort Mains croisées sur le soleil de l’inconnaissable Visage, os, lumière enfouie Qui suis-je pour oser vous contempler Sans hurler d’effroi et de tristesse   Cortège entre les maisons Quatre paysans sortis de vos poèmes Vous portent Nous marchons derrière vous Pluies, larmes, nous nous souvenons   Ce matin la chapelle est une amande Cruellement accueillante Les quatre paysans vous ont déposé devant nos yeux Seul sous le drap des morts Nous ne comprenons pas, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :