26 avril 2015

Paul Claudel (1868 -1955) : Eventail

  Eventail                                       Je                                                puise l’air ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2015

José Hierro (1922 – 2002) : Pas

    Pas   Si enfin ils étaient morts !   Si j’étais vraiment sûr qu’ils s’étaient effacés pour toujours de la terre, qu’ils s’étaient bel et bien enterrés ; si j’avais la certitude qu’ils sont enfin passés, quelle serait belle alors ma promenade dans la nuit à travers champs, sans les entendre, dans mon dos, pas à pas, haleter dans le silence, leur poitrine maculée de sang !   A demi morts, à demi vivants, à demi oubliés. Au rocher de mes rêves enchaînés, sans pouvoir... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2015

Georges Ribemont – Dessaignes (1894 – 1974) : Bohémienne 1940

Bohémienne 1940    Il n’y a plus de villes, les routes sont pleines Les lits se sont vidés, ô beaux amours déserts, On a vidé la salle et soufflé sur les cendres, On a tiré la nappe et la ville se casse Au flanc de la panique, au sourire du ciel. Allez, berceaux, flottez sur les eaux sans sommeil, Loin d’un nord privé de l’étoile boréale Allez, femmes, volez vers quelles oasis Ou vous dormirez dans les souvenirs d’amour Au coin d’une place lourde et pleine de douleurs Parmi les vains débris de moites opulences.... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2015

Rémi Belleau (1528 – 1577) : « Si tu veux que je meure… »

  Si tu veux que je meure entre tes bras, m’amie Trousse l’escarlatin(1) de ton beau pelisson(2) Puis me baise et me presse et nous entrelaçons Comme, autour des ormeaux, le lierre se plie.   Dégrafe ce collet, m’amour, que je manie De ton sein blanchissant le petit mont besson(3) : Puis me baise et me presse et me tiens de façon Que le plaisir commun nous enivre, ma vie.   L’un va cherchant la mort aux flancs d’une muraille En escarmouche, en garde, en assaut, en bataille Pour acheter un nom qu’on... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 avril 2015

Francis Picabia (1879 – 1953) : Ma vie est passée

    Ma vie est passée                       Ma vie est passée Je cherche et n’ai pas trouvé                     Elle fut douleur et erreur                       La raison de ma recherche ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2015

Claude Chappuys (1500 -1575) : Blason du con

Blason du con Petit mouflard, petit con rebondi, Petit connin (1) plus que lévrier hardi,  Plus que le lion au combat courageux, Agile et prompt en tes folâtres jeux, Plus que le singe ou le jeune chaton, Connin vêtu de ton poil folâtron (2), Plus riche que la toison de Colcos (3), Connin grasset, sans arêtes, sans os, Friant morceau de naïve bonté, Ô joli con bien assis, haut monté, Loin de danger et bruit de ton voisin, Qu'on ne prendrait jamais pour ton cousin. Bien embouché d'un bouton vermeillet, Ou d'un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2015

André Gide (1869 – 1951) : « Nathanaël, je t’enseignerai la ferveur… »

      Nathanaël, je t’enseignerai la ferveur.       Nos actes s’attachent à nous comme sa lueur au phosphore. Ils nous  consument, il est vrai, mais ils nous font notre splendeur.       Et si notre âme a valu quelque chose, c’est qu’elle a brûlé plus  ardemment que quelques autres.        Je vous ai vus, grands champs baignés de la blancheur de l’aube ; lacs  bleus, je me suis baigné dans vos flots – et que chaque... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2015

Jude Stéfan (1930 - ) : « les Vieux… »

                               les Vieux les vieillards punais plus ne regardent dans le présent leurs yeux ne reflètent que feuilles mortes longuement ils siègent dans leur privé mains noueuses en prière ils songent aux beaux seins de leur jeunesse                bleus étés sur la plage               ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2015

Edmond Humeau (1907 - 1998) : Pavane de l’autre nature

    Pavane de l’autre nature   Aux paroles qui reviennent de l’herbe Avec des globes de rosée scintillants D’herbe fraîche à la veine pâture Comme l’odeur du foin au petit jour Toute la verdure passée en paroles Fanés à coups de fourche qui l’égaillent Sur le revers où la sauge raidit Dans la sécheresse aux faces d’épreuve Je demande aujourd’hui de m’accueillir   Aux paroles qui vont sur le feu Bouillir parmi les viandes à sauce Dans la marmite aux sorcières fétides Par la riche confusion des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2015

Jaime Sabines (1926 - 1999) : « ce n’est qu’en rêve... / sólo en sueños … »

  Ce n’est qu’en rêve, ce n’est que dans l’autre monde du rêve que je te rejoins, à certaines heures, quand je ferme les portes derrière moi. Moi qui ai tant méprisé ceux qui rêvent, me voici à mon tour ensorcelé, pris au filet. Avec quelles délices morbides je te fais entrer dans la maison abandonnée pour t’aimer mille fois d’une même façon différente ! Ces endroits que nous connaissons tous deux chaque nuit nous attendent comme un vieux lit et dans l’obscurité il y a des choses qui nous sourient. J’aime te... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :