12 mars 2016

Alexandre Sergueïevitch Pouchkine / Александр Сергеевич Пушкин (1799 – 1837) : Elégie

  Elégie   J’ai vu la mort : elle est entrée, muette, S’asseoir tranquillement à mon chevet ;           J’ai vu la tombe ; elle attendait ; L’âme s’est éteinte… elle était prête. Il faut que je vous quitte, mes amis ;           Ma vie, offerte à la disgrâce,           Disparaîtra bientôt sans trace ; Je ne verrai de mes yeux obscurcis Aucune éternité… Je fus, je passe… De ma... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2016

Alfred de Musset (1810 -1857) : Venise

  Venise   Dans Venise la rouge, Pas un bateau qui bouge, Pas un pêcheur dans l’eau,   Pas un falot.   Seul, assis à la grève, Le grand lion soulève, Sur l’horizon serein,           Son pied d’airain.   Autour de lui, par groupes, Navires et chaloupes, Pareils à des hérons           Couchés en ronds,   Dorment sur l’eau qui fume, Et croisent dans la brume, En légers tourbillons, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2016

Daniel Biga (1940 - ) : Les chants désespérés

  Les chants désespérés   les chants désespérés sont les chants les plus beaux disait l’autre connard et c’est au fond du désespoir que l’on tire la plus belle bière Phénix fruit du houblon et de l’eau de la Vésubie Atchoum ! à vos souhaits ! mourez paisibles mes frères et  vous autres… LACHEZ LES TIGRES DE LA REVOLUTION   tais-toi Biga il est temps de te taire tu parles trop certains soirs vers 23 heures te couchant tu ne sais même plus ton nom tu les tuerais tous fatigué de ta journée de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2016

Yves Prié (1949 - ) : Esquisses pour un hiver

  Esquisses pour un hiver   Ô surprise des matins scellés dans le gel du commerce du ciel avec l’angle des talus   Dans l’attente de qui rompra le sortilège et rendra cet instant à la mémoire * Est-ce  plaie vive dans le temps que cette césure du gel * Ce pays reste doux dans le gel   Quelque chose comme l’envie de caresser le silence   et la crainte d’y déranger le fil d’un chemin * Au revers du silence la vie fait racine sous le gel * Et ce blé criant sa soif sa fièvre de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mars 2016

Yves Elléouët (1932 -1975) : Au pays de lointaine mémoire

      Au pays de lointaine mémoire   c’étaient les grandes outres du ciel dans un pays de lointaine mémoire c’étaient profondes et vieilles les hantises c’étaient les bûchers où bascule l’échelle cagneuse du nécromant et le vent crève sous les tripes outremer   la nuit couchée sur les troncs couchés les bourrasques dans le cœur d’août la pluie veuve et se traînant c’était l’août bourru et moite l’août au ciel ras l’août des épidémies   on se battait dans la cécité des murs dans la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mars 2016

Miyazawa Kenji / 宮沢賢治 (1895 -1933) : Le printemps et le démon Asura

    Le printemps et le démon Asura (mental sketch modified)   Dans l’acier gris de l’image Les tiges sarmenteuses de l’akébie s’enroulent aux nuages   Buissons d’églantiers ou marécages de l’humus Partout partout les arabesques de la flatterie  (Plus exubérants que les trompettes de midi  C’est l’heure où ruissellent des fragments d’ambre)   Amertume, pâleur de la colère Au fond de la clarté d’avril Je crache je vais je viens je grince Je suis un démon  (Le paysage est secoué... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2016

Wen Yiduo / 聞一多 (1899- 1946) : Peut-être

  Peut-être (Chant funèbre)   Peut-être es-tu vraiment lasse de pleurer, Peut-être, peut-être devrais-tu dormir un peu, Alors, que les engoulevents cessent de tousser Les grenouilles de coasser, les noctules de voler.   Défense au soleil de relever les stores de tes yeux, Défense à la brise de brosser tes sourcils, Personne ne doit te réveiller, Ouvrons l’ombre d’un pin pour couvrir ton sommeil.   Peut-être entends-tu les vers remuer la terre, Les radicelles des herbes grêles aspirer l’eau, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2016

Michel Manoll (1911 -1984) : La flamme en nous qui sombre

  La flamme en nous qui sombre   Le temps qui m’appartient et me fut accordé Qu’en reste-t-il ? A peine sais-je qu’une vague Hissant son pavillon à la cime des eaux S’est perdue corps et biens, abandonnant au roc Sa cargaison de houle et sa proue hauturière.   Etait-ce donc un songe où le dormeur s’avance Errant et naufragé vers le rucher d’écueils Où bourdonne un essaim perfide et meurtrier Et, parvenu au seuil de l’horizon sans faille, S’abandonne à l’exil qui le cerne, et se tait ?   A... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2016

Gil Jouanard (1937 - ) : « Le tourbillon des chants de la lisière… »

  Le tourbillon des chants de la lisière se rétrécit et s’affermit jusqu’au martèlement sec du pivert. Ce n’est plus là chant d’agrément, mais musique précise du travail de vivre   - ailleurs, dans la mémoire, par le vent peut-être poussée, une porte claque, suscitant une chaîne d’échos, et la maison grandit jusqu’à coller exactement aux limites du front, de la nuque et des tempes ;   mais là, c’est la respiration, c’est la demeure ouverte, c’est la fraîche chaleur, aînée de la mémoire –   *... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2016

Saint-Pol-Roux (1861 – 1940) : Les Vieilles du hameau

  Les vieilles du hameau à ma fille Divine        L’une après l’autre, elles s’en vont les bonnes vieilles au fuseau, l’une après l’autre elles s’en vont toutes les vieilles du hameau.      Tu ne reverras plus tante Marie ni tante Lise, ô ma Divine, ni tant d’autres en coiffes blanches du dimanche ou bien en penn-du de laine de la semaine, tu ne reverras plus les mères-grand au long châle de deuil qui souriaient à ta chair de féerie sur le seuil après avoir, grêles marraines... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :