10 janvier 2018

Henry Bauchau (1913 – 2012) : Géologie

  Géologie   Oh, tu sais quant à toi, que dans le fond réside le vieux dieu furieux dont assurément  le mieux est de rien dire ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 janvier 2018

Paol Keineg (1944-) : « Quand j’étais jeune… » / « Pa oan bihan… »

  Quand j’étais jeune Mes maîtres chaque matin Me lavaient le cerveau Je plaçais ma tête Sous la bouche de la pompe Et mes maîtres aimés Me débarbouillaient le visage Ils me grattaient le cerveau A la brosse à chiendent On me tenait par les bras Parce qu’à cet âge-là On n’aime pas la grande eau A la maison je montrais fièrement Mon cerveau propre à mes parents Je courais rendre visite à nos voisins Qui louaient ma propreté Aujourd’hui tous les cerveaux sont propres A cause des laveries automatiques.   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2018

Mohammed Dib (1920 – 2003) : Etranger

  Etranger   Si ce n’est pas ce froid, qu’est-ce qui me signale ? Le rêve mal dissous, l’ombre noire et la voix Qui font pleurer l’enfant, ou la brume hivernale ? C’est moi…moi, l’importun qui vous barre la voie.   Je ne suis mort ni vif, ailleurs est mon domaine. L’enfer du ferrailleur est moins que moi rongé, Moins diffus le retour inquiet d’une âme en peine ; Le regard qu’on lui jette éloigne l’étranger.   Il est une pâleur, il est une couleur Et sombre et claire, un jour vague... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2018

Kazimierz Brakoniecki (1952-) : Vent de la mer

  Vent de la mer   1. « C’est la Bretagne qui a construit ces églises au temps de son indépendance » - s’écria le prêtre à Kergrist-Moëlou qui franchissant le porche entrait en titubant sur la place inondée de rires d’enfants Le ventre humide et dur de l’église de granit était vide et consumait la lumière de ses vitraux la corde pendait muette de la voûte de petits cristaux de clarté et de prières roulaient sur la pierre au pied des fonds baptismaux qui imploraient comme les poings serrés des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2018

Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov / Николай Алексеевич Некрасов (1821 – 1877) : « Est-ce le vent au fond des bois ? …»

  Est-ce le vent au fond des bois ? Ou l'eau qui descend dans la plaine ? Non, c'est " Voïvode le Froid ", Qui vient inspecter ses domaines.   La neige en tempête puissante A-t-elle effacé les chemins ? A-t-elle laissé quelques fentes, Quelque sillon sur le terrain ?   Sont-ils emmitouflés, les chênes, Sont-ils duveteux, les sapins ? La glace est-elle ce matin Bien prise sur l'eau du domaine ?   "Voïvode " marche à grand pas, Passant sur les cimes des arbres, Tandis qu'un clair soleil s'ébat ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2018

Sabine Sicaud (1913 – 1928) : Chemins du Nord

  Chemins du Nord   Lorsque « je pâlissais au nom de Vancouver » et que j’étais du Nord, trop de froid traversait ma pelisse d’hiver et mon bonnet de bêtes mortes. Mes frères chassaient les oursons jusqu’au fond des grottes de fées; du sang parlait sous leurs trophées, les Tomtes se cachaient, le vent hurlait aux portes et la glace barrait les fjords lorsque j’étais du Nord. Murs blancs du froid, prison. Je ne voyais jamais passer Nils Holgerson. Selma, Selma, pourquoi m’aviez-vous oubliée? Il fallait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

04 janvier 2018

Saint-John Perse (1887-1975) : Oiseaux

  Oiseaux ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2018

Louise Labé (1526 – 1566) : « Ne reprenez, Dames, … »

Ne reprenez, Dames, si j'ai aimé, Si j'ai senti mille torches ardentes, Mille travaux, mille douleurs mordantes, Si en pleurant j'ai mon temps consumé,     Las ! que mon nom n'en soit par vous blâmé. Si j'ai failli, les peines sont présentes, N'aigrissez point leurs pointes violentes : Mais estimez qu'Amour, à point nommé,     Sans votre ardeur d'un Vulcain excuser, Sans la beauté d'Adonis accuser, Pourra, s'il veut, plus vous rendre amoureuses,     En ayant moins que moi... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2018

Salah Garmadi (1933 – 1982) : Conseils aux miens pour après ma mort

  Conseils aux miens pour après ma mort   si parmi vous un jour je mourais   mais mourrai-je jamais   ne récitez pas sur mon cadavre des versets coraniques mais laissez-les à ceux qui en font commerce ne me promettez pas deux arpents de paradis   car je fus heureux sur un seul arpent de terre   ne consommez pas le troisième jour après ma mort le couscous      traditionnel ce fut là en effet mon plat préféré ne saupoudrez pas ma tombe de graines de figue   pour... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2018

Raoul Schrott (1964 -) : Du sublime III / Über das Erhabene III

  Du sublime III   l’avarie de la pluie à trois heures de l’après-midi – la mer qui tombe à la verticale – et les éventails du ranevala comme des roues à l’aube qui fouissent à vide dans les brisants – le vent baragouine encore ses ordres dans les champs de canne qui débordent de boue – et voilà la grêle qui jaillit de l’artère brune des nuages et qui rebondit contre la fenêtre – le soir la chaleur s’accumule et lance des étincelles dans la chambre tandis que le cyclone fait route vers le nord – moisissures et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :