12 août 2018

Michel Butor (1926 – 2016) : Lectures transatlantiques

  Lectures transatlantiques   Ramper avec le serpent se glisser parmi les lignes rugir avec la panthère interpréter moindre signe se prélasser dans les sables se conjuguer dans les herbes fleurir de toute sa peau   Plonger avec le dauphin naviguer de phrase en phrase goûter le sel dans les voiles aspirer dans le grand vent la guérison des malaises interroger l’horizon sur la piste d’Atlantides   Se sentir pousser des ailes adapter masques et rôles planer avec le condor se faufiler dans les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 août 2018

Oscar Wilde (1854 – 1900) : Bords de l’Arno / By the Arno

  Bords de l’Arno   Le laurier-rose sur le mur Vire au pourpre à la lueur de l’aube, Mais l’ombre grise de la nuit            S’étend encore sur Florence.   La rosée éclaire la colline, Les bourgeons brillent tout là-haut, Mais, ah ! les cigales ont fui           Et leur chant attique a cessé.   A peine si les feuilles bougent A la suave brise légère Et, dans le vallon fleurant l’amandier, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2018

Nazih’ Abu Afash (1966-) /نزيه أبو عفش : La porte de l’étable

  La porte de l’étable   Prenez la terre et ce qu’il y a dessus et laissez-nous le nuage... prenez les cieux et ce qu’il y a dessous et laissez-nous le babil de l’oiseau prenez le fruit et la branche la rumeur verte dans la feuille de la vie... et laissez-nous l’ombre de l’arbre prenez la maison le jardin la clôture les chandeliers de l’autel et la longe de l’ânon le rire du ruisseau et la chambre à coucher de la chèvre prenez toute chose, toute chose... et laissez-nous la porte de l’étable... afin que nous y... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2018

Joachim du Bellay (1522 – 1560) : D’un vanneur de blé aux vents

  D'un vanneur de blé aux vents   A vous, troupe légère, Qui d'aile passagère Par le monde volez, Et d'un sifflant murmure L'ombrageuse verdure Doucement ébranlez :     J'offre ces violettes, Ces lis et ces fleurettes, Et ces roses ici, Ces vermeillettes roses, Tout fraîchement écloses, Et ces oeillets aussi.     De votre douce haleine Éventez cette plaine, Éventez ce séjour, Ce pendant que j'ahanne A mon blé que je vanne A la chaleur du jour.   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 août 2018

Roger Gilbert – Lecomte (1907 - 1943) : Le fils de l’os parle

  Le fils de l’os parle   Je frappe comme un sourd à la porte des morts Je frappe de la tête qui gicle rouge On me sort en bagarre on m'emmène Au commissariat Rafraîchissement du passage à tabac Les vaches Ce n'est pas moi pourtant Qui ai commencé A la porte des morts que je voulais forcer Si je suis défoncé saignant stupide et blême Et rouge par traînées C'est que je n'ai jamais voulu que l'on m'emmène Loin des portes de la mort où je frappais De la tête et des pieds et de l'âme et du vide Qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2018

Gaston Miron (1928 – 1996) : Ma femme sans fin

  Ma femme sans fin   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 août 2018

Robert Desnos (1900 – 1945) : Baignade

  Baignade     Andromède, au matin, sur la plage, a donné Rendez-vous à tous ceux qui veulent se baigner Dans la mer fraîche éclose, enceinte de lumière. L’étoile brille encor, qu’arrive, la première, Rosemonde aux beaux seins qui, seule, se dévêt Et livre son corps nu, que roussit le duvet, Aux dernières lueurs de la nuit, aux prémices De l’aube qui se dresse au fond des précipices. Sabine la rejoint, tige en fleur qui jaillit D’un flot de linge, par le vent frais assailli. Une neige d’écume éclabousse... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2018

Luis Mizón (1942 -) : Retour / Retorno

  Retour   1 Je suis ici pour oublier tout dans mes mots pour partir en voyage et revenir sans rien par le chemin manuscrit des chênes poussiéreux.   2 Les visages en passant laissent dans les miroirs des échos vulnérables cendres et murmures semences que la main serre pour enfin trouver le cri   3 Mémoire et écriture voix et semences. Je reviens lentement à mon origine archaïque. Je reviens les yeux enterrés. Je devine mon visage sous les cendres qui couvrent les miroirs ou en touchant... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2018

Victor Hugo (1802 – 1885) : Horror-IV

  Horror    IV     Depuis quatre mille ans que, courbé sous la haine, Perçant sa tombe avec les débris de sa chaîne,           Fouillant le bas, creusant le haut, Il cherche à s'évader à travers la nature, L'esprit forçat n'a pas encor fait d'ouverture            A la voûte du ciel cachot. Oui, le penseur en vain, dans ses essors funèbres, Heurte son âme d'ombre au plafond de ténèbres ;           Il tombe, il... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2018

Edmond Jabès (1921 – 1991) : « Tu marches vers la mort... »

    Tu marches vers la mort qui t’as épargné jusqu’ici afin que tu ailles, de ton plein gré, vers elle. Tu marches sur toutes les morts qui furent les tiennes et celles de ta race, sur les sens obscurs et les non-sens de tous ces morts.      Et c’est moi qui te force à marcher ; moi qui sème tes pas.      Et c’est moi qui pense, qui parle pour toi, qui cherche et qui cadence ;      Car je suis écriture      et toi blessure. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :