07 janvier 2019

Kazimierz Brakoniecki (1952 -) : Varmie

Varmie   Indicible est la joie du bouvreuil sur une petite branche de peuplier, dans la lumière de février près du lac gelé, glaçon de laine blanche, près des décombres laissés par la guerre dans les carcasses des saules, sur les scories ramollies au dégel, dans la nuit refroidie. Parfois je sais pourquoi je vis, nul besoin de mots pour le dire. Colle mon dos, à la lumière du soleil, et reçois sa constance. Comme il st simple d’être bon quand la nature est douce. Et qu’on est libre, rassasié, juste un peu malheureux ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2019

Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov / Николай Алексеевич Некрасов (1821 - 1877) : « La coupe est pleine... »

  La coupe est pleine à déborder Nous étouffons sans liberté, Sans joie… La nuit n’a pas de fin… Ah ! Que l’orage éclate enfin !   Qu’il soulève les mers profondes ! Sur les champs, qu’il siffle, qu’il gronde ! Et cette coupe trop amère, Ah ! qu’il la vide tout entière !   1868   Du même auteur :  « Peux-tu nommer, ô ma terre natale » (06/01/2017) « Est-ce le vent au fond des bois ? …»  (05/01/2018)
Posté par bernard22 à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2019

Alain Bosquet (1919 – 1998) : « Ne te suicide pas, Seigneur... »

  Ne te suicide pas, Seigneur, voici qu’apparaît une orchidée parmi les ruines ; ne te suicide pas, Seigneur, voici que renaît le ruisseau dans le cratère d’une      bombe ; ne te suicide pas, Seigneur, le ciel a mis du givre sur sa balafre, l’océan a guéri      sa blessure d’un bandage de corail. Ecoute, Seigneur, ton univers qui était enfantin comme le cartilage, le voilà      revenu de sa première fougue, de sa grande désobéissance ; Les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2019

Saint-John Perse (1887 – 1975) : Pour fêter une enfance

      Pour fêter une enfance                                              "King Light's Settlements"  I      Palmes . . . !         Alors on te baignait dans l'eau-de-feuilles-vertes ; et l'eau encore était du soleil vert; et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2019

Louise Labé (1526 – 1566) : « Telle j’ai vu... »

  Telle j’ai vu, qui avait en jeunesse Blâmé Amour, après, en sa vieillesse, Brûler d’ardeur et plaindre tendrement L’âpre rigueur de son tardif tourment. Alors de fard et eau (*) continuelle                            (*) eau de toilette Elle essayait se faire venir belle, Voulant chasser le ridé labourage Que l’âge avait gravé sur son visage. Sur son chef gris, elle avait empruntée ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2019

Claude Benady (1922 -) : « Il me revient parfois ... »

      Il me revient parfois à la saison des transhumances une soif de pays sans cartes ni barbelés ni pieux hérissés d’ordre et ni monstres sacrés, un désir de terre à façonner comme glaise, redonner souffle aux choses mortes faire vivre les pierres au-dedans de moi-même afin que se bâtisse un cloître de soleil où les haies d’herbes folles seraient une prière et la branche brisée une chanson d’été.   Marguerite à la source Editions Périples, Boulogne-sur-Seine , 1975  
Posté par bernard22 à 00:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 janvier 2019

Raoul Schrott (1964 -) : Corollaires 1 / Korollarien I

  Corollaires 1   les spirales des passereaux l’arête de leurs ailes pèlent le ciel en lamelles comme une pomme harlow. 29.8.96   Traduit de l’allemand par Odile Demange In, « La poésie allemande contemporaine » Editions Seghers / Goethe-Institut Inter Nationes, Paris, 2001 Du même auteur :  Une histoire de l’écriture III / Eine Geschichte der Schrift III (01/01/2017) Du sublime III /Über das Erhabene III (01/01/2018)   Korollarien I   die spiralen der sperlinge mit... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 03:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2018

Dylan Thomas (1914 – 1953) : De son anniversaire / On his birhtday

  De son anniversaire             Dans le soleil graine-de-moutarde Près d’une rivière toute pentue et d’une mer-toboggan           Où les cormorans paniquent, Dans sa maison sur échasses, parmi becs           Et palabres d’oiseaux Ce jour grain-de-sable dans la tombe courbe           De la baie, il célèbre et rejette Son âge de vent,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2018

Bai Juyi / 白居易 (772 – 846) : « Haute et verte l’herbe est drue... »

  Haute et verte l’herbe est drue mais chaque année se fane et meurt pour ne revivre qu’au printemps. Brûlez-la vous ne la détruirez pas, le vent d’avril lui rendra sa verdeur.   Tendre, l’herbe a envahi les chemins invisibles où les fastes d’antan se pavanaient en pompe solennelle, Verte, l’herbe a effacé les ruines de la cité détruite par la guerre. Légère dans la brise l’herbe abolit les princes et les généraux du passé : et dans sa luxuriance elle attend le retour inéluctable du peuple.   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 décembre 2018

Charles Vildrac (1882-1971) : « Si l’on gardait, depuis des temps... »

  Si l’on gardait, depuis des temps, des temps, Si l’on gardait, souples et odorants, Tous les cheveux des femmes qui sont mortes, Tous les cheveux blonds, tous les cheveux blancs, Crinières de nuit, toisons de safran, Et les cheveux couleur de feuilles mortes, Si on les gardait depuis bien longtemps, Noués bout à bout pour tisser les voiles           Qui vont à la mer,    Il y aurait tant et tant sur la mer, Tant de cheveux roux, tant de cheveux clairs, Et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :