23 janvier 2021

André Breton (1896 – 1966) : « J’aimerais n’avoir jamais commencé... »

  J’aimerais n’avoir jamais commencé Et m’enquérir de la vie Comme un roi jadis rendait la justice sous un chêne Le monde serait un crible L’avoine folle du temps se courberait au loin Comme des cheveux dont je n’aurais pas à connaître le bruit Bien qu’ils soient pleins de petits morceaux de verre Le drapeau de l’invisibilité flotterait au-dessus des maisons que j’ai habitées Il flotterait sur ma vie comme sur une maison dont l’extérieur seul est achevé Drapeau de toutes les couleurs et qui battrait si vite J’aurais... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2021

Gibran Khalil Gibran (1883 – 1931) / جبران خليل جبران : « j’aimerai que vous puissiez aller... »

  J’aimerai que vous puissiez aller   à la rencontre du soleil et du vent     avec la peau plus dénudée     et moins parée.      Car le souffle de la vie     est dans les rayons du soleil   et la main de la vie est dans le vent   Traduit de l’anglais In, Kalil Gibran : « Les enfants du prophète oeuvre anglaise » Editions Albouraq, 1999 Du même auteur : « A jamais je marcherai ... » (22/01/2020)
Posté par bernard22 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2021

Henri-Simon Faure (1923 – 2015) : un manoeuvre n’en fait qu’à sa forte tête ... (17 – 29)

 Henri-Simon Faure; Oppède, avril 1979 (Archives Plein Chant)   un manœuvre n’en fait                                                                                     ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2021

Ion Pillat (1891 – 1945) : Dans la vigne / În vie

  Dans la vigne   La vigne sent encore le muscat, sa patine, Le jus de pêches mûres la feuille crue de noyer... Dans le bocage les bécasses vont vers d’autres étés ; Que me veut donc l’automne qui me rappelle sur la colline ?   Ce n’est pas encore le soir, mais bien mûr est le jour, Et le soleil doré, comme un beau coing mûrit. Maintenant - chenille noire - monte vers lui, Sur le pont de l’Argeș, se traînant, un train lourd.   La forêt se vêtit des couleurs de la joie. A travers les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2021

Lawrence Ferlinghetti (1919 -2021) : Un Coney Island de l’esprit (1 – 6) / A Coney Island of the mind (1 – 6)

  Un Coney Island de l’esprit (1 – 6)             Le titre de ce recueil est emprunté à INTO THE NIGHT LIFE de Henry Miller. Il est           utilisé hors contexte, mais exprime ce que je ressentais vis à vis de ces poèmes lorsque           je les ai écrits : comme s’ils étaient, mis ensemble, une sorte de Coney Island de l’esprit, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2021

René-Guy Cadou (1920 – 1951) : La maison d’Hélène

  La maison d’Hélène   Il a suffi du liseron du lierre Pour que soit la maison d'Hélène sur la terre   Les blés montent plus haut dans la glaise du toit Un arbre vient brouter les vitres et l'on voit Des agneaux étendus calmement sur les marches Comme s'ils attendaient l'ouverture de l'arche   Une lampe éparpille au loin son mimosa   Très tard les grands chemins passent sous la fenêtre Il y a tant d'amis qu'on ne sait plus où mettre Le pain frais le soleil et les bouquets de fleurs Le sang... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2021

Jean de La Fontaine (1621 – 1695) : Le héron, la fille

  Le héron La fille   Un jour sur ses longs pieds, allait je ne sais où, Le Héron au long bec emmanché d’un long cou.               Il côtoyait une rivière. L’onde était transparente ainsi qu’aux plus beaux jours ; Ma commère la Carpe y faisait mille tours               Avec le Brochet son compère. Le Héron en eût fait aisément son profit :  Tous approchaient du bord, l’oiseau n’avait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2021

Philippe Soupault (1897 – 1990) : Message de l’île déserte (1942 -1944)

  Message de l’île déserte 1942-1944   Jours de pluie jours de sang la pluie tombe et sème la boue goutte à goutte j’attends que le vent se taise et que la mer se calme car j’entends encore tous les bruits échos des échos les grands murmures et toutes les cloches et je me tais il est temps de me taire j’ai tort de me taire l’océan autour de moi est rouge la grande marée qui apporte l’écume les odeurs de pourriture et de souffrance les épaves des naufragés d’hier les os blancs les os gris donnent aux lèvres le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2021

Zu Shuzhen / 朱淑真 (1135 – 1180) : Promenade au lac un jour d’été

  Promenade au lac un jour d’été   Air : « Joie pure et sereine »   Brumes irritantes, rosée lancinante Qui nous retiennent un instant. Main dans la main sur la route le long du lac aux Nénuphars, Une ondée de fleurs jaunes et fines d’abricotier.   Simple et sotte, sans peur d’être devinée. Tout habillée je m’endors sur sa poitrine. Plus encore, quand je lâche sa main et m’en retourne Chez moi, trop indolente pour m’approcher de ma coiffeuse.   Traduit du chinois par Stéphane... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2021

Yves Prié (1959 -) : « Fumées lentes sous la nuit... »

  Fumées lentes sous la nuit Il fait un temps d’avant la neige   Devant le feu Le linge sèche sur les chaises Dehors un drap a gelé   Dans le paysage confus Le regard s’épuise Le vent enroule les haies   L’enfant tord ses draps Dans un brusque arrêt du cœur   Un peu de lumière donnerait Un visage aimant aux fenêtres   Et si la mort n’était Qu’une absence du ciel   Seul tissant sa nuit Editions Rougerie,87330 Mortemart, 1995 Du même auteur : Esquisses pour un hiver... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :