07 février 2019

René Depestre (1926 -) : Le métier à métisser

  Le métier à métisser   Partie bien étoilée de la mer caraïbe ma vie est la métaphore et la table des voyages couronnés de femmes aux fruits d’or.   Le corail bleu d’une île éclaire mon parcours la vie avance avec le Sud qui m’écartèle un Nord est mon masque et mon pupitre d’émeraude .   A chacun de mes départs sans retour la joie de vivre m’a fait un courant marin capable de guider de nuit mes passions d’homme .   Dessiné dans le tronc d’un arbre à pain à chaque naufrage un grand voilier ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 février 2019

Friedrich Hölderlin (1770 – 1843) : Fantaisie du soir / Abendphantasie

  Fantaisie du soir   Assis dans l’ombre, devant sa cabane, tranquillement      Le laboureur, le frugal, voit son âtre qui fume.           Dans la paix du village la cloche du soir salue                Le voyageur au loin de sons hospitaliers.   En cette heure sans doute les marins rentrent aussi au port,      Dans des villes lointaines, joyeux et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 février 2019

Heather Dohollau (1925 – 2013) : « Une lumière rose... »

  Une lumière rose derrière les paupières Les oiseaux brisent à petits coups L’œuf de silence Un parfum de chèvrefeuille Nappe les airs. Il y a si peu de temps Pour être matin Entre le sommeil et le soir   Matière de lumière, Editions Folle Avoine, 1985 Du même auteur :  « Matière de lumière les murs… » (20/01/2014)  « Si pour vivre il suffit de toucher la terre… » (20/01/2015) « De mon lit… » (20/01/2016) L’après-midi à Bréhat (20/01/2017) « Descendre à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2019

Kobayashi Issa / 小林 一茶 : « Un monde de douleurs... »

  Un monde de douleurs et de peine alors même que les cerisiers sont en fleur   Traduit du japonais par Roger Munier In, « Haïkus des quatre saisons » Editions du Seuil, 2010 Du même auteur :  « quiétude… » (04/02/2016) « Première cigale… » (04/02/2017) « Ah ! pouvoir être … » (04/02/2018)
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2019

José Gutiérrez (1955 -) : Ulysse

  Ulysse A Antonio Muñoz Molina   Le soir se dépouille de ses pigeons quand les ombres nous assaillent, et la ville occulte ses peurs comme une bête à l’affut qui attend la nuit pour assouvir de vieilles rancoeurs contre ses fils ; Sur les vieux murs, souillés par la pluie, les réclames sombres de la mort sous un ciel de mars sans contrastes. Nous parcourons les rues tel un rite, solitaires et absents, à la recherche du visage qui nous sauvera, nous terrassera.   Traduit de l’espagnol par Claude... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 février 2019

Jacques Rabemanjara (1913 – 2005) : « La mer ! ... »

  La mer ! Elle est la grande sœur dont la voix berce, inlassable, les peines, le sommeil de la Terre et du Ciel . Elle-même la vie en mouvement qui chante la marche d’or du soleil le tournoi des planètes et la noce éternelle du jour et de la nuit. La vie inépuisable qui se propage, une et généreuse, à tous les continents. Elle est le manteau large couleur d’émeraude et d’azur sur l’épaule de la fraternité du monde.   Les Boutriers de l’aurore Présence africaine, 1957 Du même auteur : Lyre à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 janvier 2019

Anne Perrier (1922 – 2017) : « Voici ma place... »

  Voici ma place Pour l’éternité Une chaise de paille basse Le silence et l’été Un mur que le ciel a fendu Comme une rue Et mon âme qui s’habitue A dire tu   Le petit pré Editions Payot, Lausanne (Suisse), 1960 Du même auteur :  « Lorsque la mort viendra… » (09/06/2014)  Prière (26/07/2015) : « Ce n’est pas assez… » (10/12/2016) « Suis-je venue… » (01/02/2018)
Posté par bernard22 à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2019

Bai Qiu / 白萩 (1937 -) : Mille routes, mille arbres

  Mille routes, mille arbres En souvenir de mes parents disparus     Les routes il y en a mille et mille qui m’appellent les arbres il y en a mille et mille qui m’appellent   mais la route suivie à l’aller est déjà enterrée par les vents de sable l’arbre racine de ma vie est déjà pourrie   dans ce monde chaotique il ne reste que moi   seul   1969   Traduit du chinois par Martine Vallette – Hémery In « Le ciel en fuite. Anthologie de la nouvelle poésie chinoise ». ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2019

Thomas Tranströmer (1931 – 2015) : Prison

    Prison   Ils jouent au football soudaine confusion – la balle a fait le mur. * Ils font souvent du bruit pour effrayer le temps jusqu’à ce qu’il trotte plus vite. * Des vies mal épelées – la beauté subsiste sous forme de tatouages. * Quand on reprit le fugitif il avait les poches pleines de chanterelles. * Le fracas des ateliers et les pas lourds du mirador déroutaient la forêt. * Le portail s’ouvre en glissant nous voici dans la cour du pénitencier dans une nouvelle saison. * Les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2019

Benjamin Péret (1899 – 1959) : Se laver les mains

  Se laver les mains   Il a donné sa vaisselle à laver au Gulf-Stream doré ses petits pains avec un rayon de soleil et maintenant il se fait une ceinture avec la queue qu’il a arrachée au diable Tout cela lui vaudra de rencontre la danse de Saint-Guy au pied d’un escalier en colimaçon qui fait la pluie et le beau temps comme un petit oiseau sur le chapeau des braves gens C’est pour cela que je n’ai pas de chapeau c’est pour cela aussi que les poux détestent les miroirs que j’ai fait de mes yeux comme la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :