19 août 2019

Kadia Molodowski (1894 – 1975) / קאַדיע מאָלאָדאָװסק : Dieu de miséricorde

  Dieu de miséricorde   Dieu de miséricorde, Choisis un autre peuple Elu. Nous sommes las de mourir, d’être morts Et nous n’avons plus de prières, Choisis un autre peuple Elu. Nous n’avons plus assez de sang Pour être des victimes. Notre demeure est devenue un désert Et la terre pour nous est avare de tombes, Plus de Livre pour nous des Lamentations Plus de complaintes Dans les vieux livres saints.   Dieu de miséricorde, Sanctifie un autre pays, Un autre mont. Nous avons dispersé notre cendre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2019

Alfred de Musset (1810 – 1857) : Rappelle-toi

  Rappelle-toi   Vergiss Mein Nicht   Paroles faites sur la musique de Mozart               Rappelle-toi, quand l’Aurore craintive           Ouvre au Soleil son palais enchanté ;           Rappelle-toi, lorsque la nuit pensive           Passe en rêvant sous son voile argenté ; A l’appel du plaisir lorsque ton sein... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2019

Luc Estang (1911 – 1992) : Marée montante

  Marée montante   C‘était encore marée basse en arrivant sur le littoral de moulins et de vent. Mais depuis toujours je sais quand la mer monte. Déjà les coquillages laissés pour compte muets sur un lit de glace et de varech s’étaient remis à bruire avec le sang contre mon oreille, un soir d’extrême hiver et de rêve enlisé...   Mais ce matin de sel et de ciel irisé la mer montait vers nous depuis la veille...   La laisse du temps Editions Gallimard, 1977
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2019

Avrom Sutzkever (1913 – 2010) / אַבֿרהם סוצקעווער : Les gazelles de Yamsuf

    Les gazelles de Yamsuf   S’obstine le soleil couchant, astre tenace, Demeurer à Yamsuf, quand surgissent le soir Vers le palais des eaux les gazelles, de grâce Et de rose innocent, pour apaiser leur soif.   De leurs ombres de soie se défont sur la rive Et lèchent à Yamsuf des anneaux de fraîcheur. Longs visages de violons. Il leur arrive D’épouser le silence en noces de douceur.   A la fin elles fuient. Des taches roses sèchent Dans le sable, un regret qui survit au reflux Suit les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2019

Georges-Emmanuel Clancier (1914 – 2018) : Le témoin

  Le témoin A Robert Margerit   Je parle pour des morts qui furent bergers D’âpres vies mais porteurs de légendes, Dont les rêves traînaient des enfances légères, Des miracles dans les labours émergeants, Et dont les mains savaient tenir toute la terre Dans une pierre, un sein, une fougère. Je parle pour une terre bleue très ancienne Qui bat avec mon sang, qui teinte mon regard, Ses collines ont lié sur mon cœur leur liane Plus fort que les bras passagers de l’amour. Je parle pour qui viendra demain jeune et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2019

Eugenio Montale (1896 – 1981) : La bourrasque / La bufera

  La bourrasque   La bourrasque qui fait ruissellement aux feuilles Dures du magnolier les longs coups de tonnerre Printanier et la grêle,   (Les sons cristallins dans ton lit nocturne Te surprennent, d’un or Qui s’éteignit aux acajous, aux tranches des reliures, Il brûle un grain de sucre encor aux coquilles de tes paupières)   Et l’éclair qui blancheur Confit arbres et murs et les surprend en leur Eternité d’instant – et le marbre et la manne Et la destruction – ce que gravé en toi Tu portes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2019

Geneviève d’Hoop (1945 -) : « je n’ai jamais cessé d’être... »

  à Vahé Godel   je n’ai jamais cessé d’être cette écorce vive qui mange ses syllabes et aboie ses mots   le temps transpire jusqu’à la plage où se défont mes rives   je clôture mes trois vies j’additionne mes impatiences je mesure l’espace déçu   étais-je un défaut un intervalle   qui m’a couverte de ruines pendant que je respirais le temps de l’aubépine   In, Revue » Poésie 1, N° 81-82, Novembre-Décembre 1980 » Le Cherche Midi éditeur, 1980
Posté par bernard22 à 00:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2019

Michel Butor (1926 – 2016) : Les commissures du feu

  Les commissures du feu La herse qui suce les branches. Tu te ris de moi, inaccessible penses-tu... La peau du feu. La gueule qui se plisse ricane dans les étincelles bleues jaunes bleues Et les tourbillons de la fumée retombent. Le souffle du feu. Le grognement qui s’étend pousse sa bave pousse les brandons se dilate. Tu vas jusqu’à me tendre ta main. Le front, les tempes. Le masque du fer noir qui souffle s’épanouit dans les galeries blanches.   Le sang. La langue qui s’élargit dans les taillis du feu. Te... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2019

Oscar Wilde (1854 – 1900) : Désespoir / Desespoir

  Désespoir   Les saisons avec elles amènent leur ruine, Au printemps, le narcisse apparaît Qui ne se fane avant que n’ait rougit la rose Et, à l’automne, fleurissent les violettes Et le frêle crocus trouble alors la blancheur de la neige ; Puis, les arbres dénudés reverdissent, Comme font les gris labours sous les pluies de l’été Et renaissent les primevères qu’un enfant cueillera.   La belle vie ! dont le flot amer et avide Monte à nos pieds et sombre dans la nuit Pour revêtir des jours qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2019

Nazih’Abu Afash (1966 -) /نزيه أبو عفش : Rendez-vous

  Rendez-vous   Commandez aux feux de rester toujours verts commandez aux trottoirs de n’être point saturés de pas commandez à la pluie d’être plus tendre commandez aux grenades... commandez aux volcans... et aux fils barbelés... ma bien aimée attend et moi je cours vers elle. 1975   Traduit de l’arabe par Saleh Diab in, « Poésie syrienne contemporaine. Edition bilingue » Le Castor Astral éditeur, 2018 Du même auteur : La porte de l’étable (10/08/2018)  
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :