13 juillet 2022

Léopold Sédar Senghor (1906 – 2011) : Chants d'ombre (II)

  Chants d’ombre (II)   LE MESSAGE   Ils m’ont dépêché un courrier rapide. Et il a traversé la violence des fleuves ; dans les rizières basses, il enfonçait      jusqu’au nombril. C’est dire que leur message était urgent. J’ai laissé le repas fumant et le soin de nombreux litiges. Un pagne, je n’ai rien emporté pour les matins de rosée. Pour viatique, des paroles de paix blanches à m’ouvrir toute route. J’ai traversé, moi aussi, des fleuves et des forêts d’embûches vierges D’où... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juillet 2022

Jacques Prévert (1900 – 1977) : Cet amour

  Cet amour   Cet amour Si violent Si fragile Si tendre Si désespéré Cet amour Beau comme le jour Et mauvais comme le temps Quand le temps est mauvais Cet amour si vrai Cet amour si beau Si heureux Si joyeux Et si dérisoire Tremblant de peur comme un enfant dans le noir Et si sûr de lui Comme un homme tranquille au milieu de la nuit Cet amour qui faisait peur aux autres Qui les faisait parler Qui les faisait blêmir Cet amour guetté Parce que nous le guettions Traqué blessé piétiné achevé nié... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2022

Matsuo Bashō / 芭蕉 松尾 : (1644 – 1694) : « Décidé... »

  Décidé A livrer mes os en route Le vent me tenaille   nozorashi o kokoro ni kaze no shimu mi kana   Adapté du japonais par André Vandevenne in, « Bashô : Haïkus et notes de voyage /Nozarashi kikô » Synchronique Editions, 92240 L’Hay-les-Roses, 2016 Du même auteur : « Départ du printemps… » / 行春や鳥啼魚の目は泪 11/08/2014)   « Elles vont mourir… » (16/07/2016) « Usé par le temps… » (23/07/2017) « Puissé-je à la rosée... » (16/07/2018) ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

José Manuel Caballero Bonald (1926 -) : Transfiguration de la perte / Transfiguración de lo perdido

  Transfiguration de la perte   La musique convoque les images Du temps. D’où m’appellent-elles Pour me ramener Au jour implacable ?                                    Je n’ai rien à moi Sauf ce qui a fui. Fragment Libre d’hier, la mémoire afflue Sur fond de guerre et d’espoir Où tout s’alarme et se transforme En vie, où ma vérité Est en... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

André Du Bouchet (1924 – 2001) : Ou le soleil

© Pieter van der Meer   Ou le soleil                                                                                      Où le soleil ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2022

Michel Leiris (1901 – 1990) : Avare

Portrait de Michel Leiris par Joseph Bacon. Eau-forte et aquatinte. De l'album "Requiem pour la fin des temps". Editions Georges Visat, Paris, 1976   Avare   M’alléger me dépouiller   réduire mon bagage à l’essentiel   Abandonnant ma longue traîne de plumes de plumages de plumetis et de plumets   devenir oiseau avare ivre du seul vol de ses ailes   Haut Mal suivi de Autres lancers (1924- 1968) Editions Gallimard (Poésie), 1969 Du même auteur : Liquidation (25/06/2014)  Les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2022

Xavier Grall (1930 – 1981) : J’aimerais partir

  J’aimerais partir A la mémoire de Georges de Braux   J’aimerais partir le jour premier du printemps dans les doux plis de la mort primevère quand cinglent vers l’Amérique les oiseaux chanteurs la gorge pleine de sônes et de musiques   Car il reviendra le temps des vivants dans la divine enfance des grèves et des îles J’aimerais partir le jour premier du printemps dans les doux plis de la mort primevère quand les soleils neufs nient les ossuaires humides Mains, mains défuntes, emplissez-vous de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2022

Miguel de Unamuno (1864 – 1936) : « J’entends le bruissement ... / « Oigo el susurro... »

      J’entends le bruissement de la Mort qui approche, Pas de velours, feutrés comme ceux des pieds nus, Glissement cauteleux tel celui de l’aveugle, Qui flaire en tâtonnant, d’un odorat aigu.   Et quand je sens son aile-main me nimber d’air, Je me recroqueville, en retenant mon souffle ; Puis, tranquille à l’abri du bastion du mystère, Je ferme les paupières et je me laisse aller.   Je fais ainsi le mort, comme le scarabée ; Oh, lâcheté ! car c’est mourir à deux reprises, Et à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 juillet 2022

Li Yu / 李煜 (ou Li Houzhu / 李後主) (937 – 978) : « Devant le pavillon... »

  Air : « En cueillant les feuilles de murier »     Devant le pavillon, le printemps chasse tous les éclats rouges des fleurs Qui de-ci de-là ont des allures de danseuse. Une bruine fine et brumeuse M’empêche, même un instant, de relâcher mes sourcils.   Près de la verte croisée, froide et tranquille, les heureuses nouvelles ne      viennent plus, Les sceaux parfumés deviennent cendres. Comment supporter les désirs de mon cœur ? Je voudrais m’endormir et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 juillet 2022

Anna Akhmatova : / Анна Ахматова (1889 - 1966) : Jardin d’été / Летний сад

  Jardin d’été   Je veux aller dans ce jardin,                          dans cette roseraie nonpareille, Où l’on voit des clôtures la plus belle,   Où les statues gardent mémoire                          de la jeune fille que j’étais Et moi, je les revois sous l’eau de la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :