03 juin 2015

Yves Bonnefoy (1923 -2016 ) : Théâtre

Théâtre   I Je te voyais courir sur des terrasses, Je te voyais lutter contre le vent, Le froid saignait sur tes lèvres.   Et je t’ai vue te rompre et jouir d’être morte ô plus belle Que la foudre, quand elle tache les vitres blanches de ton      sang.   II    L’été vieillissant te gerçait d’un plaisir monotone, nous méprisions l’ivresse imparfaite de vivre,      « Plutôt le lierre, disais-tu, l’attachement du lierre aux pierres de sa nuit :... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2015

Alliette Audra (1897-1962) : « N’envoyez plus de lettres… »

  N’envoyez plus de lettres, seulement des feuilles d’arbres, que le soleil détache ou le vent cueille ou l’automne abat et dépose entre vos mains. Je ne les recevrai jamais le lendemain, mais j’ai depuis toujours l’habitude d’attendre et mon cœur, de veiller, n’en sera pas moins tendre. Vous ne pourrez, c’est vrai, rien écrire dessus, cependant je lirai comme si j’avais su les paroles que vous formulez dans votre âme tant vos rêves ont pour moi l’éclat de la flamme. Choisissez les couleurs suivant le ton des jours ;... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juin 2015

André Spire (1868 -1966) : Retour

Retour             Et cela s’incline avec une dévotion hypocrite, ou cela se gonfle avec outrecuidance. Heine   « Bonjour, monsieur, Comment va madame votre grand-mère ? Et l’usine ? Arrivez-vous à trouver les matières premières ? Avez-vous obtenu des ouvriers militaires ? En êtes-vous content ? Ils filent doux, hein, maintenant ! Plus d’inspection du travail, plus de questions de salaires, plus de grèves ! Et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2015

Paul Fort (1872 -1960) : Le bonheur

Le bonheur        Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.        Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite. Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.        Dans l'ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite, dans l'ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.        Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite, sur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 mai 2015

Tristan Corbière (1845 – 1875) : La pastorale de Conlie

La Pastorale de Conlie Par un mobilisé du Morbihan    Moral jeunes troupes excellent. OFF.  Qui nous avait levés dans le Mois-noir - Novembre -                Et parqués comme des troupeaux Pour laisser dans la boue, au Mois-plus-noir - Décembre -                Des peaux de moutons et nos peaux !   Qui nous a lâchés là :... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mai 2015

Paul Valéry (1871 - 1945) : Le cimetière marin

    Le Cimetière marin  Μή, φίλα ψυχά, βίον ἀθάνατον σπεῦδε, τὰν δ᾽ ἔμπρακτον ἄντλει  μαχανάν. PINDARE, Pythiques, III   Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée! Ô récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux!   Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume, Et quelle paix semble se concevoir! Quand sur l'abîme un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 2015

André Frédérique (1915 -1957) : Exercices de logique

Exercices de logique   Un homme qui serait mort mais qui ne serait pas né Un homme qui naîtrait après sa mort Un homme qui mourrait en naissant mais qui ne naîtrait pas    en mourant Un homme qui ne mourrait pas Un homme qui naîtrait une fois sur deux Un homme qui naîtrait quelquefois Un homme qui n’arrêterait pas de naître Un homme qui ne finirait pas de mourir Un homme qui naîtrait de sa belle mort Un homme qui naîtrait au-dessous de la ceinture et qui    mourrait au-dessus Un homme qui ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2015

Paul Verlaine (1844 -1896) : Colloque sentimental

    Colloque sentimental     Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux formes ont tout à l'heure passé.   Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles, Et l'on entend à peine leurs paroles.   Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux spectres ont évoqué le passé.   - Te souvient-il de notre extase ancienne? - Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne?   - Ton coeur bat-il toujours à mon seul nom? Toujours vois-tu mon âme en rêve? - Non.   Ah ! les beaux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2015

Louis Aragon (1897 - 1982) : « J’arrive où je suis étranger… »

J’arrive où je suis étranger    Rien n’est précaire comme vivre Rien comme être n’est passager C’est un peu fondre comme le givre Et pour le vent être léger J’arrive où je suis étranger Un jour tu passes la frontière D’où viens-tu mais où vas-tu donc Demain qu’importe et qu’importe hier Le coeur change avec le chardon Tout est sans rime ni pardon Passe ton doigt là sur ta tempe Touche l’enfance de tes yeux Mieux vaut laisser basses les lampes La nuit plus longtemps nous va mieux C’est le grand jour qui se... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2015

Adonis (1930 - ) / أدونيس : l’amour où l’amour s’exile

4. L’amour où l’amour s’exile   Entre, femme ma chair jubile vers toi vers ton pillage j’abonde en toi j’y ancre mes émois.   Entre, nous rencontrer / nous quitter effacer / découvrir nos visages mêler la blessure au pain pour maintenir un sous-sol à nos paroles pour sauvegarder le courage du refus pour écrire une histoire qui soit autre pour voir une femme / un lac un fleuve / la statue de l’amant et que nos deux corps, légers comme des rêves s’élèvent ensemble dans l’espace sidéral.   En nudité ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :