26 juin 2015

André Pieyre de Mandiargues (1909 - 1991) : Somewhere in the world

Somewhere in the world   Une enfant s’est couchée à l’ombre d’un aveugle Devant le mur chaulé où l’on tua naguère,   La poussière est paisible aussi bien que les mouches Sous le ciel assoiffé d’un peu de sang encore,   Le sacré-cœur des assassins est en vacances,   Les figures des saints Ignace et Dominique S’acoquinent aux gueules des gardes civils Un pus lunaire enfle une charogne à bajoues Et rien n’allègera l’ignoble ignominie Qui étend sur le rêve une nuit vermineuse Rien ne lavera l’or qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2015

Michel Leiris (1901 – 1990) : Les veilleurs de Londres

Les veilleurs de Londres     Au nord de la terre il y a la mer au nord de la mer il y a la terre encore Londres te cloue de ses mille feux ô brume des douleurs aiguës comme le chlore   Patience écrit le mot Silence au front de tous les édifices   Mille bêtes très douces ont rampé dans la rue   Les hommes haussent leur col et passent indifférents devant les     autobus  fleuris de réclames et nourris du pain cramoisi des moiteurs   Le vent se souvenait d'une... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 juin 2015

Louis Brauquier (1900 – 1976) : Attentes

Attentes   L’homme qui se guette au portillon de la gare, Et n’arrive jamais.                               Il reviendra demain. * L’homme qui croit qu’il est en prison, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 juin 2015

Johann Wolfgang von Goethe (1749 – 1832) : Bienvenue et adieu / Willkommen und Abschied

  Bienvenue et adieu    Mon coeur battait fort, vite en selle!  Et, sitôt, j’étais à cheval  Le soir déjà berçait la terre  La nuit pendait aux montagnes.  Déjà, le chêne avait son costume de brume,  Tour gigantesque dressée, là,  Dans la broussaille ténébreuse,  Où m’observaient cent regards noirs.    La lune au sommet d’un  nuage  Passait un regard langoureux,  Les vents à lents frottement d’ailes  Sifflaient, lugubres, à mes oreilles... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 juin 2015

Hélène Cadou (1922 – 2014) : « J’ai vu des paysages… »

      J’ai vu des paysages refermés sur leurs forêts Des nuits profondes comme des citernes Des arbres qui taisaient dans l’ombre leurs secrets Mais aujourd’hui les fenêtres du ciel S’ouvrent sur une province inconnue Où les blés montent plus haut que les étoiles Où les fontaines au coin des rues Fleurissent comme des lampes familières.  Je goûte un pain meilleur que le silence Et j’épelle les jours simplement pour le bonheur. Qui parle de retour ? Il faut saluer la vieille terre Et pour le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 juin 2015

René de Obaldia (1918 - ) : Les jambes de bois

Les jambes de bois   Quand on perd une jambe à la guerre On en met une autre en bois Car il paraît qu’on a beau faire Les jambes ne repoussent pas.   Mais peut-on me dire pourquoi Il ne pousse pas de feuilles sur les jambes de bois ?   Des feuilles toutes vertes Avec des tas d’insectes, Des feuilles toutes belles Où les papillons viendraient réparer leurs ailes…   Le soleil voudrait se mettre de la partie Il pourrait y grimper des fruits, Et ça serait tout de même chic D’avoir sur soi des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2015

Fernando Pessoa (1888 – 1935) : « Plutôt le vol de l’oiseau … » / « Antes o vôo da ave, que passa »

  Plutôt le vol de l’oiseau qui passe sans laisser de trace, que le passage de l’animal, dont l’empreinte reste sur le sol. L’oiseau passe et oublie, et c’est ainsi qu’il doit en être. L’animal, là où il a cessé d’être et qui, partant, ne sert à rien, montre qu’il y fut naguère, ce qui ne sert à rien non plus.   Le souvenir est une trahison envers la Nature, Parce que la Nature d’hier n’est pas la Nature. Ce qui fut n’est rien, et se souvenir c’est ne pas voir.   Passe, oiseau, passe,  et apprends-moi... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
19 juin 2015

Tahar Ben Jelloun (1944 - ) : Poèmes par amour

Poèmes par amour   Quel oiseau ivre naîtra de ton absence toi la main du couchant mêlée à mon rire et la larme devenue diamant monte sur la paupière du jour c’est ton front que je dessine dans le vol de la lumière et ton regard s’en va sur la vague retournée un soir de sable mon corps n’est plus ce miroir qui danse alors je me souviens.   tu te rappelles toi l’enfant né d’une gazelle le rêve balbutiait en nous son chant éphémère le vent et l’automne dans une petite solitude je te disais laisse les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2015

Olivier de Magny (1529 -1561) : De l’absence de s’amie

  De l’absence de s’amie      Après que sur le bord du Rhône,  Et que sur celui de la Saône  J'ai plaint longuement ma douleur,  Je viens aux rivages d'Isère,  Rempli d'amoureuse chaleur,  Lamenter ma vieille misère  S'empirant d'un nouveau malheur.     Car plus en moi-même je pense  D'amoindrir mon mal par l'absence,  Ou par l'éloignement des lieux,  Et plus il croit dedans mon âme,  Pour ne voir plus les deux beaux yeux,  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2015

Jean Tardieu (1903 – 1995) : Quand bien même…

    Quand bien même…   Quand bien même je verrais de mes yeux les ancêtres peints sur les tableaux descendre de leur cadre et marcher dans l’épaisseur du monde   Quand bien même je verrais de mes yeux les routes de terre se lever dans le ciel gracieuse et penchées comme des jets d’eau   Quand bien même j’entendrai le soleil (comment, lui ?) oui le soleil le soleil) me parler à voix basse m’appeler par mon nom   Quand bien même je prendrais tout à coup la stature et le silence et la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :