24 février 2016

Badr Châker al-Sayyâb / بدر شاكر السياب ‎(1926- 1964) : Retour à Jaykour

  Retour à Jaykour    Sur le coursier du rêve Je suis parti à travers les collines, Fuyant la ville, ses tournoyantes poussières Son souk plein de marchands, Son aube basse, Sa nuit sifflante et ses passants, Sa lumière sans couleur, Son dieu lavé avec le vin, Sa honte cachée dans des fleurs, Sa mort glissant sur le fleuve, Marchant sur ses flots endormis. Ah, si l’eau se réveillait Et si la Vierge venait y boire, Si le soleil blessé du couchant Venait se rafraîchir, ou s’il se levait, Si les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 février 2016

Paul - Jean Toulet (1867 – 1920) : « L’immortelle, et l’œillet de mer… »

  L’immortelle, et l’œillet de mer           Qui pousse dans le sable, La pervenche trop périssable,           Ou ce fenouil amer   Qui craquait sous la dent des chèvres,           Ne vous-en souvient-il, Ni de la brise au sel subtil           Qui nous brûlait aux lèvres ?   Les Contrerimes Editions du Divan, 1921 Du même... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2016

Jennifer Clement (1960 - ) : Voyageurs

  Voyageurs pour le capitaine George N. Sibley   Nous avons besoin du paysage inconnu où la lune est une proie chassée comme un jaguar, un ours, un écureuil,      et la nuit est trouée d’une flèche empoisonnée      noire de curare. Les chants résonnent comme la pluie, les poissons nagent dans l’air et les comètes, comètes à queues de mercure, déchirent le ciel, éparpillant pierres de lune, cendres argentées et la plainte d’un million d’ailes d’insectes. Nous sommes ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2016

Jeanne Mégnen (19 ? – 19 ?) : La belle au bois dormant

  La belle au bois dormant   Vapeurs de lichen, la morne lente attente Pèse sur la vallée boisée de hauts termites   La maison basse entre les monts d’aiguille et de flaques d’acanthe repose, four clos, dans l’envers des paumes. Les feuillages, vaincus par la rosée des nuits agonisent.   L’île est creuse comme ces bois de palmes Elle dort sans sommeil, elle pleure sans larmes Des milliers d’yeux criblent sa carapace Des milliers d’yeux s’affairent sur ses rocs de mousse. Les fleurs, mortes-nées,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 février 2016

Mang Ke / (芒克 (1951 - ) : Poème de l’offrande à l’automne

  Poème de l’offrande à l’automne   Récolte L’automne furtif est venu sur mon visage J’ai mûri   Labeur Comme font toutes les charrettes à cheval Je tirerai le soleil dans les champs de blé   Enfance Route sur laquelle je me suis perdu autrefois   Regarder au loin Tout du passé Est indiscutablement vrai   Réverbères Lumière ordonnée Ténèbres ordonnées Choix Le mieux serait Dans un lieu désertique D’installer ma vie Alors J’accueillerais toutes les cultures Dans mon champ ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 février 2016

Georges Schehadé (1905 – 1989) : « Vous qui partez pour un pays lointain… »

  Vous qui partez pour un pays lointain Que les évêques du Songe en habits dorés      vous présentent à la lumière Qu’ils disent que vous êtes la goutte d’eau Qui tremble à leurs doigts de toute sa richesse L’ambre et le maïs de leurs colliers Qu’ils vous appellent cercueil de violon      ou gazelle Chauve-souris malheureuse qui boîte dans l’air      en voltigeant Afin que vous soient épargnées les épines  du froid La distance et ses blessures Et que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 février 2016

Yves Bergeret (1948 - ) : « Nous allons de toi à moi… »

  Nous allons de toi à moi, de moi à toi par la forêt multiple de nos corps, bel espace où roulent les nuages et les feux sur les eaux et les émois fauves parmi les vallées, et nous tourbillonnons avec les flûtes, les choeurs, les éboulis beiges, avec les oiseaux et les arbres sombres ; le désir est le fleuve doré qui nous roule, rien ne fuit, rien ne meurt mais entre nous prend source une fine lumière quand retombe notre lit défait la respiration apaisée du monde   Poèmes de Prague Editions le Temps... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2016

Octavio Paz (1914 - 1998) : Pierres de soleil / Piedra de sol

    Pierres de soleil                                                                      La Treizième revient... C’est encor la première, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2016

René Depestre (1926 - ) : Minerai noir

  Minerai noir   Quand la sueur de l'Indien se trouva brusquement tarie par le soleil  Quand la frénésie de l'or draina au marché la dernière goutte de sang indien  De sorte qu'il ne resta plus un seul Indien aux alentours des mines d'or  On se tourna vers le fleuve musculaire de l'Afrique  Pour assurer la relève du désespoir  Alors commença la ruée vers l'inépuisable  Trésorerie de la chair noire  Alors commença la bousculade échevelée  Vers le rayonnant midi du corps... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2016

Georges Drano (1936 -) : « Quand j’en serai au bout de mon sillon… »

  Quand j’en serai au bout de mon sillon Et que j’aurai atteint ces hautes terres Où tournent les oiseaux Quand j’aurai mené à bien ma récolte Et que j’écouterai le soir grandir Les beaux orages des greniers Quand je saurai qu’on ne doit pas mesurer Son champ à l’étendue de son regard Et son rêve à la largeur de sa main Alors je serai de ceux qui marchent dans les prés Avant midi en se taisant M’arrêtant parfois sous un arbre Comme un homme qui va crier Sachant que le tracé de la lame sur le bois Suffit à blesser... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :