19 août 2015

Maurice Henry (1907 – 1984) : Tu passes

  Tu passes   Tu passes derrière la vitre traînant sans effort l’invisible tapis    de diamants fine sur tes aiguilles tu avances et la rue tangue et bascule et    disparaît dans le fracas des volets de fer dans le parfum de l’enfance à la recherche des étoiles perdues dans le flux des visages rendus à la nuit Tes yeux sont des lièvres à l’heure de la rosée tes mains sont le sable de l’été Je tombe dans ton souffle je nage dans tes murmures mais tu passes comme une torche   1n,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2015

Pierre Jean Jouve (1887 – 1976) : Songe

  Songe   L’esprit du poète est par hasard tombé sur                                                                                                                                    ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2015

Kiril Kadiiski / Кирил Крумов Кадийски (1947 - ) : Ulysse XX

  Ulysse XX      Ne rentre pas dans ton foyer Ulysse !...    Dans les mers tuées par le pétrole, la rouille et le strontium,    des sirènes chantent de leur voix métallique.    Attaché au mât, tu rendras l’âme avant qu’elles ne se taisent. Survis :    c’est aujourd’hui un exploit ! Notre terre est labourée et de sel    ensemencée par de vrais fous ; un arbre au tronc desséché pointe    dans ce désert, enfoncé au soleil... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2015

Pierre Minet (1909 – 1975) : Poèmes

  Calme inquiet de la route glorieuse.   Mes rêveries s’effritent comme un dernier reflet  de    cathédrale. – Montées – De rapides circonvolutions    longent ma pensée abandonnée.   J’aperçois les collines de marbre qui reflètent tendrement    les effigies des morts.   Immense diadème, le trajet frémit en songeant au long    voyageur. Il est rempli d’atrocités.   *      La conclusion s’approche. Je me suis élevé au plus haut degré ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2015

Flavien Ranaivo (1914 -1999) : Chercheuse d’eau

  Chercheuse d’eau   Colombe est-elle celle qui dévale le sentier rocailleux et glisse telle une pierre capricieuse sur la pente abrupte vers la fontaine ?   Chercheuse d’eau.   Elle descend, prudente mais gauche, s’accroche à chaque fois d’une main aux feuilles d’aloès lisses et pointues, de l’autre tient la cruche en terre - en terre du pays – Ne sont guère sûrs ces pieds nus d’Imernienne. A quoi peut-elle rêver sous son lamba épais qui moule néanmoins des seins que l’on... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2015

Omar Khayyam (1048 – 1131) / غياث الدين ابو الفتح عمر بن ابراهيم خيام نيشابوري : « Quand nous aurons rendus et ton âme...

  Quand nous aurons rendus et ton âme et la mienne, Deux briques marqueront la place de nos corps. D’autre suivront… Un jour, le briquetier d’alors Mêlera dans son moule et ma cendre et la tienne…   Traduit du persan par Jean Rullier Les quatrains ou Robaïyat Le Cherche-Midi éditeur, 2000
Posté par bernard22 à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2015

Ronny Someck (1951 -) / רוני סומק : Un chiffon brodé. Poème sur Oum Kalsoum

  Un chiffon brodé. Poème sur Oum Kalsoum   Elle avait une robe de soie noire et les marteaux de sa voix enfonçaient des clous d’acier dans un coude posé sur la table du café de la place Strouma. « J’ai accoutumé mes yeux à te voir et s’il t’arrivait un jour de ne pas venir, ce jour s’effacerait de ma vie. » Je suis venu et j’ai effacé avec une éponge un aigle géant    dessiné à la craie sur un morceau de nuage. Sous ses ailes flottaient un chiffon brodé que le cuisinier de la base... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2015

Michel Butor (1926 - 2016) : « Au-delà de l’horizon… »

         Au-delà de l’horizon le rouge est plus rouge, l’œil est plus vif, l’or est ce que l’on croyait quand on le cherchait, le passage entre la plage et les vagues se fait en toute douceur, les fleurs s’épanouissent au fond de la mer et les algues remuent doucement sur les toits de tuile comme une chevelure de lierre.    Au-delà de l’horizon il n’y a ni formalités ni tampons, ni discours électoraux ni fabrication d’armements, les hélicoptères ne font pas de bruit, les enfants... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2015

Ronan Huon (1922 – 2003) : Les écluses / Ar skluzioù

  Les écluses      Les grandes écluses sont rompues !      Les eaux jaunes entraînent les limons du fond des rivières, les joncs  et les roseaux des prés naguère somnolents où les troupeaux paisibles, la bave aux lèvres, venaient boire,    Les libellules n’irons plus tournoyer autour d’eux, ni se reposer sur les tiges,    Les eaux sont agitées et l’araignée agile, fragile n’y fait plus de glissades par les chaudes après-midi    Elles ont perdues leurs... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2015

Georges Perros (1923 -1978) : Marines

  Marines   Toi qui dans la halte d’une journée peut-être difficile As choisi de lire Plutôt que d’écouter, ou de voir N’as-tu pas la télévision Je veux que ce soit donc par amour De ce pays à l’extrême-ouest de l’Europe De cette Europe fatiguée Dans les restes prestigieux de laquelle Les hommes se tuméfient Se heurtent, se font mal Comme papillons en folie Que menace l’obscurité Les lampes du bonheur d’être homme S’éteignent une à une Soufflées par le mauvais vent de la mort D’une mort que nous ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :