25 janvier 2014

Aimé Césaire (1913 - 2008) :" Je retrouverais le secret des grandes communications..."

         Je retrouverais le secret des grandes communications et des grandes combustions. Je dirais orage. Je dirais fleuve. Je dirais tornade. Je dirais feuille. Je dirais arbre.  Je serais mouillé de toutes les pluies,humecté de toutes les rosées. Je roulerais comme du sang frénétique sur le courant lent de l'oeil des mots en chevaux fous en enfants frais en caillots en couvre-feu en vestiges de temple en pierres précieuses assez loin pour décourageur les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2014

Antonin Artaud (1896-1948) : "Il faut que l'on comprenne..."

      Il faut que l’on comprenne que toute l’intelligence n’est qu’une vaste éventualité, et que l’on peut la perdre, non pas comme l’aliéné qui est mort, mais comme un vivant qui est dans la vie et qui en sent sur lui l’attraction et le souffle (de l’intelligence, pas de la vie). Les titillations de l’intelligence et ce brusque renversement des parties. Les mots à mi-chemin de l’intelligence. Cette possibilité de penser en arrière et d’invectiver tout à coup sa pensée.  Ce dialogue dans la pensée. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2014

Max Jacob (1876 - 1944) : Avenue du Maine

Avenue du Maine   Les manèges déménagent. Manèges, ménageries, où ?… Et pour quels voyages ? Moi qui suis en ménage Depuis… ah ! y a bel âge ! De vous goûter, manèges, Je n’ai plus… que n’ai-je ?… L’âge. Les manèges déménagent. Ménager manager De l’avenue du Maine Qui ton manège mène Pour mener ton ménage ! Ménage ton manège, Manège ton manège. Manège ton ménage Mets des ménagements Au déménagement. Les manèges déménagent. Ah ! vers quels mirages ? Dites pour quels voyages Les manèges déménagent.  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2014

Joyce Mansour (1928 - 1986) : bleu comme le désert

Heureux les solitaires Ceux qui sèment  le ciel dans le sable avide Ceux qui   cherchent le vivant sous les jupes du vent Ceux qui courent haletants après un rêve évaporé Car ils sont  le sel de la terre Heureuses les  vigies sur l'océan du désert Celles qui poursuivent le fennec au-delà du mirage Le soleil ailé perd ses plumes à l'horizon L'éternel été   rit de la tombe humide Et si un grand cri résonne dans les   rocs alités Personne ne l'entend personne ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2014

Heather Dohollau (1925 - 2013) : "Matière de lumière les murs..."

  Matière de lumière les murs Dans le retournement du soleil Comme la mer éclate ses limites en écume La clarté presse la clarté Au bruit d'une main La fleur s'ouvre en elle - même Sans faille l'épaisseur est de surface Les pierres saignent l'or du soleil la contre lulière recèle le jour Hors de toute prise Intact dans les ténèbres claires De sa finalité     Matière de lumière, Editions Folle Avoine, 1985  Du même auteur : « Si pour vivre il suffit de toucher la terre… »... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2014

Jean Cocteau (1889- 1963) : "Je n'aime pas dormir"

      Je n'aime pas dormir quand ta figure habite,                      La nuit, contre mon cou ;  Car je pense à la mort laquelle vient trop vite,                      Nous endormir beaucoup.   Je mourrai, tu vivras et c'est ce qui m'éveille! ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 janvier 2014

René - Guy Cadou (1920 - 1951) : "La nuit! la nuit surtout..."

La nuit ! La nuit surtout je ne rêve pas je vois  J'entends je marche au bord du trou J'entends gronder Ce sont les pierres qui se détachent des années La nuit nul ne prend garde C'est tout un pan de l'avenir qui se lézarde Et rien ne vivra plus en moi Comme un moulin qui tourne à vide L'éternité De grandes belles filles qui ne sont pas nées Se donneront pour rien dans les bois Des hommes que je ne connaîtrai jamais Battront les cartes sous la lampe un soir de gel Qu'est-ce que j'aurai gagné à être éternel?  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 janvier 2014

André Breton (1896 - 1966) : Union Libre

  Union libre Ma femme à la chevelure de feu de bois Aux pensées d’éclairs de chaleur A la taille de sablier Ma femme à la taille de loutre entre les dents du tigre Ma femme à la bouche de cocarde et de bouquets d’étoiles de dernière grandeur Aux dents d’empreinte de souris blanche sur la terre blanche A la langue d’ambre et de verre frottés Ma femme à la langue d’hostie poignardée A la langue de poupée qui ouvre et ferme les yeux A la langue de pierre incroyable Ma femme aux cils de bâton d’écriture d’enfant Aux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2014

Philippe Soupault (1897 - 1990) : Georgia

  Je ne dors pas Georgia Je lance des flèches dans la nuit Georgia j'attends Georgia Le feu est comme la neige Georgia La nuit est ma voisine Georgia J'écoute les bruits tous sans exception Georgia je vois la fumée qui monte et qui fuit Georgia je marche à pas de loup dans l'ombre Georgia je cours voici la rue les faubourgs Georgia Voici une ville qui est la même et que je ne connais pas Georgia je me hâte voici le vent Georgia et le froid et le silence et la peur Georgia je fuis Georgia je cours Georgia Les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2014

Bonaventure de Fourcroy (1610-1691) : L'homme libre

Je me ris des honneurs que tout le monde envie,  Je méprise des grands le plus charmant accueil,  J'évite les palais comme on fait un écueil  Où pour peu de sauvés mille ont perdu la vie. Je fuis la cour des rois autant qu'elle est suivie,  Le Louvre me paraît un funeste cercueil,  La pompe qui le suit, une pompe de deuil  Où chacun va pleurant sa liberté ravie. Loin de ce grand écueil, loin de ce grand tombeau,  En moi-même, je trouve un empire plus beau ;  Rois, cour, honneurs,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :