03 octobre 2016

Jacques Josse (1953 - : « J’ouvre le livre… »

  J’ouvre le livre un peu comme on ouvre une fenêtre pour découvrir, dès l’aube, un fragment du paysage.   Après je bénis le jour. Personne ne me voit. Je parle. Je donne du pain aux morts. Et je jette les dernières étoiles Au fond du puits.     Visions claires d’un semblant d’absence au monde Editions Paroles d'aube, 1998    Du même auteur : « Dès l’aube, la brume… » (03/10/2017)   « Hier soir un homme... » (03/10/2018)    
Posté par bernard22 à 01:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 octobre 2016

André-Ferdinand Hérold (1865 – 1940) : « La flûte amère de l’automne… »

  La flûte amère de l’automne Pleure dans le soir anxieux, Et les arbres mouillés frissonnent Tandis que sanglotent les cieux. Les fleurs meurent d’une mort lente. Les oiseaux ont fui vers des prés Où peut-être un autre avril chante Son hymne joyeux et pourpré. Et vous passez, triste et frileuse, O mon âme, par les allées. Vous cherchez, pâle voyageuse, Les chansons, hélas ! envolées. Ah, les chansons qui nous charmaient Ne reviendront pas dans l’automne. Verrai-je rire désormais Vos yeux que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 octobre 2016

Salmon Mony de Boully (1904 – 1968) : les Moyens de l’Être

    Le Moyen de l’Être Pour Mme Richard Wallace   C’était une tumeur épaisse dans le ventre de la terre La rage charnelle des enfants venus au monde avec un crâne vide De cerveau qui pend dénudé à leur nuque Les femelles des Origines au seul cratère à la fois sexe et cloaque Les ramassis de cheveux d’ongles d‘os et de cartilages Les moles mystérieux engendrés par le Mauvais Œil des sorcières      sourcilleuses Ou conçus par miracle dans le flanc des vierges immaculées Et tous ceux qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2016

Léon-Gontran Damas (1912 – 1978) : Nuit blanche

  Nuit blanche   Mes amis j’ai valsé valsé comme jamais mes ancêtres les Gaulois au point que j’ai le sang qui tourne encore à la viennoise   Mes amis j’ai valsé valsé toute mon enfance vagabondant sur quelque Danube bleu Danube blanc Danube rouge Danube vert Danube rose Danube bleu blang rouge vert rose au choix   Mes amis j’ai valsé valsé follement au point que souvent souvent j’ai cru tenir la taille de tonton Gobineau ou de cousin Hitler ou du bon aryen qui mâchonne sa vieillesse... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 septembre 2016

Alexandre Nikolaïevitch Radichtchev, /Александр Николаевич Радищев (1749 – 1802) : « Ami, pourquoi tes yeux sont-ils emplis de l

      - Ami, pourquoi tes yeux sont-ils emplis de larmes, Ton âme déchirée par ces vaines alarmes ? Es-tu seul à souffrir ? Un tel qui semble gai Vit-il en vérité dans un bonheur parfait ? Il sait comme est menteur le sourire à ses lèvres, Le serpent du remords le ronge dans sa fièvre… Il peut bien être roi, il porte son enfer.   - Cela ne m’aide point ! Seul dans ces bois déserts, Sans ami, sans enfants, je dois pleurer encore, Entouré jour et nuit d’un pouvoir que j’abhorre. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2016

Alphonse de Lamartine (1790 – 1869) : Le lac

  Le lac     Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges                     Jeter l'ancre un seul jour ?   Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière, Et près des flots chéris qu'elle devait revoir, Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2016

Arthur Cravan (1887 – 1918) : Hie!

Hie !  Quelle âme se disputera mon corps ? J'entends la musique : Serai-je entrainé ? J'aime tellement la danse Et les folies physiques Que je sens avec évidence Que si j'avais été jeune fille, J'eusse mal tourné. Mais, depuis que me voilà plongé Dans la lecture de cet illustré, Je jurerai n'avoir vu de ma vie D'aussi féeriques photographies : L'océan paresseux berçant les cheminées, Je vois dans le port, sur le pont des vapeurs, Parmi des marchandises indéterminées, Les matelots se mêler aux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2016

Yosano Akiko / 与謝野晶子 (1878 – 1942) : « sur ma peau douce et chaude… »

  sur ma peau douce et chaude n’es-tu pas triste que ta main ne se pose, toi qui me parle de la Voie.   Traduit du japonais par Denis Andro et Makiko Ueda In, Revue « Vagabondages, N° 77, Janvier/Février/Mars 1990 » Association Paris-poète 3, rue Séguier, 1990 De la même autrice : « le printemps est si court… » (01/10/2014)  
Posté par bernard22 à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2016

Yann Ber Calloc’h (1888 – 1917) : Pour les Trépassé / Eid an enan

  Pour les Trépassés   Ils sont morts. Ils sont étendus dans la tombe froide et silencieuse,           Là-bas, au cimetière de la paroisse ; Sous leur tête quatre planches, un peu de paille, Au-dessus, six pieds de terre, et une pierre et une croix. Sur la croix noire leur nom autrefois peint en blanc           A été délavé par la pluie ; Tout autour, une herbe grasse croît sur le terrain… Ceux-là qui sont morts,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2016

Jean Rousselot (1913 – 2004) : Il faudrait être encore plus simple

  Il faudrait être encore plus simple A Henri de Lescoët     Il faudrait être encore plus simple, Si simple que l'on puisse entrer Dans la simplicité du vent, Du soleil poussiéreux Du linge qui pantèle sur la corde sans se plaindre. Il n'y a pas de désespoir dans le monde, Ni d'espoir. Il n'y a que la simplicité du vent, Du soleil, Du linge, De la corde ; Il n'y a que la simplicité de l'eau, Ses vergetures d'accouchée; Il n'y a que l'eau, Le caillou, Le simple nécessité de brûler et de mourir. Il... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :