25 novembre 2016

José Agustín Goytisolo (1928 - 1999) : J’invoque / Yo invoco

  J’invoque   Clarté, ne t’éloignes pas de mes yeux, n’humilie pas la raison qui m’encourage à poursuivre. Ecoute, derrière mes paroles, le cri des hommes qui ne peuvent pas parler. Au nom des coups reçus, de leur lutte engagée contre le mur de l’ombre, je te demande de persister dans ton éclat, d’illuminer ma vie, de rester avec moi, clarté.   Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet In, « Poésie espagnole. Anthologie 1945 1990 » Actes Sud / Editions Unesco, 1995 Du même... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2016

John Ashbery (1927 - ) : La seule chose susceptible de sauver l’Amérique / The one thing that can save America

  La seule chose susceptible de sauver l’Amérique   Y a-t-il rien de central ? Vergers lancés au petit bonheur la terre, Forêts urbaines, pépinières rustiques, collines pas plus hautes que le genou ? Et ces noms de lieux, centraux eux aussi ? Elm Grove, Adcock Corner, Story Book Farm ? Défilant à toute allure à hauteur d’oeil S’incrustant de force dans le regard jusqu’à plus soif, Merci, çà suffit comme çà merci. Et maintenant, au tour du paysage à demi nocturne, Plaines humides, banlieues... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2016

Rainer – Maria Rilke (1875 – 1926) : Soir en Scanie / Abend in Skåne

  Soir en Scanie   Le parc se dresse haut. Comme d’une maison je sors de sa pénombre, et j’entre dans la plaine et le soir. Dans le vent, ce même vent que sentent les nuages, les fleuves clairs et les moulins à ailes, dressés au bord du ciel, à moudre lentement. Maintenant moi aussi dans sa main je suis chose, La plus petite chose sous les cieux. Vois :   Est-ce un ciel ? ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2016

Claude Vaillant (1924 – 2004) : Métamorphoses

            1 Avez-vous jamais vu un homme insulter l’arbre   quand l’hiver a tari la sève et le feuillage ?   Avez-vous jamais vu reprocher à la terre   la blanche aridité qui enrobe les prés ?   2 Depuis toujours l’été s’épuise et se dépouille ;   depuis toujours l’automne grince au vent qui se rouille ;   et l’amour est semblable aux pommes du verger :   le temps qui le mûrit le fait tomber de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2016

Du Fu / 杜甫 (712 – 770) : Vers brisés

  Vers brisés   Fleuve rapide où la lune        déplace les pierres Torrent pur où le nuage        rapproche les fleurs. L’oiseau se pose il connaît        la route habituelle Pour la voile de passage        quel gîte ce soir ?   Traduit du chinois par Jean-Pierre Diény In, Jean-Pierre Diény « Jeux de montagnes et d’eaux, quatrains et huitains de Chine » Editions... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2016

Maurice Bourg (1918 - ) : Que vienne la parole

  Que vienne la parole   I                               Que vienne la Parole                               qui piétine l’absence   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2016

Jean-Fernand Brierre (1909 – 1992) : « Je vous ai rencontré…

  Je vous ai rencontré dans les ascenseurs à Paris Vous vous disiez du Sénégal ou des Antilles. Et les mers traversées écumaient à vos dents, hantaient votre sourire, chantaient dans votre voix comme au creux des rochers. Dans le plein jour des Champs-Elysées je croisais brusquement vos visages tragiques. Vos masques attestaient des douleurs centenaires. A la Boule-Blanche ou sous les couleurs de Montmartre, votre voix, votre souffle, tout votre être suintait la joie. Vous étiez la musique et vous étiez la danse,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2016

Voltaire (1694 – 1778) : « L’autre jour au fond d’un vallon… »

  L’autre jour au fond d’un vallon, Un serpent piqua Jean Fréron ; Que croyez-vous qu’il arriva ? Ce fut le serpent qui creva.   Du même auteur : Adieu à la vie (18/11/2015) A Madame du Chatelet (18/22/11/2017) A Madame Lullin (18/11/2018) Le loup moraliste (18/11/2018)  
Posté par bernard22 à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2016

Fernando Arrabal ( 1932 - ) : Il est parti sans faire cygne

  Il est parti sans faire cygne   (Méditation au bord de l’eau pour Chan Ky Yut)   Le noyé danse au fil des eaux Sous le saule qui le caresse. L’homme passe entre les roseaux Il semble en proie à la paresse.   Il ne peut voir le nuage Qui dessine des barbes blanches Il n’est plus qu’un corps qui surnage Ou qui dérive entre les branches.   La forêt se devine au loin Sous une gaze de lumière. Il ne sera bientôt qu’un point Qui disparaît dans la poussière.   La roche surplombe la rive ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2016

Georges-Emmanuel Clancier (1914 - 2018) : Vocabulaire

  Vocabulaire   Quand je dis myrtille c’est l’ombre odorante des amours Quand je dis collines le langage oublié de l’enfance Quand je dis bleu le double regard de mon sang De mon nom qui colore hier aux couleurs de demain. Quand je dis noisette je vois Juliette et ses dix ans Mais le cœur connaît-il des saisons pour rêver ? Je vois encore une bergère de dix ans Au fond des prés, il y a longtemps, la vieille femme Que je vénère comme la vie et qui garde ses morts Doucement telles autrefois ses peureuses... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :