06 novembre 2018

Jacqueline Astégiano (19? -) : L’Arbre

  L’arbre   L’Arbre apprend l’oiseau en se couvrant d’ailes   Tout un été   Et lorsque s’en vont les oiseaux migrateurs                Icare Tombe en feu dans ses branches   Une chouette dans les pommes Editions Le dé bleu, 85310 Chaillé-sous-les-Ormeaux, 1998
Posté par bernard22 à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2018

Claire Genoux (1971 -) : Carrouge

  Carrouge   Le ciel vide de novembre m’a dicté cette halte d’un geste sûr j’entre et c’est à droite dans le cimetière carré la pierre dans les graviers gris les plantes en touffes calmes et sèches le nom effacé dans la pierre   c’est alors que je devine votre visage d’En-bas vos lèvres prises dans la mousse et posée à votre front frais la couronne de broussailles et de terre qui se dénoue lentement   cet après-midi de novembre les corneilles chantent un refrain sans réponse et la pluie tire ses... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2018

Benjamin Fondane (1898 – 1944) : Titanic

  Titanic   Titanic I C’est un rêve effrayant et je m’y trouve encore - Une chose mouvante et qu’on appelle Terre coule à pic, lentement, hors du regard de l’être... A bâbord, le linge sèche comme avant le déluge, calme le jeu d’échecs se poursuit, un pion avance, la danse dans le hall  pénètre dans les chairs avec l’odeur sucrée des tropiques...   Sur le pont qui descend lentement hors du regard de l’être la lumière est debout, elle a peur de tomber, les hommes sont debout, ils ont peur de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2018

Pei Di / 裴迪 (714 - ?) : La crête de Huazi

  La crête de Huazi   Au soleil couchant      dans les pins le vent se lève, Séchant l’herbe humide      sur le chemin du retour. Le feu des nuages      glisse jusque sous mes pas, Le bleu des montagnes      vient effleurer mes habits.   Traduit du chinois par Jean-Pierre Diény in, « Jeux des montagnes et d’eaux » Editions Michalon (encre marine), 2007  
Posté par bernard22 à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 novembre 2018

Pablo Neruda (1904 – 1973) : « Que ne t’atteigne pas l’air... » / « No te toque la noche... »

  Que ne t’atteigne pas l’air, l’aurore, la nuit, mais seulement la terre, et la vertu des grappes, et la pomme qui pousse en entendant l’eau pure, la résine et la boue de ta terre odorante.   Depuis Quinchamali où tes yeux furent faits jusqu’à tes pieds créés pour moi sur la Frontière tu es la glaise obscure et que je reconnais : tout le blé je le touche à nouveau sur tes hanches.   Et peut-être l’ignorais-tu, mon Araucane, lorsque avant de t’aimer j’oubliai tes baisers qu’il me restait au coeur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2018

Claudio Achillini (1574 – 1640) : Broderie printanière / Scherza intorno alla primavera

  Broderie printanière   Sitôt que du soleil tiédissent les rayons, Le flot qui sommeillait, borné d’un beau cristal, Se réveille et, courant par ses canaux penchants, Vagabond, babillard, se remet en voyage.   Le rossignol vient saluer en son langage L’avril qui tant de fleurs jaunes et vermillon Sème sur les coteaux ou au flanc des vallons, Charmant fourrier d’un mois de mai empli d’odeurs.   Et comme au pastoureau vient d’ombrage une envie, Sous l’haleine des calmes brises je crois voir Le bois... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2018

William Butler Yeats (1865 - 1939) : L’île du lac d’Innisfree / The lake isle of Innisfree

  L’ïle du lac d’Innisfree   Oui, je me lèverai et j’irai maintenant,        J’irai à Innisfree ; je construirai là-bas Un petit cabanon fait de boue et de chaume ;        J’aurai là neuf plants de haricots, La ruche pour les mouches à miel,   Et là j’aurai un peu de paix, car la paix y vient goutte à goutte,        Tombant des voiles du matin Au lieu où chante le grillon;       Là minuit... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2018

Jean-Paul de Dadelsen (1913 – 1957) : La fin du jour

  La fin du jour   Voici dans la vitrine de comestibles fins les noirs homards, les langoustes, une antenne brisée, une patte arrachée, l’œil un bouton de bottine très noir très en colère                          - mais comment y aurait-il colère là où il n’y a aucun apitoiement sur soi ? ni regret ? ni peur ? seulement rupture, recherche encore, la patte encore tâtant le sol... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2018

Gu Cheng / 顾城 ou 顧城 (1957 – 1993) : Une génération

  Une génération   La nuit noire m’a donné des yeux noirs moi je m’en sers pour chercher la lumière 1979   Traduit du chinois par Chantal Chen - Andro In, « le ciel en fuite, anthologie de la nouvelle poésie chinoise » Editions Circé, 2004 Du même auteur : Le proche et le lointain (28/10/2014) Fantaisie de la vie (28/10/1205) Je suis un enfant capricieux et fantasque (28/10/2016) La terre est courbe (28/10/2017)
Posté par bernard22 à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 octobre 2018

Jean Joubert (1928 – 2015) : « Ainsi je fus... »

  Ainsi je fus, dans cette nuit d'exil, prison et prisonnier et lueur à la fissure, indéchiffrable signe en moi-même gravé,   exilé dans mon corps, dans ce fuseau de pierre, oisif et prisonnier de lianes et de nerfs, aveugle, traversant une secrète nuit   de bêtes enlacées, d'insectes et de dards, où s'effrite la pierre, où s'usent le regard et la bouche et le coeur à des limes funèbres,   m'alourdissant de tous mes songes, terrassé par des meutes sorties de l'eau, dont les abois ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :