27 juin 2022

Blaise Cendrars (1887 – 1961) : Contraste

  Contraste   Les fenêtres de ma poésie sont grand’ouvertes sur les Boulevards et dans ses vitrines Brillent Les pierreries de la lumière Écoute les violons des limousines et les xylophones des linotypes Le pocheur se lave dans l’essuie-main du ciel Tout est taches de couleur Et les chapeaux des femmes qui passent sont des comètes dans l’incendie du soir L’unité Il n’y a plus d’unité Toutes les horloges marquent maintenant 24 heures après avoir été retardées de dix minutes Il n’y a plus de temps. II n’y a... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2022

Jacques Chessex : (1934 – 2009) : Pluie

  Pluie   La pluie gifle un carré de bouleaux frissonnants Sur un coteau jauni balayé par le vent... L’automne est une demeure d’or et de pluie, Dans ses étages transparents des corbeaux crient. Déjà derrière les troncs gorgés d’eau, la neige Emplit l’air d’une odeur légère de feux d’herbe. Des vallons montent des fumées dans la pluie.   Un homme marche dans la lumière assourdie, Voyant baisser les feux, les lueurs dans l’automne : - L’air ne portera bientôt plus ce vent jaune Ni ces derniers... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2021

Jean - Pierre Schlunegger (1925 - 1964) : La rose au fond des mers

  La rose au fond des mers   Le vide, la parole sans mémoire Devant l’espace blanc qui s’évapore Quand les sursauts du cœur, l’élan des côtes Irritent la parole où meurt le souffle... Automne, le sommeil brille de rêves Amers, lointains comme les astres de mercure.   Le sang qui veille aux paumes somnambules A beau quêter l’espace de la joie, Quand le soleil se couche au ras des arbres, Lorsque l’espace n’enfle plus sa voix De verre éolien, de courbe heureuse,   Le rire dérisoire dit nos larmes ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 juillet 2021

Philippe Jaccottet (1925 – 2021) : Autres chants

  Autres chants     Oh mes amis d’un temps, que devenons-nous, notre sang pâlit, notre espérance est abrégée, nous nous faisons prudents et avares, vite essoufflés – vieux chiens de garde sans grand-chose à garder ni à mordre  -, nous commençons à ressembler à nos pères...   N’y a-t-il donc aucun moyen de vaincre ou au moins de ne pas être vaincu avant le temps ? Nous avons entendu grincer les gonds sombres de l’âge le jour où pour la première fois nous nous sommes surpris marchant la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2021

Blaise Cendrars (1887 – 1961) : West

  West   I.  ROOF–GARDEN   Pendant des semaines les ascenseurs ont hissé hissé des caisses des caisses de      terre végétale Enfin A force d'argent et de patience Des bosquets s'épanouissent Des pelouses d'un vert tendre Une source vive jaillit entre les rhododendrons et les camélias Au sommet de l'édifice l'édifice de briques et d'acier Le soir Les waiters graves comme des diplomates vêtus de blanc se penchent sur le      gouffre de la ville Et les massifs... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2020

Jean-Pierre Schlunegger (1925 – 1964) : Feu de grève

  Feu de grève   Je l’ai trouvé sur la grève Mordu par le vent de la nuit Sifflant de sèves Troué de pluie   Il brûlait là comme une pauvre étoile Rousse et malsaine Nourrie de joncs Parmi les pierres   Je l’ai trouvé près des vagues Empoisonné par leur noire lumière Je l’ai trouvé solitaire Triste et rêvant   Etoile sans cause Musique perdue Son haleine abattait les papillons de nuit   De l’Ortie à l’Etoile Les Amis du Livre, Lausanne (Suisse), 1952 Du même auteur : ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 novembre 2020

Gilbert Trollier (1907 – 1980) : Métamorphoses

  Métamorphoses   Eclair, essence qui chavire ! L’horizon naît instantané, L’âme silencieuse expire Dans un soliloque acharné.   Eclair impitoyable, achève. Achève de nous mettre à mort, La terre déjà se soulève A la rencontre de nos corps.   Elle germe, sa pure haleine Nous dérobe le sol humain, Je vois un long réseau de veines Comme un dédale de chemins.   Veines du corps et de la terre, Le sang tumultueux me fuit, Je reçois une cuve entière Du sang noirâtre de la nuit.   O... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2020

Jacques Chessex (1934 – 2009) : La part errante

Jacques Chessex en septembre 2009 à Lausanne   La part errante   Ce fut la mort ? Vous le direz                         fantôme devant l’air Et toi corps qui étais colline brillante Tu ne laisseras plus la main du maître                         te saisir Ni son éternité dissoudre un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2020

Philippe Jaccottet (1925 - 2021) : Monde

 Monde   Poids des pierres, des pensées   Songes et montagnes n’ont pas même balance   Nous habitons encore un autre monde Peut-être l’intervalle   *        Fleurs couleurs bleue        couches endormies        sommeil des profondeurs          Vous pervenches        en foule        parlant d’absence au passant... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2020

Blaise Cendrars (1887 – 1961) : Journal

  Journal   Christ Voici plus d’un an que je n’ai plus pensé à Vous Depuis que j’ai écrit mon avant-dernier poème Pâques Ma vie a bien changé depuis Mais je suis toujours le même J’ai même voulu devenir peintre Voici les tableaux que j’ai faits et qui ce soir pendent aux murs Ils m’ouvrent d’étranges vues sur moi-même qui me font penser à Vous.     Christ La vie Voilà ce que j’ai fouillé     Mes peintures me font mal Je suis trop passionné Tout est orangé.     J’ai passé... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :