22 juillet 2020

Jean Sioui (1948-) : « J’ai gravé sur le fleuve... »

  J’ai gravé sur le fleuve les rides de ma face   Monter le canot de l’orage   A grands coups d’aviron j’ai battu le temps qui n’en finit plus de mentir   Le soleil obscurci de whisky blanc a coulé dans le dos de l’histoire   Intoxiqué des discours de l’autre monde je mes suis enfermé dans une réserve éthylique   Une nausée me pousse verse ma plume   Les mots se lèvent sur les sangles qui liaient le vrai sauvage   Avant le gel des visages je remonte les labours du ciel ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juillet 2020

Pierre Perrault (1927 – 1999) : « je nommerai la tourterelle triste... »

  ô vous tous du royaume de nulle part JACQUES BRAULT   je nommerai la tourterelle triste pour signifier ces hommes durs à l’ouvrage nos pères impitoyables cultivateurs de force en nos âmes d’écriture et déjà ils nous récusent de prendre leur défense héritière            d’avoir contourné le mépris où ils dissimulent mal leur âme tourbière   d’avoir nommé chouennes nos cantouques maladroits   ils nous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2020

Hector de Saint-Denys Garneau (1912 – 1943) : Dilemme

  Dilemme   Mais les vivants n’ont pas pitié des morts Et que feraient les morts de la pitié des vivants Mais le cœur des vivants est dur comme un bon arbre                          et ils s’en vont forts de leur vie Pourtant le cœur des morts est déjà tout en sang ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2020

Jean Désy (1954 -) : Arbres

  Arbres   Sapins du Nord en rangées innombrables qui montez vers la pointe du monde et son dénouement Mélèzes laricins fouettés tout jaunes qui bénissez les routes, les chemins creux et les sentiers de trappe Epinettes blanches centenaires chargées de perdrix roucoulantes accrochées à vos branches basses sur le bords de grands lacs comme si c’était Noël Epinettes noires calcinées dans les plaines cicatrisées entre Waswanipi et Oujé-Bougoumou Vous m’êtes douceur dans les soirs de campement d’hiver par moins... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2020

Pierre Morency (1942 -) : Rien

Rien   Il n’y a rien. Rien sinon ce peu de jour qui vient avec le jour, que l’ombre au flanc de la montagne. Il n’y a rien. Que le vent de solitude, les petites vagues quand on dort. On voit un enfant qui naît, un enfant qui meurt. Puis après, rien, plus rien. Rien que l’incroyable Voie Lactée, rien que l’arbre qui pousse en montant. Quand on pense qu’il pourrait y avoir tout. Il pourrait y avoir des éveils, des élans, des lenteurs sous les eaux, des giclements, des vénus montées sur des bêtes blondes ; il pourrait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2019

Louise Warren (1956 -) : L’Amant gris

    L’Amant gris     Tu ne sais pas grand-chose de moi. Tu connais le goût du vin laissé sur ma langue mais tu n’as pas goûté à ma bouche gonflée de sommeil. Tu sais que la nuit je vois des serpents et des flèches sur les murs de ma chambre et j’entends siffler des trains. Quand la lune est ronde, elle fait des vœux, seulement les mercredis de pleine lune, seulement les mercredis. Tu connais un échantillon de ma peau et tu sais les tissus qui m’habillent. Tu as deviné que la soie sauvage est... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 juillet 2019

Jean Sioui (1948 -) : « Mon père cachait en lui... »

  Mon père cachait en lui l’indien sauvage   Longtemps il a marché hors sentier   Dans sa chair de vieux après des années de nuits blanches il a repris ses rides d’homme des bois   Mon père a sorti de lui ses jours de chasse ses longues nuits en cabane le sourire des enfants qui mâchaient la gomme des sapins   Mon père s’est endormi en rêvant qu’il n’avait pas triché   Revue « Hopala, N° 43, septembre - novembre 2013 » 29000 Quimper, 2013   Du même auteur :... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2019

Hector de Saint – Denys – Garneau (1912 – 1943) : « Nous avons attendu de la douleur... »

    Nous avons attendu de la douleur qu’elle modèle notre figure                                         à la dureté magnifique de nos os Au silence irréductible et certain de nos os Ce dernier retranchement inexpugnable de notre être qu’elle tende à nos os clairement la peau de nos figures La chair lâche et troublée de nos... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 février 2019

Rita Mestokosho (1966 -) : Mistapéo, l’âme de la terre

  Mistapéo, l’âme de la Tierra   Ninakamum tshetshi petuikan je chante pour que tu m’entendes voilà ce que mon Mistapéo te dit Je marche sur la pointe des arbres pour que tu me voies je vole seulement quand je dors le ciel est d’un bleu violet ma voix n’est pas la mienne elle est faite du grand mystère   natuta neme ninakamum entends entends les bruits je suis comme l’arbre au printemps que le vent assaille avec douceur je m’accote contre la mer elle est froide là d’où je viens j’aime penser qu’elle... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 décembre 2018

Jean-Guy Pilon (1930 -) : Recours au pays

Recours au pays     I Parler comme si les très grandes voiles du matin ne devaient jamais disparaître.      Ni les lumières qui abolissent les horizons, ni la pluie, ni les arbres, ni la      nuit, ni rien.    Parler pour vivre, pour ouvrir les yeux et aimer. Pour retrouver le village de sa      naissance, enfoui quelque part sous la neige sans mémoire.   Parler pour ne plus attendre demain, ni les mois à venir, mais parce qu'il faut... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :