27 décembre 2014

Norge (1898 – 1990) : C’est un pays

C’est un pays I C’est un pays de  montagne, mettez vos pas dans  mes pas, mes chers amis,  soyez purs soyez fin comme la neige - on entend siffler déjà l’ombre d’un hiver futur : C’est bien plus haut qu’on ne pense, Vous n’êtes pas seuls,  suivez. suivez- moi ; où êtes- vous ? (Ils tombaient sur les genoux) C’est bien plus qu’on ne pense, (Pourquoi n’avancent-ils plus ?)  C’est un pays de silence. Celui qui parle est perdu.   C'est un pays, Éditions Sagesse, 1936 ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2014

Jean – Pierre Verheggen (1942 - ) : Monsieur Panurge

    Monsieur Panurge   Pourtant ça pas n’urge ! ça pas n’urge ! Rien ne presse ! Y compris dans le monde scientifique où – c’est d’un triste ! – çà panique de moins en moins lubrique ! Tous les moutons de la Révolution génétique vous le diront ! Le bélier reproducteur n’a-t-il pas vu ses boules réduites au rang de simple boulier compteur et l’agneau se retirer de l’agnelle au profit de la gnôle du vétérinaire qui le fait ressembler trait pour... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2014

Werner Lambersy (1941 - ) : « Le chant s’était tu… »

  Le chant s’était tu Ou quelque chose dans le chant On ne sait pas Quelque chose Qui n’avait plus sa place Et faisait du silence Une paupière sur une absence d’œil   C’était sans importance Pour le commerce ou les rapports De forces C’était sans importance Dites-vous bien qu’on pouvait S’en passer : la parole sans miracle Avait encore de beaux jours   Sauf chez quelques-uns peut-être Pour qui les mots Restaient insupportablement vides Et l’âme La partie la plus fine du corps Comme un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2014

Jean – Claude Pirotte (1939 – 2014) : « Je ne vais pas bien loin… »

Je ne vais pas bien loin je retourne à mes ombres que les miroirs du Nord blessent et défigurent nous avons éprouvé la menace des rues nous nous sommes tapis au bas des encoignures mais nous n’avons pas dit le mot qu’il fallait taire nous ignorons à quel miracle nous devons cette grâce de survivre soudain venue quelle honte nous empêchait quelle pudeur nous le savons mais nous refusons d’avouer qu’en nous s’obstine le bonheur à creuser comme l’ergate forgeron l’énigme de l’aubier.   La Boîte à musique, Editions La... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :