03 octobre 2019

Emile Verhaeren (1855 – 1916) : La pluie

  La pluie   Longue comme des fils sans fin, la longue pluie Interminablement, à travers le jour gris, Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris, Infiniment, la pluie, La longue pluie, La pluie.   Elle s'effile ainsi, depuis hier soir, Des haillons mous qui pendent, Au ciel maussade et noir. Elle s'étire, patiente et lente, Sur les chemins, depuis hier soir, Sur les chemins et les venelles, Continuelle.   Au long des lieues, Qui vont des champs vers les banlieues, Par les routes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

21 août 2019

Maurice Carême 1899-1978) : La morte

  La morte     Il entendit la mort Derrière cette porte, Il entendit la mort Parler avec la morte.     Il savait que la porte Etait mal refermée Et que, seule, la mort En possédait la clé.     Mais il aimait la morte Et quand il l’entendit, Il marcha vers la porte Et l’ouvrit. Il ne vit     Ni la mort ni la morte ; Il entra dans la nuit Et doucement, la porte Se referma sur lui.     Petites Légendes Les Editions du Sablier,1949
Posté par bernard22 à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2019

Guy Goffette (1947 -) : Un peu d’or dans la boue

  Un peu d’or dans la boue   I Je me disais aussi : vivre est autre chose que cet oubli du temps qui passe et des ravages de l’amour, et de l’usure – ce que nous faisons du matin à la nuit : fendre la mer,   fendre le ciel, la terre, tour à tour oiseau, poisson, taupe, enfin : jouant à brasser l’air, l’eau, les fruits, la poussière ; agissant comme, brûlant pour, allant vers, récoltant   quoi ? le ver dans la pomme, le vent dans les blés puisque tout retombe toujours,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 juillet 2019

Jany Cotteron (1944 -) : N’importe où

  N’importe où   N’importe où     Elle écrit   Sur les feuilles qui murmurent dans le vent elle écrit à la sève des arbres le chant des oiseaux   Elle écrit des lettres avec le plein des rochers et le délié des hautes herbes   Elle écrit à l’encre des nuages en blanc et noir   Elle écrit des mots de plumes et de fleurs des mots qui rient     qui parlent d’amour des mots d’enfance des mots de tous les jours   Puis elle signe d’une main... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 mai 2019

Jean-Claude Pirotte (1939 – 2014) : Blues du déraciné

  Blues du déraciné   mon nom je l’ai perdu donnez-moi donc le nom que vous donnez générique et banal au peuple déplacé qui va de rue en rue de taudis en taudis   donnez-le-moi ce nom celui d’un père assassiné d’un frère embastillé d’une fiancé noire au corps vendu mon nom perdu rendez-le moi rendez   son nom d’homme au pauvre Gaspard Hauser mais vous n’écoutez pas la plainte des lèvres tuméfiées ni le crépi- tement des flammes autour de minuit   nous ne pouvons même pas incendier la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 mars 2019

William Cliff (1940 -) : Londres

  Londres   Sur un trottoir de cette ville on l’a trouvé étendu mort j’ignore encore s’il faisait froid dehors quand il s’est résigné à se laisser crever j’ignore aussi ce qu’a duré son a- gonie si le remords a tra- versé son âme au moment du trépas ( c’était un si beau garçon intelligent sentimental un des plus fins produits de notre bourgeoisie d’avoir lu Nitche et d’autres livres ça lui aura été fatal – ainsi l’on parle des défunts sans savoir ce qu’ils ont été, il ne nous reste de plus d’un que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2019

Norge (1898 – 1990) : Louange d’une source

  Louange d’une source   Dans le matin hésitant où l'écoulement des heures ne vibre pas encore, J'ai reconnu les rieuses voyelles que prononçait ma fontaine . J'ai reconnu ma source chère, qui jamais ne dort ou ne rêve, Mais qui est née pour chanter et pour fuir . Je l'ai caressée de mes mains comme une douce bête, Une bête des bois à la profonde fourrure . Les graminées se balançaient dans le bonheur d'un vent faible . Au pied des chênes, un peu de nuit s'enroulait encore comme du lierre, L'oiseau lissait sa... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2019

Henry Bauchau (1913 – 2012) : Caste des guerriers

  Caste des guerriers A Christian   MELOPEE VIKING   Les chevaux de la mer n’auront pas de poulains aux herbages d’écume abolis      sous le vent. Les marées porteront aux veilleurs d’océan, de nos peuples ramants le sauvage      regain.   Nous cherchons un pays plus vaste que la faim, plein de signes, de voix, de      meurtres dans les airs Et de hautes cités où des saintes de pierre font un rêve plus fort que l’écume ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2018

Michel Seuphor (1901 – 1999) : Les vieux amis

  Les vieux amis Une lyromanie pour Marcel Janco   janco hinco yinco colo janco hinto tajmahal janco colomayo trogo janco calamistero (tero)      Les vieux amis sont des crocodiles qui traînent un peu partout dans la maison et qui de temps en temps vous mangent un membre cru. Les jeudis treize à marée haute ils se mettent sur le dos afin que l’on fasse luire comme un miroir leur ventre vertueux.    Les vieux amis sont des maisons très hautes qui cachent une partie du ciel ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2018

Guy Goffette (1947 -) : Le poids du silence

  Le poids su silence         Les commencements sont nombreux, mais c’est toujours la même histoire,      celle d’un homme que le petit matin dans la rue saisit par le col,      alors qu’il était sorti pour acheter une baguette à la boulangerie.      Et voilà que ce qu’il croyait établi dans sa vie, le chemin tracé, une femme avec un chat parmi les livres,      voilà que la rue humide et riante sous le premier... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :