15 février 2015

Christiane Baroche (1935 - ) : Soleil

Soleil Hommage à Jean Cocteau   Mes yeux sont morts. Mon bonheur de lumière s’est enfoncé dans l’eau, L’interrogation de la nuit me tire A l’envers des surfaces, Je n’ai plus de la vie que sa racine obscure Et plus ne m’illumine que ton innocence Dans la tanière du jour. Enfant médiatrice, chante-moi le soleil Dans mon âme assourdie comme un bois sans clairière, Redis-moi son désordre et sa crépitation, Je ne reconnais plus que sa guenille chaude, Mes yeux sont morts de transparences.   Chante-moi les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2015

François Coppée (1842 – 1908) : « Je suis un pâle enfant du vieux Paris »

  Je suis un pâle enfant du vieux Paris, et j'ai  Le regret des rêveurs qui n'ont pas voyagé. Au pays bleu mon âme en vain se réfugie, Elle n'a jamais pu perdre la nostalgie Des verts chemins qui vont là-bas, à l'horizon Comme un pauvre captif vieilli dans sa prison  Se cramponne aux barreaux étroits de sa fenêtre  Pour voir mourir le jour et pour le voir renaître.  Ou comme un exilé, promeneur assidu, Regarde du coteau le pays défendu Se dérouler au loin sous l'immensité bleue, Ainsi je fuis la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 février 2015

Sully Prudhomme (1839 – 1907) : Sur l’eau

Sur l’eau   Je n'entends que le bruit de la rive et de l'eau,  Le chagrin résigné d'une source qui pleure  Ou d'un rocher qui verse une larme par heure,  Et le vague frisson des feuilles de bouleau.    Je ne sens pas le fleuve entraîner le bateau,  Mais c'est le bord fleuri qui passe, et je demeure ;  Et dans le flot profond, que de mes yeux j'effleure,  Le ciel bleu renversé tremble comme un rideau.    On dirait que cette onde en sommeillant serpente,  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2015

Jean-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794) : Le grillon

Le grillon   Un pauvre petit grillon  Caché dans l'herbe fleurie Regardait un papillon  Voltigeant dans la prairie. L'insecte ailé brillait des plus vives couleurs ; L'azur, la pourpre et l'or éclataient sur ses ailes ; Jeune, beau, petit maître, il court de fleurs en fleurs, Prenant et quittant les plus belles. Ah! disait le grillon, que son sort et le mien  Sont différents ! Dame nature  Pour lui fit tout, et pour moi rien. Je n'ai point de talent, encor moins de figure. Nul ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 février 2015

Jean – Paul Guibbert (1942 -) : Voix ailée et vaine de Béatrice

Voix ailée et vaine de Béatrice   Je l’aimais, Les jours n’étaient que des escales Sur des îles de fond de mer Et la lumière de la nuit était celle du fond des eaux Et nos corps étaient des vaisseaux.   Le lent et perpétuel voyage de nos mains : Nos découvertes.     Franchi le lieu des eaux et des racines, Perdue la tige et les corolles consacrées, Je perdais pied, Lorsqu’au lointain, à la lisière du lointain, Dans les lentes contrées, M’apparurent les grands arbres.   Alors me vint... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2015

Etienne Jodelle (1532 – 1573) : « Comme un qui s’est perdu dans la forêt profonde… »

Comme un qui s’est perdu dans la forêt profonde Loin de chemin, d’orée et d’adresse, et de gens ; Comme un qui en la mer grosse d’horribles vents Se voit presque engloutir des grands vagues de l’onde,   Comme un qui erre aux champs, lorsque la nuit au monde Ravit toute clarté, j’avais perdu longtemps Voie, route et lumière, et presque avec le sens, Perdu longtemps l’objet, où plus mon heur se fonde.   Mais quand on voit, -  ayant ces maux fini leur tour - Aux bois, en mer, aux champs, le bout, le port,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2015

Bernard Noel (1930 - ) : A vif enfin la nuit

A vif enfin la nuit   à vif enfin   l’énigme est un creux   où les mots se ravivent on va on vient et c’est la même chose qui niche dans la gorge impossible à cracher   l’obscure   le cœur est trop présent comme un geste qui va mourir à la portière   déchirement   quelqu’un marche et l’on dirait un cri d’autrefois le temps qui ouvre un trou dans la poitrine amère du présent   les yeux se ferment les yeux pour tuer ce regard qui a la mort au bout   dedans dehors ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2015

Antonin Artaud (1896 – 1948) : Position de la chair

    Dans "Le juif errant", en 1926     Position de la chair        Je pense à la vie. Tous les systèmes que je pourrai édifier n’égalerons  jamais  mes cris d’homme occupé à refaire sa vie.      J’imagine un système où tout homme participerait, l’homme avec sa chair physique et les hauteurs, la projection intellectuelle de son esprit.        Il faut compter pour moi, avant tout, avec le magnétisme incompréhensible ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2015

André Breton (1896 – 1966) : Ode à Charles Fourier

  Ode à Charles Fourier    En ce temps-là je ne te connaissais que de vue             Je ne sais même plus comment tu es habillé              Dans le genre neutre sans doute on ne fait pas mieux  Mais on ne saurait trop complimenter les édiles  De t'avoir fait surgir à la proue des boulevards extérieurs  C'est ta place aux heures de fort tangage  Quand la ville se... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2015

Joyce Mansour (1928 – 1986) : « Le téléphone sonne… »

  Le téléphone sonne Et ton sexe répond. Sa voix rauque de chanteur Fait frémir mes ennuis Et l’œuf dur qu’est mon cœur Frit.   Déchirures, Edition de Minuit, 1955 De la même autrice : Bleu comme le désert (21/01/2014) Chant arabe (21/01/2016) « Vous ne connaissez pas… » (21/01/2017) Trous noirs (21/02/2018) « Les vices des hommes... » (17/11/2019)  
Posté par bernard22 à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :