02 septembre 2019

Kenneth White (1936 -) : Java

    Java                                                Dans les îles du tonnerre ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 août 2019

Dominique Sorrente (1953 -) : Lettre du passager

  Lettre du passager   puisqu’un train peut en cacher un autre     A mille endroits, à mille envers de ma naissance, j’écris ce qui ne me ressemble plus.   J’écris un nom qui s’est dit de passage, un refrain dont les couplets ne sont plus attendus.   Et il est dit que j’ouvre une fenêtre claire et violente sur une autre fenêtre, justement, qui ne serait ni claire ni violente mais seulement posée au travers de ma tête.   Et si j’écris cela, page à remplir ou formulaire ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 août 2019

Henri Capieu (1909 – 1993) : Adam et Eve

  Adam et Eve     Devant la porte d’or les deux visages s’ajustent l’un à l’autre et chacun est pour      l’autre le joyau et l’écrin.   Les deux faces font une seule médaille, une seule ressemblance, reposant au      creux de la main qui les pèse   Les deux regards se répondent, les inconnus se reconnaissent dans cette clarté      entre eux jaillie ;   La main accueille la main et découvre une chair plus proche et plus... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2019

Denis Rigal (1938 -) : Pour tenir lieu

    Pour tenir lieu   ARBRE   final et le produit du bourbier balbutiant prenais mon droit notais le brouillé des saisons et que le ciel passé au peigne fin des oiseaux temporaires ne scelle rien ni ne recèle   veilleur paradoxal sur les sanglots de la durée somme et témoin j’étais   dernier mot de la glèbe ou le premier du vent tandis qu’un sens fouissait dans l’aubier pâle un chemin présumé un conduit une veine dit-on vers la rare musique entre l’herbe et les songes passante, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2019

Bernadéte Bidàude (1968 -) : « Comme mille signatures ... »

            Comme mille signatures      sur nos peaux de vivants,      cicatrices et brûlures      ampoule grattée jusqu’au sang      mille et une traces sur la peau de nos âmes      mille et une rides nous racontent et nous tissent      grains de sable, égratignures      raies blanches et coutures      brûlures et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2019

Jean de Sponde (1557 – 1595) : « Qui sont, qui sont ceux-là ... »

  Qui sont, qui sont ceux-là, dont le coeur idolâtre Se jette aux pieds du Monde, et flatte ses honneurs, Et qui sont ces valets, et qui sont ces Seigneurs, Et ces âmes d'Ebène, et ces faces d'Albâtre ?     Ces masques déguisés, dont la troupe folâtre S'amuse à caresser je ne sais quels donneurs De fumées de Cour, et ces entrepreneurs De vaincre encor le Ciel qu'ils ne peuvent combattre ?     Qui sont ces louvoyeurs qui s'éloignent du Port ? Hommagers à la Vie, et félons à la Mort, Dont... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2019

Jean-Antoine de Baïf (1532-1589) : Du printemps

   Du printemps   La froidure paresseuse De l'hiver a fait son temps : Voici la saison joyeuse Du délicieux printemps.   La terre est d'herbes ornée, L'herbe de fleurettes l'est ; La feuillure retournée Fait ombre dans la forêt.   De grand matin, la pucelle Va devancer la chaleur Pour de la rose nouvelle Cueillir l'odorante fleur ;   Pour avoir meilleure grâce, Soit qu'elle en pare son sein, Soit que présent elle en fasse A son ami de sa main ;   Qui de sa... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2019

Alfred de Musset (1810 – 1857) : Rappelle-toi

  Rappelle-toi   Vergiss Mein Nicht   Paroles faites sur la musique de Mozart               Rappelle-toi, quand l’Aurore craintive           Ouvre au Soleil son palais enchanté ;           Rappelle-toi, lorsque la nuit pensive           Passe en rêvant sous son voile argenté ; A l’appel du plaisir lorsque ton sein... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2019

Luc Estang (1911 – 1992) : Marée montante

  Marée montante   C‘était encore marée basse en arrivant sur le littoral de moulins et de vent. Mais depuis toujours je sais quand la mer monte. Déjà les coquillages laissés pour compte muets sur un lit de glace et de varech s’étaient remis à bruire avec le sang contre mon oreille, un soir d’extrême hiver et de rêve enlisé...   Mais ce matin de sel et de ciel irisé la mer montait vers nous depuis la veille...   La laisse du temps Editions Gallimard, 1977
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2019

Georges-Emmanuel Clancier (1914 – 2018) : Le témoin

  Le témoin A Robert Margerit   Je parle pour des morts qui furent bergers D’âpres vies mais porteurs de légendes, Dont les rêves traînaient des enfances légères, Des miracles dans les labours émergeants, Et dont les mains savaient tenir toute la terre Dans une pierre, un sein, une fougère. Je parle pour une terre bleue très ancienne Qui bat avec mon sang, qui teinte mon regard, Ses collines ont lié sur mon cœur leur liane Plus fort que les bras passagers de l’amour. Je parle pour qui viendra demain jeune et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :