20 avril 2018

Philippe Mac Leod (1954 - 2019) : « Sur les coteaux, un clocher s’élance..."

  Sur les coteaux, un clocher s’élance au milieu des arbres. Il pleut. La route grise fend le vert sombre des prairies, le frisson des nappes de colza, les villages enfouis sous les toits roses et luisants. Je cherche le lien, le passage étroit entre les songes qui m’absorbent et la pâleur d’un jour obstinément lointain.   L’éternité par intermittence – à travers nos sommeils – derrière la pluie, comme une lueur étrangère les airs tendus différemment. Et ce chant d’oiseau - dans la cour en arrivant – tard les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2018

Jude Stéfan (1930 - 1920) : (Ni vie ni mort)

  Pourriture vous êtes ma mère oui Vers vous êtes mes frères et sœurs non moins et toi la Tombe enfin de plein silence qui des cris vains protègera je t’apporte en pâture en pâture je t’apporte  ce cœur mon jeune cœur fille des vœux les plus sûrs. mais – ô bouleaux de l’enfance et seins de baisers sonnants et langue qui claque de plaisir en embrassant leur jambes – vers toi je n’avance que mêlé d’images en chemin fem- mes. D’homme dressé j’y choirai soldat prostré sans joie et sans regret.   (Ni vie ni... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2018

Max Jacob (1876 – 1944) : Invitation au voyage

  Invitation au voyage A Louis Bergerot     Les trains! Les trains par les tunnels étreints Ont fait de ces cabarets roses Où les tziganes vont leur train Les tziganes aux valses roses Des îles chastes de boulingrins. Il passe une automobile Il passe de fragiles rentières Comme sacs à loto mobiles. Vers des parcs aux doux ombrages Je t'invite ma chère Elise. Elise ! Je t'invite au voyage Vers ces palais de Venise. Pour cueillir des fleurs aux rameaux Nous déposerons nos vélos Devant les armures... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 avril 2018

Jacques Réda (1929 -) : « Quand montant de la porte d’Orléans… »

             Quand montant de la porte d’Orléans on arrive à peu près au milieu de l’avenue du Maine, il y a ce replat vaste où le ciel s’enfle et roule sans peser plus qu’une bulle contre la Tour. Encore moins de  cinquante mètres et la ville se reconstitue , on le sait depuis toujours. Mais le savoir ne change pas grand-chose, s’en assurer non plus : quelques pas en arrière et de nouveau c’est l’extrême limite, l’interruption de tout au bord d’un néant lumineux.... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2018

Pierre Reverdy (1889 – 1960) : Arc-en-ciel

      Arc-en-ciel   Sous l’arc des nuages durcis Au bruit des voix qui s’abandonnent Sur les trottoirs blancs et les rails A travers les branches du temps J’ai regardé passer ton ombre Seule entre les signes obscurs Les traits de lumière mouvante Transparente au reflet des fausses devantures Et elle allait et elle allait   Jamais tu n’as marché si vite Je me rappelais ta figure Mais elle était beaucoup moins grande Et puis j’ai regardé ailleurs Mais pour te retrouver encore Dans les échos... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2018

Jean Cocteau (1889 -1963) : Le chiffre sept

  Le chiffre Sept Voici que presque rien de ce fil ne me reste. Sa pelote était lourde et me bondait le cœur. Et ce cœur si souvent a retourné sa veste Qu’il croyait ne jamais perdre de sa douleur.   Or ce n’est pas du sang c’est un fil qui s’écoule, Invisible, terrible, aux visages tenu. Ces visages étaient une innombrable foule, Chacun démaillotait et voulait mon cœur nu.   Le voulait-il ? Plutôt ils étaient tous aux ordres D’un maître qui nous vide et nous charge de nuit. Qui nous charge de nuit de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2018

Patrice de La Tour Du Pin (1911 – 1975) : Laurence printanière

  Laurence printanière   Voici que montent les aubes, d’une blancheur Eclatante, au-dessus d’un fouillis d’anémones Lumineuses, dans la matinale fraîcheur…   Pour entrer dans la danse légère d’avril, Vos yeux ont pris la douceur des clairs de lune, Et leur lumière brille et joue entre les cils.   Il vaut mieux ne jamais parler de moi, Laurence, Si vous me permettez, et si divinement, De goûter avec vous cette aube de printemps. Je chanterai d’abord votre seule présence, Puisque nos souvenirs,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2018

Marie- Noêl (1883 – 1937) : Attente

  Attente   J’ai vécu sans le savoir,        Comme l’herbe pousse… Le matin, le jour, le soir        Tournaient sur la mousse.   Les ans ont fui sous mes yeux        Comme, à tire-d’ailes,        D’un bout à l’autre des cieux Fuient les hirondelles…   Mais voici que j’ai soudain        Une fleur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2018

Claude Vigée (1921 -2020) : « Entre la terre obscure… »

    Entre la terre obscure et la haute clarté du ciel,   le silence du bel été de chaque côté se balance :   une seule abeille capture le miel  de leur double murmure     Délivrance du souffle Editions Flammarion, 1977 Du même auteur : L’eau des sombres abysses (03/04/2015) La clef de l’origine (03/04/2016)  Soleils… » (03/04/2017) « Depuis l’origine... » (27/04/2019) Passant près d'un banc vide / Ich geh àm e läre bänkel verbéi (27/04/2020)
Posté par bernard22 à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2018

Eugène Guillevic (1907 – 1997) : Bergeries

  Bergeries   Suppose   Que je vienne et te verse Un peu d’eau dans la main   Et que je te demande De la laisser couler   Goutte à goutte Dans ma bouche.       Suppose   Que le vol d’un oiseau Nous invite au voyage   Et que je te demande De nous blottir en lui   Pour avec lui voler A travers ta pénombre.       Suppose   Que près de toi mes jours Aient un cours trop rapide   Et que je te demande De faire de mon temps ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :