05 septembre 2020

Victor Segalen (1878 – 1919) : Vent des Royaumes

  Vent des Royaumes     Lève, voix antique, et profond Vent des Royaumes.      Relent du passé ; odeur des moments défunts.      Long écho sans mur et goût salé des embruns      Des âges ; reflux assaillant comme les Huns.   Mais tu ne viens pas de leurs plaines maléfiques :      Tu n'es point comme eux poudré de sable et de brique,      Tu ne descends pas des plateaux géographiques ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 septembre 2020

Henri Meschonnic (1932 – 2009) : « des cheveux tremblent sur des pierres ... »

1984   des cheveux tremblent sur des pierres je vois les confondus en terre les gestes creux les ventres de la vie dans un sol où se fondent des os une terre écorchée de légende les cris de ces yeux gouttent sur l’herbe je plonge mes bras dans le vivier des morts *** tous ces corps déversés sont une pluie tarie la peau des cris est une plaie  près de leur bouche  et mes yeux de jeunesse une mer ensemencée de ces cheveux collés *** les mots me vieillissent ou me font jaillir ils me... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
31 août 2020

Dominique Sorrente (1953 -) : Citadelles et mers

Citadelles et mers        Ainsi qu’aux lointains jours de mon enfance, toute mon âme se tend alors vers la grande voix qui se prépare à m’appeler du fonds des espaces créés. Mais mon attente est vaine. La paix qui m’environne n’est si parfaite que parce qu’elle n’a plus de nom à me donner. Elle est en moi et je suis en elle, et dans ce Lieu comme nous innommé où s’est accomplie notre union, il n’est pas jusqu’au mot le plus universel, Ici, qui n’ait perdu à jamais son sens...   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2020

Denis Rigal : Problématique

    Problématique   1 Le clos divin visage gravite parmi les glyphes du zodiaque de chancre en pucelle et vice verseau selon le jeu de lois cosmique, passe un tour, manque une révolution et revient à la case vide de toute histoire pour la permutation sempiternelle des absences     et nul désir ne le fera tomber hurlant dans l’existence ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2020

Jean de Sponde (1557 - 1595) : « Hélas ! contez vos jours... »

  Hélas ! comptez vos jours : les jours qui sont passés Sont déjà morts pour vous, ceux qui viennent encore Mourront tous sur le point de leur naissante aurore, Et moitié de la vie est moitié du décès   Ces désirs orgueilleux pêle-mêle entassés, Ce coeur outrecuidé que votre bras implore, Cet indomptable bras que votre coeur adore, La mort les met en gêne, et leur fait le procès.   Mille flots, mille écueils, font tête à votre route, Vous rompez à travers, mais à la fin, sans doute, Vous serez le butin... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2020

Jean-Antoine de Baïf (1532 – 1589) : Plantons le mai

Plantons le mai     Couchés dessus l’herbage vert Écoutons le ramage du rossignolet. Plantons le mai, plantons le mai En ce joli mois de mai.   Dedans ce peinturé préau Les fleurs, levant le chef en haut, Se présentent à faire chapeaux et bouquets. Plantons le mai, plantons le mai En ce joli mois de mai.     Les oisillons joints deux à deux Font leur couvée au nid commun ; Et du jeu de l’amour ne prenons les ébats. Plantons le mai, plantons le mai En ce joli mois de mai.   La... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 août 2020

Pascal Riou (1954 -) : Le Thoronet

  Le Thoronet à Emmanuel Muheim, i.m.   Fleuve de l’origine encore et toujours, car Citeaux engendra Bonneveaux qui engendra Mazan d’où naquit Florilèges qui vint au Thoronet don le nom   vient de tol et qui signifie source. Même si, sauf au bassin des marronniers l’eau ne ruisselle plus qui donna le nom et permit le lieu ; demeure ici   l’eau de la lumière à passer sur le lit des pierres, chacune à son office qui est de dire et de se taire, rudes et pourtant plus douces encore et toujours ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2020

Michel Butor (1926 – 2016) : Paysages planétaires (1-5)

Paysages planétaires (1-5) 1 (ALASKAMAZONIE)   Les cimes des conifères le royaume des corbeaux la petite et la grande Ourse les aurores boréales les restes des chercheurs d’or les traîneaux sur la toundra les mâts généalogiques le cuivre et les dents de morse        La mer, houles et replis, avec les cris des mouettes, grand large et marées, avec les chants des baleines au loin. Par les fenêtres du navire nous voyons défiler fjords et glaciers. Soudain des blocs se détachent et tombent... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2020

Joachim Du Bellay (1522 – 1560) : La complainte du désespéré

  La complainte du désespéré   Qui prêtera la parole      A la douleur qui m’affole ?      Qui donnera les accents      A la plainte qui me guide :      Et qui lâchera la bride      A la fureur que je sens ?       Qui baillera double force      A mon âme, qui s’efforce      De soupirer mes douleurs ?      Et qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 août 2020

Roger Gilbert-Lecomte (1907 – 1943) : Les quatre éléments

Portrait par Maurice Henry Les quatre éléments à Rolland de Renéville   Si je dis Feu mon corps est entouré de flammes Je dis Eau l’Océan vient mourir à mes pieds   Vaisseau vide immergé dans un cristal solide Creuse momie aux glaces prises et je dis Air   Terre et le naufragé prend racine et s’endort Sous les feuilles au vent de l’arbre de son corps   De sa bouche le songe engendre un rameau d’or De sa bouche terreuse expirant ses poumons Retournés vers le ciel tonnante frondaison   Moisson... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :