17 janvier 2021

Jean de La Fontaine (1621 – 1695) : Le héron, la fille

  Le héron La fille   Un jour sur ses longs pieds, allait je ne sais où, Le Héron au long bec emmanché d’un long cou.               Il côtoyait une rivière. L’onde était transparente ainsi qu’aux plus beaux jours ; Ma commère la Carpe y faisait mille tours               Avec le Brochet son compère. Le Héron en eût fait aisément son profit :  Tous approchaient du bord, l’oiseau n’avait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2021

Philippe Soupault (1897 – 1990) : Message de l’île déserte (1942 -1944)

  Message de l’île déserte 1942-1944   Jours de pluie jours de sang la pluie tombe et sème la boue goutte à goutte j’attends que le vent se taise et que la mer se calme car j’entends encore tous les bruits échos des échos les grands murmures et toutes les cloches et je me tais il est temps de me taire j’ai tort de me taire l’océan autour de moi est rouge la grande marée qui apporte l’écume les odeurs de pourriture et de souffrance les épaves des naufragés d’hier les os blancs les os gris donnent aux lèvres le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2021

Yves Prié (1959 -) : « Fumées lentes sous la nuit... »

  Fumées lentes sous la nuit Il fait un temps d’avant la neige   Devant le feu Le linge sèche sur les chaises Dehors un drap a gelé   Dans le paysage confus Le regard s’épuise Le vent enroule les haies   L’enfant tord ses draps Dans un brusque arrêt du cœur   Un peu de lumière donnerait Un visage aimant aux fenêtres   Et si la mort n’était Qu’une absence du ciel   Seul tissant sa nuit Editions Rougerie,87330 Mortemart, 1995 Du même auteur : Esquisses pour un hiver... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2021

Jean / Hans Arp (1887 – 1966) : Quatre poèmes

  Poèmes   1 les rois coiffent les forêts brandissent les oiseaux grisés et vont aux thermes      sur leurs cannes en fer les bêtes en croissance dansent sur des cothurnes en verre les troncs d’arbres se font leurs oiseaux sur mesure les oiseaux flagellés perdent tout leur sang dans la collonade   2   les fouets claquent et des montagnes descendent les ombres bien coiffées des      bergers les œufs noirs et les grelots des fous tombent des arbres les orages... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2021

Danielle Collobert (1940 – 1978) : « Corps là... »

Image, G.AdC   Corps là noué noué aux mots l’étranglement du souffle perte du sol pendu balancement à l’intérieur des mots - troués – vide approche de la folie peur continuelle de la fuite verticale les mots en spirale fuyante – aspirée sans prise sans arrêt tremblement ou cri peur continuelle – absence des mots – gouffre ouvert – descente – descente mains accrochées au visage toucher corps là résistance – rassure entendre encore le souffle – quelque part à l’instant savoir – souffle là à l’écoute du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2021

« Nous avons beau fermement tenir... »

  Nous avons beau fermement tenir la lampe sur les sentiers du crépuscule et en protéger la flamme nous ne distinguons pas le sol sur lequel nous marchons. Nous ignorons qui nous sommes et où nous allons. Ainsi c’est notre sort – tombant sans cesse – de ne jamais posséder la patrie qu’un instant de ne pouvoir nous arrêter et dire : Ici nous sommes chez nous. C’est notre sort de nous égarer en gravant nos empreintes sur l’eau.   Voix dans la nuit Editions Folle Avoine,35137 Bédée, 2011 Du même... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 janvier 2021

Saint-John-Perse (1887 – 1975) : Récitation à l’éloge d’une Reine / Histoire du Régent / Chanson du Présomptif

  RECITATION A L’ELOGE D’UNE REINE   I      « Haut asile des graisses vers qui cheminent les désirs      d’un peuple de guerriers muets avaleurs de salive,      ô Reine ! romps la coque de tes yeux, annonce      en ton épaule qu’elle vit !      ô Reine ! romps la coque de tes yeux, sois-nous propice, accueille      un fier désir, ô Reine ! comme un jeu sous l’huile, de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2021

Louise Labé (1525 – 1565) : « Oh ! si j’étais en ce beau sein ravie... »

  Oh ! si j’étais en ce beau sein ravie De celui-là pour lequel vais mourant ; Si avec lui vivre le demeurant De mes courts jours ne m’empêchait envie :   Si m’accolant me disait : chère Amie, Contentons-nous l’un l’autre, s’assurant Que jà tempête, Euripe, ni courant Ne nous pourra déjoindre en notre vie ;   Si, de mes bras le tenant accolé, Comme du lierre est l’arbre encercelé, La mort venait, de mon aise envieuse,   Lors que, souef plus il me baiserait, Et mon esprit sur ses... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2021

André du Bouchet (1924 – 2001) : Du bord de la faux

André du Bouchet © Pierre Tal-Coat   Du bord de la faux   I L’aridité qui découvre le jour. De long en large, pendant que l’orage                                                        va de long en large. Sur une voie qui demeure sèche malgré la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2020

Louis Brauquier (1900 – 1976) : « Sorcières des étangs... »

  I Sorcières des étangs qui vous levez en songe, Avec des cris gelés dans cette aube d’hiver, Ne me rendrez-vous pas le goût de mon enfance Avant que le mistral vous chasse vers la mer ?   Des oiseaux épuisés percutent la surface Et s’enfoncent pesants comme des souvenirs ; - Peut-être au creux des eaux quelque ville ancienne, Dormant dans la clarté de leurs ombres marines, Sous l’auvent de ses toits garde-t-elle leurs nids ! –   Même nu et blessé d’une terrible absence, A travers tant de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :