11 mars 2018

Daniel Biga (1940 -) : Horoscope

  Horoscope   Je suis Bélier du 1er décan émotif non actif primaire Vénus qui pleure en conjonction introvert et schizoïde Mon Q.I. n’est que de 116 - J’ai le tort de n’être pas encore un produit du Dynam Institut ou de la méthode Borg chez Aubanel Il Fiho d’Avignoun – infantile encore et sans efficacité les cartes n’ont prédit qu’après de nombreuses difficultés et dans longtemps j’atteindrai mon but et la médium autant (pourtant Krishnamurti  prouve-t-il que l’ambition est un leurre) je vis au milieu... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mars 2018

Yves Prié (1949 -) : « Ce fut une longue attente… »

  Ce fut une longue attente, comme un hiver de sécheresse. La terre et l’air étaient de même pesanteur. Tout était muet. Longtemps le ciel échappait au regard. En nous le chemin était long. Quelle réponse à donner à cette question que l’on savait sans terme. Il fallut apprendre à l’accepter dans sa vérité de question et vivre dans l’amitié de l’attente, quand tout en nous brûlait d’impatience.   Un jour sans importance Editions Rougerie, 1990 Du même auteur : Esquisses pour un hiver (09/03/2016)  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2018

Yves Elléouët (1932 – 1975) : « Les taureaux qui beuglent… »

  Les taureaux qui beuglent dans les rochers et les barbares qui barattent le venin dans des coupes sont allongés dans le vent de mer dans le vent des îles cariées ils ont de grands lits qui se font et se défont entre minuit et midi je les entends remuer pour certains jeux quand le bronze des villages est en berne ils sont allongés dans des pirogues torrides d’où s’élève encore la fumée des oblations de très loin leurs grandes silhouettes me font signe   Au pays du sel profond Editions Bretagne,1979 Du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2018

Michel Manoll (1911 – 1984) : La maison de la mer

  La maison de la mer   Non, ne me cherchez plus sous ces tuiles disjointes, Mouette d’autrefois, visiteuse attentive, Je ne reviendrai plus m’asseoir à cette table, Ni reprendre ma place à l’orée de la mer ;   Celui qui cherchait là un langage accessible Au moindre brin d’éther, au plus léger embrun, S’est engagé, depuis, dans une longue errance, Séparé des trésors qui brillaient sous son front ;   Il a masqué ses yeux de frondaisons nocturnes Et ne sait plus très bien en quel lieu il se... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2018

Gil Jouanard (1937-) : Al-Kimiya, II

    Al -Kimiya II   A un certain moment l’heure pèse de tout son poids sur la couleur de la lumière, et l’or s’altère, le rouge s’attiédit, et l’espace se creuse pour laisser filtrer goutte à goutte comme l’écho lointain, à peine audible, d’un cri, comme, éclatant, les veines du silence.   C’est comme si la lumière se muait en plomb, pour sceller le secret dans l’épaisseur fugitive du souffle.   Ou comme si, encore la nuit se soulevait un peu au-dessus des brindilles et des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2018

Saint-Pol-Roux (1861- 1940) : « Océan / Divinité de houles… »

  Aux pêcheurs de Camaret,   Océan :      Divinité de houles et de houles sur des gouffres et des gouffres,       Irascible énergie à la voix de cornac,       Monstre glauque, semblable à quelque énorme gueule de  baudroie suivie d'une incommensurable queue de congre,      Masse mouvante avec, pour âme, cette lame sourde jaillissant en  lave d'un puits abyssal,      Époux de la Tempête aux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 mars 2018

Germain Nouveau (1851-1920) : Dernier Madrigal

  Dernier madrigal   Quand je mourrai, ce soir peut-être, Je n'ai pas de jour préféré, Si je voulais, je suis le maître, Mais... ce serait mal me connaître, N'importe, enfin, quand je mourrai, Mes chers amis, qu'on me promette De laisser le bois... au lapin, Et, s'il vous plaît, qu'on ne me mette Pas, comme une simple allumette, Dans une boîte de sapin; Ni, comme un hareng, dans sa tonne ; Ne me couchez pas tout du long, Pour le coup de fusil qui tonne, Dans la bière qu'on capitonne Sous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 février 2018

Pierre Gabriel (1926 – 1994) : La nuit venue

  La nuit venue   Et cette nuit soudain venue Nous envahir le cœur, Nous sceller les paupières, Il faudra bien l’exorciser d’un mot Si nul silence n’y parvient, Nous l’extirper de la chair et des os Avant que son venin N’ait mordu jusqu’à l’âme Et glacé sur nos lèvres Un semblant de réponse.     Tu n’atteindras de toi Que ce halo qui te ressemble, La trace - rien de plus – D’une lueur trop brève Engloutie par la nuit. Car tu es, non le feu, Mais l’ombre de toi qu’il projette En démesuré sur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 février 2018

Franck Venaille (1936 -2018) : « Le marcheur d’eau… »

  Le marcheur d’eau   Il étreint le froid Il étreint le vide   Il a peur du vide   Craint de ressembler aux joncs   Il guette le vide   Le givre avec sa tête de mouton   L’enserre et le cerne   Dure est cette angoisse   De la bête perdue   Qui étreint le froid Qui étreint le vide   L’écluse fermée   On y regarde l’eau dans les yeux   Etreignant le froid Etreignant le vide   On marche dans la fêlure intime du monde Ces soubresauts nés... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2018

Philippe Desportes (1546 – 1606) : « Sommeil… »

  Sommeil, paisible fils de la Nuit solitaire, Père alme (*) nourricier de tous les animaux,                       (*) bienfaisant Enchanteur gracieux, doux oubli de nos maux, Et des esprits blessés l'appareil salutaire :   Dieu favorable à tous, pourquoi m'es-tu contraire ? Pourquoi suis-je tout seul rechargé de travaux, Or que l'humide nuit guide ses noirs chevaux, Et que chacun jouit de ta grâce... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :