06 août 2021

Robert Desnos (1900 – 1945) : La belle que voilà

  La belle que voilà     quand l'âge aura flétri ces yeux et cette bouche quand trop de souvenirs alourdiront ce cœur quand il ne restera pour bercer dans sa couche ce corps aujourd'hui beau que des spectres moqueurs   quand la poussière infecte en recouvrant les choses vêtira d'un linceul les désirs abolis quand l'amour plus fané qu'en un livre une rose ne sera plus qu'un nom sous des portraits pâlis   quand il sera trop tard pour n'être plus cruelle quand l'écho des baisers et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2021

Victor Hugo (1802 – 1885) : « Puisque mai tout en fleurs... »

  Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame, Viens ! ne te lasse pas de mêler à ton âme La campagne, les bois, les ombrages charmants, Les larges clairs de lune au bord des flots dormants, Le sentier qui finit où le chemin commence, Et l'air et le printemps et l'horizon immense, L'horizon que ce monde attache humble et joyeux Comme une lèvre au bas de la robe des cieux ! Viens ! et que le regard des pudiques étoiles Qui tombe sur la terre à travers tant de voiles, Que l'arbre pénétré de parfums et de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2021

Germain Nouveau (1851 – 1920) : Les mains

  Les mains   Aimez vos mains afin qu'un jour vos mains soient belles, Il n'est pas de parfum trop précieux pour elles,   Soignez-les. Taillez bien les ongles douloureux, Il n'est pas d'instruments trop délicats pour eux.   C'est Dieu qui fit les mains fécondes en merveilles ; Elles ont pris leur neige au lys des Séraphins, Au jardin de la chair ce sont deux fleurs pareilles, Et le sang de la rose est sous leurs ongles fins. Il circule un printemps mystique dans les veines Où court la violette, où... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2021

Antony Lhéritier(1912 – 1993) : Partir

  Partir   Ce tourment que le vent Fait gronder dans mon sang Ce désir de Partir Et vers tant d’archipels Et vers tant d’îles qui m’appellent...   Il y a des chansons magiques Pour les départs des cantiques Pour endormir au fil de l’eau Celui qui s’en ira bientôt Dans sa barque en sapin pleureuse d’eau bénite.   Il y a toutes ces musiques Pour toi, pour moi mais partons vite Le soleil a déjà creusé mon dernier soir Pour mourir jeune, il est trop tard.   Mais pour mourir d’amour Toutes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 juillet 2021

Anne Bihan (1955 -) : Ciels pierres saisons

  Ciels            pierres                           saisons     Folles hirondelles qui peuplent tes ruelles d’enfance           portées d’automne entre les poteaux de tous les partir   leurs têtes indigo striées de trajectoires ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 juillet 2021

Anna-Elisabeth de Noailles (1876 – 1933) : « Si je n'aimais que toi en toi... »

  Si je n'aimais que toi en toi Je guérirais de ton visage, Je guérirais bien de ta voix Qui m'émeut comme lorsqu'on voit, Dans le nocturne paysage, La lune énigmatique et sage, Qui nous étonne chaque fois.   — Si c'était toi par qui je rêve, Toi vraiment seul, toi seulement, J'observerais tranquillement Ce clair contour, cette âme brève Qui te commence et qui t'achève.   Mais à cause de nos regards, À cause de l'insaisissable, À cause de tous les hasards, Je suis parmi toi haute et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 juillet 2021

Justin Frantz Simon (1892 - 1918) : Chanteuse

  Chanteuse   Peindre d’un pinceau preste la tache de ta robe, pour la voir, joie satanique et noire, telle un geste articulé, crispé surgir nostalgique du feu des rampes , et laisser en traîne irritante ton bras s’étendre et s’affiner comme une aile d’oiselle vers le baiser...   L’image s’accentue : une présomption de chair s’exhale du vide étroit des jupes surchauffées, et resplendit fière du vice cynique et sain de tout ton être, quand d’un mouvement subit la vigilance trompée du velours ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2021

Jean-Pierre Siméon (1950 -) : Lettre à la femme aimée au sujet de la mort (VII – XII)

  Lettre à la femme aimée au sujet de la mort (VII - XII)   VII Quant à l’abandon il n’y a pas de science quoi donc pour peser le silence qui sépare la joue du baiser ?   on ne sait quelle nuit se fait en contrebas de la vie qui s’achève ni quelle sentence de poussière colle les lèvres   après chaque mort un trou s’ouvre dans le langage un mot à jamais manque et c’est comme désespérément le poème qui cherche les voyelles de son chant   expliquer c’est faire souffrir l’âme d’une... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2021

Jacque Prévert (1900 – 1977) : « Fille de Mars... »

  Fille de Mars garçon d’Avril amoureux de Mai   Dans la ferraille de la Fête les feux de la Saint-Elme sur les trolleys crépitent   Fille de Mars garçon d’Avril amoureux de Mai   Bercés par le doux fracas du manège en caressant un rêve se caressant aussi   Ils s’aiment pour la vie Ce rêve est aussi vrai que le vacarme de cette fête  c’est pour la vie qu’ils s’aiment  c’est à cause de la vie  et même s’ils se quittent elle les a réunis.       Grand... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2021

André Du Bouchet (1924 – 2001) : Sol de la montagne

  Sol de la montagne   SOL DE LA MONTAGNE     Le courant force   se risquer dans le jour comme dans l’eau froide et blanche   dure pour le motocycliste   comme un couteau déplacé par le souffle   les montagnes sortent à peine de terre   quand la route casse je change de pied   elle est couverte de neige   LE FEU ET LA LUEUR         Cette profondeur, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :