09 janvier 2014

Paol Keineg (1944 - ) : Hommes liges des talus en transe

    Il pleut sur les coqs de bruyère Il pleut sur les constellations de bouleaux blancs Il pleut sur les charrues matinales barbouillées de terre glaise Il pleut sur le pain chaud au sortir des fours visités d'un gros feu tranquille Il pleut sur le poitrail des chevaux rubiconds Il pleut à verse sur la pelouse des toits lacustres baignés de merles et de bouvreuils Il pleut sur les femmes obstinées à emplir les églises par l'entonnoir des porches Il pleut sur les planchers d'aiguilles de sapin sur l'escalier des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2014

Patrice de La Tour du Pin (1911 - 1975) : Enfants de septembre

    Enfants de septembre                                    à Jules Supervielle.   Les bois étaient tout recouverts de brumes basses, Déserts, gonflés de pluie et silencieux ; Longtemps avait soufflé ce vent du Nord où passent Les Enfants Sauvages, fuyant vers d'autres cieux, Par grands voiliers, le soir, et très haut dans l'espace   J'avais senti siffler leurs ailes dans la nuit, Lorsqu'ils avaient baissé pour... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2014

Louise Labé (1526 - 1566) : " Baise m'encor"

    Baise m'encor, rebaise-moi et baise ; Donne m'en un de tes plus savoureux, Donne m'en un de tes plus amoureux : Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise. Las ! te plains-tu ? Çà, que ce mal j'apaise, En t'en donnant dix autres doucereux. Ainsi, mêlant nos baisers tant heureux, Jouissons-nous l'un de l'autre à notre aise. Lors double vie à chacun en suivra. Chacun en soi et son ami vivra. Permets m'Amour penser quelque folie : Toujours suis mal, vivant discrètement, Et ne me puis donner contentement ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2014

Boris Vian (1920- 1959) : Je voudrais pas crever

      Je voudrais pas crever Avant d'avoir connu Les chiens noirs du Mexique Qui dorment sans rêver Les singes à cul nu Dévoreurs de tropiques Les araignées d'argent Au nid truffé de bulles Je voudrais pas crever Sans savoir si la lune Sous son faux air de thune A un coté pointu Si le soleil est froid Si les quatre saisons Ne sont vraiment que quatre Sans avoir essayé De porter une robe Sur les grands boulevards Sans avoir regardé Dans un regard d'égout Sans avoir mis mon zobe Dans des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :