30 mars 2020

Eugène Guillevic (1907 – 1997) : Lyriques

  Lyriques   Lorsque nous entrerons Dans le temple désert A nous deux nous serons Le centre de ce lieu.   Et tout ce qui est là, Qui nous regardera, Voudra venir en aide Aux pauvres que nous sommes. * Tu m’es apparue Au fond de l’allée   Et ce fut comme si L’allée Devant toi s’inventait. * Je ne t’ai pas demandé Où nous allions.   Je savais que tu trouverais Ce pourquoi nous allons. * Je ne t’ai pas vue Devenir jacinthe   J’ai vu la jacinthe Vouloir t’égaler. * Je ne t’ai... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 mars 2020

Lorand Gaspar (1925 – 2019) : Amandiers

  Amandiers   Te faire surgir de la provenance du bond de l’effraction perdue du jaillir. Là tu te tiens dans les décombres du porche fraîcheur de sève, poignée d’écume – neige odorante dans la nuit du regard.       Que la joie est simple au bout du cheminement obscur ! Comme ces minces pellicules donnent corps à la lumière !   Regarde comme il fond ce peu de blanc tombé au fond de l’œil !   Les amandiers dans la nuit ! Ô les dents de clarté ! Pulsation... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mars 2020

Yves Bergeret (1948 -) : Fleuve lent

  Fleuve lent   UNE PLUIE DORMANTE   Pluie louvière                 ces bramements de forêts perdues sous leur marais de brume            tels corps, œil bas                     corps          flétri en très lointaine côte   Pluie ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2020

Michel Besnier (1945 -) : « Espace... »

                                                                       « Je veux ensevelir au linceul de la rime ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2020

Pierre Dalle Nogare (1934 – 1984) : « Ici le pays des charrois... »

  Ici le pays des charrois Où les feuilles craquent Dans les arbres : Tu marches dans la litanie Des terres Et ton corps Dedans toi est fracas. Tu écoutes la foudre Et vois La pierre éclairée de l’espace. L’herbe et la branche Sont guenilles Devant toi, Tu veux parler A la vitre, à la pluie, Lancer un soleil Mais ta tête est carapace De plomb.   Récit des images Editions Belfond, 1977 Du même auteur : Explorés du feu (24/03/2016)  La dissimulation révélée (24/03/2017)  « Tu... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2020

Louis Guillaume (1907 - 1971) : L’Oiseau d’écume

Burin de Marc Dautry   L’oiseau d’écume à Pierre Loubière. L'oiseau d'écume et de sel qui lie en sa parenthèse le roc, la mer et le ciel, l'oiseau qui jamais ne meurt et déploie sa blanche fleur quand se lève le soleil, l'oiseau s'endort sur la grève. Et c'est son envol de braise qui vient traverser mes rêves, qui penche dans le lointain les voilures du couchant quand je m'évade immobile à la recherche de l'île où mes morts sont souriants. L'oiseau de neige et de vent s'est posé sur ma fenêtre. À la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mars 2020

Marceline Desbordes-Valmore (1786 – 1859) : La lune des fleurs

  La lune des fleurs Douce lune des fleurs, j'ai perdu ma couronne ! Je ne sais quel orage a passé sur ces bords. Des chants de l'espérance il éteint les accords, Et dans la nuit qui m'environne, Douce lune des fleurs, j'ai perdu ma couronne. Jette-moi tes présents, lune mystérieuse, De mon front qui pâlit ranime les couleurs ; J'ai perdu ma couronne et j'ai trouvé des pleurs ; Loin de la foule curieuse, Jette-moi tes présents, lune mystérieuse. Entrouvre d'un rayon les noires violettes, Douces comme les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2020

André Chénier 1762 – 1794) : A Abel

Attribué à Robert Hubert, Musée Carnavalet, Paris   A Abel   Abel, doux confident de mes jeunes mystères, Vois, mai nous a rendu nos courses solitaires. Viens à l'ombre écouter mes nouvelles amours ; Viens. Tout aime au printemps, et moi j'aime toujours. Tant que du sombre hiver dura le froid empire, Tu sais si l'aquilon s'unit avec ma lyre. Ma Muse aux durs glaçons ne livre point ses pas ; Délicate, elle tremble à l'aspect des frimas, Et près d'un pur foyer, cachée en sa retraite, Entend les vents mugir, et sa... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2020

Charles d'Orléans, (1394 -1465) : « Dieu, qu'il la fait bon regarder... »

  Dieu, qu'il la fait bon regarder La gracieuse, bonne et belle ! Pour les grands biens qui sont en elle, Chacun est prêt de la louer.   Qui se pourrait d'elle lasser ? Toujours sa beauté renouvelle. Dieu, qu'il la fait bon regarder, La gracieuse, bonne et belle !   Par deçà ni delà la mer, Ne sais dame, ni damoiselle Qui soit en tous biens parfaits telle ; C'est un songe que d'y penser. Dieu, qu'il la fait bon regarder !   Du même auteur : « Le temps a laissé son manteau… »... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2020

André Markowicz (1960 -) : « Comme le ciel de Pâques... »

  Comme le ciel de Pâques, les                          bougies de ce soir-là, cuivrées mais une flamme droite sauf à laisser les épaules trop libres, les manches de la redingote alors sont source de leur flottement – mais pour l’assiette vide qui             viendra, parmi les mille et mille anéantis déjà ? juste une assiette blanche, et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :