11 novembre 2019

André Pieyre de Mandiargues (1909 – 1991) : Mélancolie

  Mélancolie   Une belle une bonne journée s’achève Une journée descend vers la nuit Comme un vieillard blanc qui a peur Et de l’autre côté des eaux douces Par-dessus les tours brunes de Chillon Maintenant fleurissent les montagnes roses En ventres en seins en chairs arrondies Pincées d’un dernier soleil fragile.   Les lions les glaives les vierges drapées D’un petit ciel bas de printemps Brillent au froid repos vermeil du lac A peine ému par un soupçon de bise Qui hâte aussi le plaisant roulis des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2019

Pierre Jean Jouve (1887 – 1976) : Pays d’Hélène

  Pays d’Hélène   C’est ici que vécut incomparable Hélène   Ici l’ancien lieu de verdure et d’argent Les larmes de rochers Un soupir bleu mais des déchirures pensives Un noir éclatement de rocs argentés   Inhumaine inimaginable en robe à traîne Qu’elle était belle vêtue de rochers Et costumée des fleurs de l’herbe ! Dans les grands soirs Des maisons hautes blanches et nues, grillagées   Qu’elle était nue, et triste ! et quel amour aux mains Et quelle force aux reins de sa splendeur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 novembre 2019

Marc Alyn (1937 -) : La terre promise sera tenue

  La terre promise sera tenue   La terre promise sera tenue. Mais il nous faut toute la Terre et toute la lyre du ciel : Jonas Icare et compagnie Aphrodite née près d’ici Et Ulysse dont le désir n’a cessé d’odysser Sur son rêve d’écume aux longs muscles de sel : La mer telle une chair fabuleuse qui glisse Hors des pièges de la durée entre souffrance et volupté.   Nous voulons dérouler le tapis de l’espace aux motifs étoilés Pour déchiffrer enfin le message caché Cat l’univers est Livre tout... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 novembre 2019

Sully Prudhomme (1839 – 1907) : Le cygne

  Le cygne   Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes, Le cygne chasse l’onde avec ses larges palmes, Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil A des neiges d’avril qui croulent au soleil ; Mais, ferme et d’un blanc mat, vibrant sous le zéphire, Sa grande aile l’entraîne ainsi qu’un lent navire. Il dresse son beau col au-dessus des roseaux, Le plonge, le promène allongé sur les eaux, Le courbe gracieux comme un profil d’acanthe, Et cache son bec noir dans sa gorge éclatante. Tantôt le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2019

Paul Fort (1872 – 1960) : Chanson à l’aube

  Chanson à l’aube        - Où donc est ma peine ? Je n’ai plus de peine. Où donc est ma mie ? Je ne m’en soucie.    Sur la douce plage, à l’heure sereine, dans l’aube innocente, ô la mer lointaine !      - Où donc est ma peine ? Je n’ai plus de peine. Où donc est ma mie ? Je ne m’en soucie.    Tes flots de rubans, la brise marine, tes flots de rubans entre mes doigts blancs !      - Où donc est ma... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2019

Alain Jouffroy (1928 – 2015) : Règles de stratégie

  Règles de stratégie     se lever tôt, voir le jour se lever, le suivre où il tourne,   avant que ne s’ouvre la porte du lycée           Victor Considérant sur la terrasse jonchée de feuilles –   devancer les autres (fierté de Paris) défier les futures boules de neige, ne pas craindre, volets grands ouverts           malgré le couvre-feu, la diffamation, les aigreurs –   écouter l’ennemi en le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2019

Benjamin Fondane (1898 – 1944) : « Je songe au passant qui... »

  Je songe au passant qui Traverse sans hâte la rue. Que de fois déjà il l’a vue ! Il ne la reverra plus.   Je pense à l’homme qui Etend dans ses draps une femme. La vieille chanson que la femme ! Mais c’est pour la dernière fois.   Je pense au poète vieilli. Voyez : il écrit un poème. En a-t-il écrit, des poèmes ! Mais celui-là c’est le dernier.   Je pense à l’homme qui Eteint sa lampe et se couche. Tant de fois il s’est endormi ! Mais cette fois c’est pour de bon. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2019

Zéno Bianu (1950 -) : Fugue

  Fugue   Pour Denis Lavant   plus haut parlez plus haut les morts soufflez dans l’infini plus haut dans le secret de votre nuit   plus haut la semence des anges plus haut le ciel et les mains pleines plus haut l’immensité du noir     plus haut parlez plus haut les morts parlez pour prendre corps plus haut parler pour prendre cœur   plus haut le cortège des ombres plus haut les fables du naufrage plus haut la pulpe du désordre   plus haut parlez plus haut ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2019

Robert Rovini (1925 – 1968) : Nocturne

  Nocturne A Jean Ballard.     Ecoutez, il y a quelque part un oiseau qui chante, Un oiseau inconnu comme l’espoir dans ces régions, de pauvres plumes sans      nom D’où ruisselle une voix, un peu de sang quelque part Et un chant. Est-ce un arbre, cette ombre dans le coin ? Voyez-vous ces lumières là-bas, un peu plus loin, ces éclats D’un cristal écrasé, ou est-ce seulement vos yeux qui tremblent là, A cause de ce jour noir sans doute, De cette porte soudain fermée et dont on ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 octobre 2019

Paul de Rességuier (18 ? – ?) : « Fort / Belle.... »

    Sonnet                                  Epitaphe                                 ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :