25 janvier 2023

Antonin Artaud (1896 – 1948) : « Et c’est ainsi que van Gogh... »

    Autoportrait, fusain sur papier, vers 1920   ..............................................................................      Et c’est ainsi que Van Gogh est mort suicidé, parce que c’est le concert de la conscience entière qui n’a plus pu le supporter.      Car s’il n’y avait ni esprit, ni âme, ni conscience, ni pensée,      il y avait du fulminate,      du volcan mûr,      de la pierre de transe, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2023

André Du Bouchet (1924 – 2001) : Le révolu

  LE RÉVOLU                                                             De face, comme au sol révolu, je vois une roue de face comme rentrée, qui ramène sans dévier à des yeux qu’on racle...   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2023

André Breton (1896 – 1966) : « Toujours pour la première fois... »

  Toujours pour la première fois C’est à peine si je te connais de vue Tu rentres à telle heure de la nuit dans une maison oblique à ma fenêtre Maison tout imaginaire C’est là que d’une seconde à l’autre Dans le noir intact Je m’attends à ce que se produise une fois de plus la déchirure fascinante La déchirure unique De la façade et de mon cœur Plus je m’approche de toi En réalité Plus la clé chante à la porte de la chambre inconnue Où tu m’apparais seule Tu es d’abord tout entière fondue dans le brillant L’angle... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2023

Jean / Hans Arp (1887 – 1966) : Une goutte d'homme

Jean Arp dans le bureau d'urbanisme de l'Aubette, Strasbourg, 1927 © VG Bild-Kunst, Bonn 2022 | Stiftung Arp eV, Berlin/Rolandswerth photo : inconnue   Une goutte d'homme   une goutte d'homme un rien de femme achèvent la beauté du bouquet d'os c'est l'heure de l'aubade dans la fourrure de feu le vent arrive sur ses quatre plantes comme le cheval sur ses quatre roues l'espace a un parfum vertical   l'espace a un parfum vertical le vent arrive sur ses quatre plantes comme le cheval sur ses quatre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2023

Henri-Simon Faure (1923 – 2015) : pape un enfant de chœur sur la touche (11-23)

                                                                                                                           pape un enfant de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2023

René-Guy Cadou (1920 – 1951) : Automne

  Automne   Odeur des pluies de mon enfance Derniers soleils de la saison ! A sept ans comme il faisait bon Après d’ennuyeuses vacances, Se retrouver dans sa maison ! La vieille classe de mon père, Pleine de guêpes écrasées, Sentait l’encre, le bois, la craie Et ces merveilleuses poussières Amassées par tout un été. O temps charmant des brumes douces, Des gibiers, des longs vols d’oiseaux, Le vent souffle sous le préau, Mais je tiens entre paume et pouce Une rouge pomme à couteau.   Les amis... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2023

Jean de La Fontaine (1621 – 1695) : Le chêne et le roseau

  Le Chêne et le Roseau      Le Chêne un jour dit au Roseau :      " Vous avez bien sujet d’accuser la Nature ; Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau. Le moindre vent, qui d’aventure Fait rider la face de l’eau, Vous oblige à baisser la tête : Cependant que mon front, au Caucase pareil, Non content d’arrêter les rayons du soleil,      Brave l’effort de la tempête. Tout vous est Aquilon1, tout me semble Zéphyr2. Encor si vous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2023

Philippe Soupault (1897 – 1990) : ... Et le reste

  ... Et le reste   Je n’ai plus tellement envie de chanter j’ai envie de dessiner parce que désormais je préfère le silence et regarder les étoiles plus silencieuses que la mer que le vent et les insectes   Taisez-vous Tais toi c’est mon cœur qui bat et que je n’entends pas mai qui ne me l’envoie pas dire et que j’écoute en vain quand la nuit précède le silence le sommeil ou la mort   Vous qui frappez à ma porte sachez que je ne réponds plus je suis sourd comme un Soupault et muet comme un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2023

Yves Prié (1959 -) : L’atelier du peintre

  L’atelier du peintre   Je garde de l’île le souvenir de ses grèves et de l’ombre absorbant le paysage.   Le silence de la mémoire ouvre l’horizon ; le peintre par ses gestes restaure l’offrande des couleurs. Le vent, dans ses crayons, lave l’horizon. L’été affranchit la falaise de ses pluies. J’apprends dans les méandres du dessin.       La vague en son estuaire ignore les doutes de l’amont, les replis de la rivière égarés dans l’anse d’une terre apaisante. Un enfant affronte les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 janvier 2023

Jane Albert-Hesse (19 ? -) : Les Dits

La Mauve sylvestre est une plante vivace très rustique qui se rencontre à l’état sauvage dans les décombres, les bords de chemins et les haies. Elle forme une tige dressée avec des feuilles vert foncé arrondies découpées en 5 lobes peu profonds. Les fleurs de 4 à 6 cm de diamètre, en entonnoir évasé, comptent 5 pétales en forme de cœur d’un rose pourpré, décorés de stries violet foncé, avec des étamines soudées entre elles formant un tube.   Les Dits   LE DIT DE LA MAUVE        Cinq, mais une... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :