Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bar à poèmes
6 avril 2023

Esperanza López Parada (1962 -) : Stèle d’un marcheur inconnu / Estela de un caminante desconocido

XBNZSJ7NCRA4JNT7EPOJY77L4M[1]Photo : Daniel Mordzinski

 

Stèle d’un marcheur inconnu

 

Pensif, sans rien révéler de ses origines,

de quel lieu ses parents, de quelle province son autel,

malade et pareil à un dieu dans l’incertain,

dans l’achèvement muet, cet homme est parvenu ici

et ici, il se repose, en un point ignoré

situé entre l’adieu aux siens et la nuit.

Ici il se couche, silencieux et ultime,

dans le temps épuisé de son voyage.

 

 

Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet

In, « Poésie espagnole. Anthologie (1945 – 1990) »

Actes Sud / Editions Unesco, 1995

De la même autrice : L’oiseau (06/04/2024)

 

Estela de un caminante desconocido

Pensativo, sin declarar su origen,

ni donde sus padres, en qué provincia su altar,

enfermo y semejante a un dios en lo incerto,

en lo acabadamente mudo, este hombre llegó hasta aquí

y aquí descansa, en un punto ignorado

entre la despedida de los suyos y la noche.

Aquí se acuesta, callado y último

y en el tiempo agotado de su viaje.

 

 

Los tres días

Editorial Pre-Textos, Valencia, 1994

Poème précédent en espagnol :

José Ángel Valente : Patrie, dont je ne connais pas le nom / Patria, cuyo nombre no sé (28/02/2023)

Poème suivant en espagnol :

Miguel Angel Asturias : Méditation devant le lac Titicaca / Meditación frente al lago Titicaca (06/05/2023)

Commentaires
Le bar à poèmes
Archives
Newsletter
96 abonnés